MACRON L’HOMME PROVIDENTIEL ?

MACRON L’HOMME PROVIDENTIEL ?

Selon Médiapart: (L’homme providentiel c’est celui que l’on n’attendait pas et qui subitement apparaît comme le sauveur, celui qui permet de sortir de l’impasse. Macron a tout de l’homme providentiel, pour une partie de la droite déboussolée par la victoire de Fillon, pour tous les orphelins de feu Juppé, pour beaucoup d’élus opportunistes du PS, et pour ses amis du CAC 40 ! Et pour vous qui est-il ?)


Tous les médias encensent Macron, un ancien ministre de M. Sarkozy donnait une longue interview intitulée: « La France va être amoureuse d’Emmanuel Macron » (sic). Dans les journaux, la radio, la télévision, l’émerveillement est général. Sur radio bfm, un autre ancien ministre, de Chirac cette fois-ci, le compare à « Bonaparte » ben voyons !. Cette euphorie serait compréhensible si M. Macron pouvait se targuer d’une décision, d’un choix, d’un acte décisif pour l’avenir du pays, d’un seul geste d’un homme d’Etat confronté à la réalité. Aujourd’hui, tel n’est pas le cas. Son succès repose sur une élection étrange, dans un contexte extravagant, porté à bout de bras par les médias, les financiers et des circonstances invraisemblables.

clip_image002

Peu de personnes ne se posent la question: comment un homme inconnu il y a un an a-t-il pu devenir Président?

Créé son parti en avril 2016 et lancer sa campagne pour les présidentielles en novembre 2016 et trouver les financements et parrainages nécessaires.

Miraculeusement, les affaires tombent en cascade sur Fillon ! Et les médias ne parlent que du FN et de Macron.

La question que l’on doit se poser est : Qui est derrière cette machination grossière ?

Donc nous avons décidé de mener notre enquête et beaucoup d’éléments sont troublants.

Intéressons-nous à ce jeune Macron.

Enarque, il se retrouve à l’Inspection Générale des Finances, il rencontre Peter Brabeck PDG de chez Nestlé, qui le met en contact avec François Henrot de la banque Rothschild & Cie mais aussi Serge Weinberg président de Sanofi.

Chez Rothschild on lui confie plusieurs dossiers sensibles qu’il résout avec succès, notamment la recapitalisation du journal le Monde. En 2012, il dirige l’une des plus grosses négociations de l’année, le rachat par Nestlé de la filiale « laits pour bébé » de Pfizer. Durant le passage chez Rothschild & Cie il gagnera plus de 32 millions d’Euros et non 2.8 millions comme il l’a déclaré.

Les financiers français et européens commencent à s’intéresser à ce jeune homme prometteur, et y voient des intérêts. Avec l’aide de George Sarre et Jean-Pierre Jouyet, il devient secrétaire général adjoint de l’Élysée. Les financiers voulant contrer la politique de Hollande désirant s’attaquer à la finance et aux grandes entreprises. Il lui confie la tâche de convaincre Hollande d’aller vers un programme libéral en matière économique.

Macron est remarqué par Henri de Castrie président d’AXA mais aussi président du Groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou Club Bilderberg, un rassemblement annuel de plus d’une centaine de membres essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias.

Ils voient en lui l’opportunité de fléchir la politique économique et industrielle française et de contrer les syndicats, pour aller sur une politique libérale à l’anglo-saxonne.

Cependant Macron ne parvient pas à son poste à faire fléchir Hollande et son gouvernement.

Lors de la réunion du Groupe Bidelberg à Copenhague du 29 mai au 1 er juin 2014, la réunion compte de nombreux banquiers notamment de la Deutsche Bank, Christine Lagarde, Benoit Coeuré ancien de la BCE et Macron.

De Castrie et plusieurs banquiers se voient en présence de Macron. Il est donc décidé de faire pression sur Manuel Valls pour que Mr Macron soit ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d’Arnaud Montebourg trop instable. Jean-Pierre Jouyet est contacté et influence François Hollande.

Macron est donc nommé Ministre le 26 août 2014. De Castrie voit Valls et lui suggère de faire un geste vis-à-vis du patronat, de redorer son blason, qu’il en serait récompensé. Le 27 août Valls participe à l’université d’été du MEDEF il a prononcé un discours salué par une longue « standing ovation ».

Les financiers ont réussi leur coup. Leur prodige est à leurs bottes, il n’y a plus qu’à manipuler la marionnette.

