Nicolas Dupont-Aignan, passe du Gaullisme qu’il revendiquait à l’extrême-droite.

Nicolas Dupont-Aignan, passe du Gaullisme qu’il revendiquait à l’extrême-droite.

En politique tous les coups sont permis, ou presque…

Le plan de Nicolas Dupont-Aignan pour « tuer » Les Républicains

« Le choix que j’ai fait au second tour de la présidentielle, où l’on m’a agoni, il est archi payant (…) On n’a jamais eu autant de monde. On va atteindre les 20 000 ! », se réjouit dans Le Parisien le président de Debout la France, parti qui réunit son conseil national à Lyon ce samedi 3 février. Selon le quotidien, c’est « un big-bang » que compte bien réaliser Nicolas Dupont-Aignan l’an prochain aux Européennes. Il a sa petite solution pour se débarrasser des Républicains. « Vous devriez mettre Edouard Philippe tête de liste, et après, vous mettez Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse à Matignon. Là, vous tuez les Républicains ! », s’amuse-t-il dans Le Parisien. Sa route, c’est avec Marine Le Pen qu’il veut la tracer, même s’il lui conseille pour l’instant de prendre des vacances. (On a intérêt à s’entendre. Nos sorts sont liés), indique-t-il dans le journal, bien qu’il précise ne pas être vice-président du Front ?

clip_image002

(Dupont-Aignan), Nicolas Dupont, de son vrai nom… Il est successivement membre du Rassemblement pour la République (RPR), du Rassemblement pour la France (RPF) et de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), avant de fonder (en 1999) et présider Debout la France (DLF), anciennement Debout la République, parti se réclamant du gaullisme et du souverainisme.

Dès 13 ans, Nicolas Dupont-Aignan est un fervent partisan du candidat du gaullisme social Jacques Chaban-Delmas, collant des affiches pour le candidat lors de la présidentielle de 1974. Il est ensuite membre du Rassemblement pour la République (RPR).

Question : Comment quelqu’un qui se revendique du Gaullisme, peut-il trahir son camp pour rejoindre le camp de l’extrême droite dont certains membres sont issues du Pétainisme collaborateur et également issues des rangs de l’OAS, « cette organisation qui a tentée de tuer le Général De Gaulles lors d’un attentat manqué ?

En réalité, Mr Dupont est un opportuniste, prêt à trahir pour son idéal politique et par vanité, allant d’une table à l’autre histoire de voir si la soupe est meilleure ailleurs.

Candidat aux élections présidentielles de 2012 et de 2017, il recueille respectivement 1,79 % et 4,70 % des suffrages exprimés. Dans l’entre-deux-tours de l’élection de 2017, il conclut une alliance de gouvernement avec Marine Le Pen, qui devient caduque après l’élection d’Emmanuel Macron.

Il faudrait vraiment que Marine Le Pen en soit amoureuse pour s’allier avec ce personnage, à moins qu’elle n’ait la mémoire courte… Mais sait-on jamais, en politique toutes les roublardises sont permises.

CBV

Publicités

Macron souhaite diviser par 2 le nombre de membres du Conseil économique et social

Macron souhaite diviser par 2 le nombre de membres du Conseil économique et social en plus de la diminution des parlementaires

clip_image001

® Montage CBV

Ils ne sont pas les seuls l’ancienne droite quand à elle, a augmenté le nombre de circonscriptions (clientélisme oblige !)

Il n’y a pas que le nombre de parlementaires qui devrait baisser ! Emmanuel Macron souhaite aussi que les membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) soit divisé par près de deux, à la faveur d’une réforme de cette assemblée.

« Je souhaite que nous puissions faire du CESE le canal privilégié de la participation des Français à la décision publique et qu’il devienne ainsi la ‘chambre du futur' », a expliqué le chef de l’Etat lors de ses voeux aux corps constitués.

Emmanuel Macron avait confirmé la semaine passée devant la Cour des comptes les objectifs financiers de son quinquennat… Il s’est à nouveau engagé à baisser de 3 points de produit intérieur brut la dépense publique et de 5 points la dette publique. Il a aussi rappelé son objectif d’abaisser les prélèvements obligatoires d’un point, lors de l’audience solennelle de rentrée de la Cour…

Lire l’article ici : https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/macron-souhaite-diviser-par-2-le-nombre-de-membres-du-conseil-economique-et-social-CNT000000WZ3Hl.html

CBV

Marre des écolos manipulateurs

(Inondations) Selon Nicolas Hulot cela va aller de pire en pis, il va falloir s’adapter !

Et si on jetait un œil sur les archives météo, rien que pour voir quel type de temps régnait à la sortie du petit âge glacière, jusqu’à nos jours… Vous pourrez y voir que ce qui se passe actuellement n’est pas nouveau et que l’on cherche à nous manipuler et à nous faire avaler des couleuvres.