Le patronat est satisfait mais le trouve encore trop timide dans ses réformes, ils le poussent à faire la loi « Macron 2 ». Mais Valls s’y oppose et donne le projet de réforme à Myriam El Khomri.

Les financiers sont furieux contre Valls et décident sa perte, Valls les a trahi. Cependant Macron réussi à inclure dans la loi : la réécriture du licenciement économique et le plafonnement des indemnités prud’homales. Valls rétrograde Macron dans l’ordre protocolaire du gouvernement à l’occasion du remaniement réduit de février 2016.

Le 21 mars 2016 De Castrie, Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), John Cryan DB, des financiers et les patrons des groupes de presse, Bolloré, Drahi, Bergé se réunissent à Frankfort, et décident d’épauler Macron pour la création d’un parti dévoué à leur cause. Macron sera épaulé et financé pour créer un parti politique.

La manipulation est simple la presse écrite doit lui consacrer de nombreuses unes notamment la presse féminine et la presse destinée aux jeunes. La télévision doit le présenter comme le gendre idéal. Les patrons de presse créaient des groupes de travail uniquement dédiés à l’image et à la communication Macron. Bolloré a eu cette réflexion : « Puisque la mode est aux couguars et aux MILF mettons sa cougar à la une, c’est tendance, les jeunes vont kiffer ! ».

Les financiers vont élaborer la création du parti. Ils créaient deux associations : l’« Association pour le renouvellement de la vie politique » et l’Association de financement du parti « Association pour le renouvellement de la vie politique » La deuxième sera financée par des fonds privés De Castrie et Gattaz invitent Mr Logerot le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avec Mr Dargnat qui prendra la présidence de l’association de financement du parti, un ancien de BNP Paribas Asset Management. La machine est en marche. Le 6 avril 2016 le parti est créé. L’argent des groupes financiers abonde, la campagne est lancée.

Fin avril 2016 Edouard Philippe maire du Havre est invité par De Castrie et Bolloré, à Paris, ces derniers l’invitent à soutenir Macron et l’invite à la réunion Bidelberg qui se tient du 10 au 12 juin 2016 à Dresde. Une réunion se tient avec Christine Lagarde, Baroso et d’autres financiers.

A l’issue se tient une autre réunion à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de La France sont présent des financiers, le directeur de la BCE, Drahi, Bolloré, Bergé et surprise : Mr Louvel Président du Conseil supérieur de la Magistrature. Ils sont rejoints le temps d’un diner par Madame Merkel.

Mais aussi il faut décrédibilisé Hollande, un débat aura lieu le 14 avril 2016, les patrons de presse font pression sur Michel Field pour que ce soit Léa Salamé journaliste aux dents longues, multimillionnaire, le bobo moraliste qui aime le fric ! Le 14 avril 2016 elle fait son effet, face à François Hollande.

En novembre les primaires de droite sont ouvertes, Fillon gagne, jugé trop frileux dans son programme par les financiers, ils décident de l’éliminer.

L’affaire Fillon est lancée, bien d’autres élus de droite et de gauche font travailler leur conjoints où enfants, mais Fillon doit être éliminé. Des rendez-vous sont pris par des informateurs dépêchés par les grands groupes de presse avec des journalistes du Canard Enchaînés et de Médiapart, journaux qui ont vu leurs subventions augmentées en 2017 comme par hasard. Déchainement des médias sur Fillon, les journalistes bien obéissants et soi-disant indépendants se déchainent. Mais surtout ils prennent soin de ne pas dénoncer les autres politiques qui commettent les mêmes délits. L’homme à abattre c’est Fillon. De l’autre côté, ordre est donné d’axer sur le FN, sachant que lors d’une confrontation Macron Le Pen, Macron serait élu. La Machine médiatique est en route, les magistrats sont dans la course, peu importe si cette campagne est nauséabonde, mais Macron doit sortir vainqueur coute que coute.

Lors d’une entrevue, entre Macron, Drahi, et Bolloré, Drahi lui dit :

« Ne brusque pas les français, dis leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire présidentialiste. Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent, ils veulent que tu sentes le pauvre. Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons. Beaucoup de gens (financiers et grands patrons) comptent sur toi, ne les déçois pas ! Sers toi des gens du spectacle, du show-biz, ces arrivistes incultes, qui se disent de gauche parce que cela fait bien, qui critiquent les financiers et l’argent, mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale, tu verras ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, je ne les aime pas !»

Bolloré lui dit : « Le Français veut de l’information instantané, du scoop, il ne réfléchit pas, du foot, des émissions débiles, du cul, de la bière et il est heureux, il faut leur servir ce qu’ils veulent ! »

Réunion le 11 avril 2017 avec De Castrie, Drahi, Jouyet, Sarre et d’autres personnages influents avant le 1er tour des élections, la ligne médiatique est organisée, la presse est dévouée à Macron, mais Mélanchon inquiète, ainsi que le manque de confiance des français envers les politiques. Le 23 avril 2017 ils sont rassurés, Macron est en tête avec 24%.

Le 23 avril 2017, Drahi félicite Macron et lui dit : «Tu es président les français n’auront jamais les couilles de voter Le Pen et les autres tordus vont venir te lécher les fesses et voteront pour toi ! » Cela se finit à la Rotonde avec effectivement des gens du show-biz et autres tordus qui viennent lui lécher les fesses. Macron savait qu’il était président. Le 24 avril la bourse prend 7 points, les places financières sont aux anges !

Ces élections présidentielles furent qu’à un seul tour, magnifiquement orchestrées par, les médias, la finance et le CAC 40, les français n’y ont vu que du feu !

Le 7 mai 2017, Macron est élu et nos patrons de presse et autres vont mettre leur terrible plan « en marche ». Le spectacle du Louvre fut un délire narcissique dont l’analyse révèle bien des intentions que je qualifierais de « déviantes ».

Loin des problèmes et attentes des Français. Faire élire 50% à l’Assemblée Nationale de personnes qui n’ont jamais touché à la politique où eut un mandat électoral.

Cette manœuvre organisée depuis Paris dans le cadre d’un mystérieux processus de sélection afin d’achever d’affaiblir le pouvoir législatif, le cœur de la démocratie, en mettant en place une sorte d’aréopage de personnes désignées d’en haut par le nouveau pouvoir central qui seront à la botte du régime. Et personne ne se pose la question du financement de toutes ces investitures.

« Il faut que tout change pour que rien ne change ».

Le changement est devenu le deus ex machina de la politique. Il a suffi de le promettre pour avoir pu conquérir le pouvoir.

Le peuple par ces élections a perdu sa souveraineté, maintenant le peuple élit la personne que les financiers et les patrons de presse ont choisie.

Heureusement, 16 millions de personnes se sont abstenus ou ont voté blanc, signe qu’il y a des français qui font encore preuve d’intelligence, et ne se laissent pas manipuler.

Mais le réveil va être brutal, les français vont bientôt pleurer, mais ils ont les politiques qu’ils méritent !

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen: « Vichy ce n’est pas la France »

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen: « Vichy ce n’est pas la France »

Une allusion au fait que ce sujet s’était invité durant la campagne présidentielle par l’intermédiaire de Marine Le Pen, qui avait déclaré le 9 avril dernier que « la France n’était pas responsable du Vel d’Hiv. S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France, avait-elle expliqué.

Une déclaration qui semble en contradiction avec ce que disait Jean-Luc Mélenchon durant la campagne. Réagissant aux propos de Marine Le Pen, il avait estimé que ce qu’elle avait dit déclenchait des polémiques absolument inutiles. L’Histoire de France a fait que les présidents successifs ont fait évoluer la question et le regard que l’on portait dessus. Pourquoi rallume-t-elle cette querelle? Pour blesser? Se demandait alors Jean-Luc Mélenchon. Le président Chirac a dit une fois une chose. Tâchons de nous tenir à une continuité dans notre regard sur l’histoire. « La République française n’est pas coupable mais la France l’est », notait-il.

clip_image002

Les faux ennemis…

Au Front national, les récentes déclarations d’Emmanuel Macron n’ont également pas été appréciées. Cette insistance de Macron à humilier la France est préoccupante. Restons fiers, proclamons notre amour de la France! A lancé Damien Philippot (FN) sur son compte Twitter. Son frère Florian a lui repartagé un message d’un conseiller régional FN d’Ile-de France qui se demandait si le gouvernement d’Emmanuel Macron allait abroger l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine

Marine Le Pen, le frères Philippot tout comme Mélenchon, devraient consulter l’histoire au temps de la collabo, pour le FN et ses véritables origines et pourtant… (Jean-Marie Le Pen se montre très discret sur les anciens du régime de Vichy et autres admirateurs de l’Allemagne Hitlérienne étroitement mêlés à l’histoire du FN).