Pour avoir la preuve que l’on nous manipule… Rien de plus simple, il suffit de cliquer sur les liens suivant (ce sont les archives de météo Paris.com)

clip_image001

http://www.meteo-paris.com/chronique/

Les documents mentionnés dans cette chronique de 1850 à nos jours sont le fruit d’une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France (« La Galcante »). Ce travail de très longue durée me permet désormais de posséder la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents).
Grâce à ces informations, j’ai pu réaliser la rubrique « de temps antan », diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo, ainsi que plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! – chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé – auteur : Guillaume Séchet – il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événements météo année par année, en France depuis 1900.
Si vous possédez des documents sur des évènements climatiques et que vous voulez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup.

***********************

http://www.meteo-paris.com/chronique/annee/1850-1859

Récit de l’orage du 12 juillet 1788

Selon les dires de certains historiens, il s’agirait de l’un des déclencheurs de la révolution Française (un an plus tard) car il serait en partie responsable d’une récolte particulièrement mauvaise et de la famine qui s’en suivi.

http://www.meteo-paris.com/chronique/annee/1860-1869

Les crues de la Loire et de la Seine de la fin septembre et du début Octobre 1861 : Après un mois de septembre 1861 extrêmement pluvieux, tous les cours d’eau du bassin de la Seine et de la Loire sortent de leur lit, causant d’immenses dégâts. Ces inondations qui surviennent très précocement, au tout début de l’automne, touchent notamment les villes de Tours et de Jargeau.

http://www.meteo-paris.com/chronique/annee/1870-1879

Fin décembre 1872
Une série de tempêtes provoquent des inondations dans le Nord de la France et coule des bateaux près des côtes Atlantiques.

Tempête de fin décembre 1872 dans le Sud-ouest – Naufrage du Germany à l’embouchure de la Gironde – 97 personnes sont sauvées par le Joseph Tristan et les marins du Mendoza

Vous voulez des informations sur le climat et les températures depuis 1881, cliquez sur le lien ci-dessous et vous allez avoir une autre preuve que l’on nous manipule. (Il suffit de changer de date à chaque fois en revenant au menu)

clip_image002

http://www.infoclimat.fr/cartes/observations-meteo/archives/temperature-maximale-journaliere/20/juillet/1881/00h/france.html

A l’école de Mélenchon

A l’école de Mélenchon (Mode d’emploi)

clip_image002

Mélenchon se dit aussi opposé aux écoles privées « pour l’enseignement des métiers »: « Je ne permettrai plus que quand on rentre au Salon de l’éducation, on ait d’abord les boîtes privées, et les boîtes publiques qui sont gratuites derrière (…). Je défends la République et son école laïque, « obligatoire et gratuite ». Il se dit aussi opposé aux écoles privées pour l’enseignement des métiers !!!

Diantre, et que vont devenir les « maitres artisans et compagnons » si Mélenchon supprime l’enseignement privé ? (Dans la seconde moitié des années cinquante, lorsque je suis entré dans le monde du travail, c’est un maitre artisan et compagnon qui a assuré l’essentiel de mon apprentissage, en complément, le jeudi matin j’avais cours technologique dispensé par un prof technique et le samedi matin on avait un cours de rattrapage scolaire) à la fin de cet apprentissage j’ai obtenu mon diplôme de fin d’apprentissage et par la suite je suis devenu compagnon, certifié par la chambre des métiers de France.

Pour rappel, Monsieur Mélenchon, l’enseignement scolaire peut être dispensé par les parents de l’enfant, seule l’éducation est obligatoire mais pas la scolarisation publique (c’est un droit du Code Napoléon et également un droit fondamental « Charte des Nations-Unies » (Les parents dispose du choix d’instruction à donner à leurs enfants).

Cependant, Jean-Luc Mélenchon reconnaît que les écoles privées font du bon travail. Si elles connaissent un tel succès, admet-il encore, c’est « parce que les parents ne sont pas satisfaits de l’école publique ». Ils trouvent que le travail n’y est pas fait comme ils le souhaiteraient, que la discipline n’y est pas ce qu’elle devrait être. La preuve que je veux faire, c’est qu’on est capable de remédier aux difficultés que rencontre l’école publique de manière à ce qu’elle redevienne totalement attractive, puisqu’elle est gratuite. Jean-Luc Mélenchon promet d’abroger la réforme du collège, estimant que « l’autonomie des établissements, c’est valable pour un supermarché, pas pour une école. Je ne suis pas d’accord pour que, d’un collège à l’autre, les chefs d’établissements puissent choisir jusqu’à 20% des horaires d’enseignement, précise-t-il. Les programmes doivent être nationaux. Le candidat s’engage aussi au retour de la gratuité de la cantine et des activités périscolaires.

CBV

Conseil national Les Républicains

clip_image002[4]

Conseil National : le premier jour de la reconstruction

Chers amis,
Ce samedi a eu lieu le premier Conseil National depuis l’élection de Laurent Wauquiez à la tête de notre famille politique.