Qui étaient les membres fondateurs du FN? Une émule d’Ordre Nouveau, issue de la collabo avec le maréchal Pétain chef de l’Etat Français: https://lecanarddechaineblog.wordpress.com/2017/02/13/qui-a-fond-le-fn/

C’est qui le patron ?

clip_image002clip_image004

Le général Pierre De Villiers dans l’ombre se son maitre. (Il n’a pas vraiment le choix, à part celui de démissionner)

Emmanuel Macron, engagé dans un bras de fer avec le général Pierre de Villiers après le coup de gueule de ce dernier sur la réduction du budget militaire, pose une alternative claire au commandant en chef des armées françaises:

Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état major des armées change.

Une démonstration de force qui ajoute, à propos de celui qu’il a reconduit dans ses fonctions le 1er juillet: Il a toute ma confiance, à condition de savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l’armée.

Souhaitant éviter que les officiers supérieurs prennent les mêmes latitudes dans leurs expressions publiques que sous le quinquennat précédent, le président de la République avait déjà rappelé le CEMA au sens du devoir et de la réserve de la Grande muette.

La décision de l’exécutif de faire 850 millions d’euros d’économie sur le budget de la Défense, alors même que l’augmentation des crédits des armées à 2% du PIB était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron, a été jugée non tenable par Pierre de Villiers.

L’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels, répond Emmanuel Macron ?…

L’Élysée veut éloigner les journalistes

Les équipes d’Emmanuel Macron veulent mettre les journalistes hors de l’Élysée !

clip_image001

Soucieux de verrouiller la communication, les conseillers presse de l’Élysée souhaitent déplacer la salle de presse historique, aujourd’hui située au rez-de-chaussée du palais, dont les fenêtres donnent sur l’entrée empruntée par les fameux visiteurs du soir des présidents de la République.

« Nous souhaitons pouvoir accueillir plus de journalistes, et l’actuelle salle de presse est trop petite », avance les aides de camp du président. « Plusieurs projets sont actuellement étudiés » pour déplacer les journalistes: soit dans l’hôtel de Marigny, soit dans les bureaux actuellement occupés par le directeur du Centre national du contre-terrorisme, Pierre de Bousquet de Florian.

Les responsables des RP au Château veulent surtout éloigner les six journalistes d’agences (AFP, Reuters et AP) accrédités permanents à l’Élysée. Pour la conseillère presse d’Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye, il n’est pas normal que ces journalistes aient un accès illimité à l’Élysée à 7 h du matin comme à 23 heures.

Pas de problème, en revanche, à ce que le photographe de l’agence de presse people Bestimage, dont la patronne est une intime du couple Macron, soit le seul autorisé à embarquer dans l’avion présidentiel pour le G7. Je n’ai pas à justifier pourquoi tel ou tel journaliste est ’embedded, réplique Sibeth Ndiaye. 

https://www.closermag.fr/politique/les-equipes-d-emmanuel-macron-veulent-mettre-les-journalistes-hors-de-l-elysee-732896

Bouteflika veut que la France reconnaisse les souffrances de la colonisation !

Bouteflika veut que la France reconnaisse les souffrances de la colonisation !

clip_image002

Notre peuple exige toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d’hier », a affirmé mercredi le président algérien.

Notre peuple exige toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d’hier, la France », a affirmé Bouteflika dans ce message diffusé par l’agence de presse officielle APS. »Le partenariat d’exception » dont l’Algérie et la France ont engagé la construction depuis la visite à Alger, fin 2012, du président français François Hollande, « gagnera en sérénité et en élan dans une reconnaissance des vérités de l’Histoire », a poursuivi le chef de l’État algérien.

Commentaire d’un ancien appelé du contingent

Monsieur Bouteflika, vous le Marocain d’origine, qui a réussit à se hisser au commandes de ce qui est devenu l’Etat Algérien, mais faisant partie de l’ancien Empire Maure ( vous qui étiez à l’époque de la guerre d’Algérie cantonné à « Béni-Abbés » à l’époque ou j’effectuai mon service militaire dans cette région, auriez-vous la mémoire courte, ou bien tout simplement seriez-vous ignorant en matière d’histoire, pire votre haine vous rendrait-elle aveugle au point de ne pas voir les atrocités de vos ancêtres conquérants au nom d’Allah ?