Pendant une matinée d’échanges entre les Conseillers Nationaux et la nouvelle équipe dirigeante, les instances de notre mouvement ont été renouvelées. L’association aux Républicains du mouvement de Valérie Pécresse, Libres !, a également été adoptée par le parlement de notre parti.
Au cours de l’après-midi, Jean Leonetti, nouveau président du Conseil National, Annie Genevard, Virginie Calmels, Gérard Larcher, six jeunes talents de notre famille politique et notre Président Laurent Wauquiez se sont exprimés sur scène.

« Ce Conseil National marque le premier jour de notre reconstruction. Le premier jour de ce long chemin qui doit permettre la renaissance de la droite française. A partir d’aujourd’hui, c’est une nouvelle page que nous commençons. Aujourd’hui, nous tournons le dos aux erreurs du passé, aujourd’hui c’est une nouvelle droite qui commence. Et comme à chaque moment de notre histoire politique c’est avec vous les militants de ma famille politique, vous qui m’avez toujours tant donné, que je veux l’écrire.
Je n’oublie rien de ce passé qui a fait notre force. Mais je sais aussi que maintenant il nous appartient d’écrire une nouvelle histoire pour la droite. Je pense que la droite doit retrouver sa colonne vertébrale et c’est pour cela que je suis à vos côtés. Je veux vous rendre votre dignité. Nous sommes de droite et nous sommes fiers d’être de droite.

Je veux que l’on retrouve le plaisir de l’engagement en commun. »


Visionnez le discours de Laurent Wauquiez lors du Conseil National (en cliquant sur l’image) :

clip_image004

Facebook n’est plus un réseau social

Non, contrairement à ce que certains pensent naïvement, Facebook n’est plus un réseau social

clip_image002

Image Kaspersky lab

Un « ami Facebook » est-il réellement un ami sincère ? La question est bien plus ancienne que le réseau Facebook qui s’affuble de l’adjectif « social » et qui dans la réalité est devenu tout sauf social.

Selon la justice Française « cour de cassation » le terme « ami » employé pour désigner les personnes que nous côtoyons sur les réseaux d’échanges, ne renvoie pas obligatoirement à des relations d’amitié au sens traditionnel et pur du terme « ami ».

L’époque ou Facebook était un véritable réseau social ou chacun échangeait des informations et des photos ou images est dévolue depuis bien longtemps. Chacun est libre de faire ce qu’il veut, par exemple raconter sa journée, étaler sa vie privée et publier sa photo ainsi que les photos de proches, dans ce cas, que grand bien leur fasse, cependant ils sont loin de savoir que leurs informations personnelles vont être exploitées.

clip_image003

Ce qui est certain « Facebook » tout comme ses semblables, est devenu le super marché des « hackers » de tous poils et également Facebook est utilisé comme carnet d’adresses par les entreprises commerciales ou autres.

Il faut savoir que les attaques par hameçonnage « phishing » sont les plus répandues, plus de 2 millions de Français en sont victimes, les hackers utilisent les adresses et téléphones qu’ils trouvent sur Facebook.

Il y a un problème nouveau qui se fait jour actuellement. Tout comme pour la Citizen Band des années 80/90, les courbes graphiques de Facebook démontrent que ce réseau est en perte de vitesse et ne cesse de décliner depuis 2011, dernière année de réel de pic de croissance… les utilisateurs finissent par se lasser, jusqu’au moment ou ces utilisateurs finiront par renoncer pour de bon aux réseaux sociaux dont « Facebook » et cela au grand dan des annonceurs de tous poils qui voient d’un mauvais œil le déclin des actions…

CBV

Que ce soit à la ferme ou en politique, la règle est la même

Que ce soit à la ferme ou en politique, la règle est la même (se débarrasser des fruits véreux avant qu’ils ne contaminent les autres)

A la ferme, les fruits véreux sont à éliminer si l’on veut conserver le reste de la récolte et en profiter le plus longtemps possible

clip_image001

En politique il en va-de-même, pour conserver en bon état de convivialité et d’entente un groupe qui se doit d’être soudé, il convient de se séparer de tous les fruits véreux (les trublions) qui risquent de gangrener le groupe et de le conduire à sa perte. (Désolé pour tous ceux qui s’offusquent d’une telle solution radicale) mais il n’y a pas d’autre solution… Certes, il y a une solution qui consiste à dialoguer avant toute action radicale, la conciliation reste toujours possible, sauf pour les récalcitrants, sinon cela revient à tenter d’atteler des chevaux sauvages à une carriole, (les chevaux vont ruer dans les brancards) donc il convient de ne pas les utiliser et de les dresser avant toutes utilisations, sinon c’est la catastrophe.

clip_image003

Ce cheval montre qu’il refuse la soumission et doit être dressé, en politique, ceux qui refusent de se soumettre aux règles de discipline et à la déontologie, sont des fauteurs de troubles.

Les Français n’ont pas oublié ce qui s’est passé il n’y a pas si longtemps avec la guerre fratricide entre Fillon et Copé pour une histoire de perchoir… (Résultat, un désastre)

Cependant soyez rassurés, je n’ai nulle intention d’imposer ma vision des choses, restant libre de mes choix et convictions (politique ou tout autre). Comme la majorité des Français « marre d’être balloté »

CBV