Monsieur Bouteflika, certes vous avez raison, la France a commis une faute lourde au Maghreb ou ailleurs et les bienfaits de la modernisation apportée par la colonisation ne doivent en aucun cas excuser les souffrances et la vassalisation imposée au peuple Berbère sous prétexte de « pacification » afin de lutter contre les pillages faits par les Ottomans qui vous ont Vassalisé avant les Français (ne l’oubliez surtout pas).

Monsieur Bouteflika, l’histoire ne débute pas en 1830 ou lors de la guerre d’Algérie, vous ignorez ou faite semblant d’ignorer, que bien avant, des hordes de pillards venu de votre région ont envahie la péninsule ibérique (Espagne/Portugal) poussant leur avancée jusqu’en France. Monsieur Bouteflika ignoreriez-vous que ces mêmes hordes de pillards se sont livrées à l’enlèvement de femmes et d’enfants en France pour les expédier au Maghreb, tout cela me direz-vous peut-être « au nom d’Allah » ?

Monsieur Bouteflika, qui êtes-vous en réalité ? Un descendant de valeureux Berbères (véritable peuple antique) ou plutôt vos ancêtres ne serait-ils pas Ottomans ou d’origine Arabes ?

Monsieur Bouteflika, vous n’allez pas me faire croire que vous ne savez pas que les hordes Arabo-musulmanes se sont livrée au pillage systématique de l’Afrique du Nord en capturant des pauvres indigènes pour en faire des esclaves destinés à l’Arabie ou pour les vendre à des négriers qui les expédiaient ensuite vers les colonies de la vieille Europe, vers les deux continents Américains… Monsieur Bouteflika, malgré tout le respect qui vous est du, vous ne m’empêcherez pas de vous dire que le défunt Président de la Tunisie « Bourguiba » pour qui j’ai un profond respect, a quand à lui œuvré pour la réconciliation, contrairement à vous qui n’avez que de la haine au point de devenir aveugle sur votre propre passé (commencez donc par admettre les fautes commises par vos ancêtres), ou faites le de façon conjointe avec la France et nous serons quitte.

N’oubliez pas que les générations actuelles, quelle-quelles soient, ne sont en rien responsables des méfaits de leurs ancêtres. (Ce n’est pas en agissant comme vous le faite que vous allez réconcilier les peuples.

Monsieur Bouteflika, malgré tout le respect qui est du à la fonction que vous exercez, je ne vous salut pas (peut-être est-ce vous qui avez tenté de me noyer à la piscine de Béni-Abbés ? C’est par miracle que j’ai réussi à me dégager ce jour-là.) Vous étiez cinq contre deux… à croire que le bon Dieu était de mon coté. Certes, il est normal que le Maghreb ait revendiqué et luté pour obtenir son indépendance, tout comme l’a fait le peuple Français contre les envahisseurs Anglais (guerre de cent ans) et plus tard contre les Allemands.

Monsieur Bouteflika, montrez vous tout aussi intelligeant et agissez comme l’a fait « Habib Ben Ali Bourguiba », Allah vous en saura gré…

Inshallah.

CBV

Nicolas Hulot annonce la fin de la vente des voitures diesel et essence d’ici 2040

clip_image001

Nicolas Hulot a présenté jeudi son plan climat, arrêter les ventes de véhicules diesel et essence d’ici à 2040 pour les remplacer par des voitures électriques…

Question : Que vont devenir tous les métiers et les personnels liés à l’automobile à moteur à combustion ? Les garagistes vont être mis sur la paille car un véhicule électrique n’a pas besoin du même entretient qu’un véhicule diésel ou essence, dès l‘achat en dehors de la charge de la batterie ou son échange au bout de 8 à 10 ans et le changement des pneus, les mécanos seront au chômage, les stations services deviendront inutiles, les constructeurs automobiles eux aussi vont être touchés (résultat c’est des millions de chômeurs en perspective. Et l’Etat ainsi que les Départements, faute de collecte de la taxe sur les produits pétroliers, vont devoir trouver un moyen pour compenser le manque à gagner, etc. … (L’Etat va devoir installer des compteurs spéciaux aux prises électriques destinées à la recharge des véhicules). Quoique dans quelques années, les voitures électriques seront capables de s’auto recharger tout en roulant

Et les avions alors ??? Comment vont-ils faire ? Vat-on installer des systèmes à pédales à chaque siège passager pour actionner une gégène pour alimenter des moteurs électriques.

Nicolas Hulot va devoir se débarrasser de son gros hors-bord, très gourmand en carburant et très pollueur pour le remplacer par un pédalo… Lol.

Nous avons eu la dinde du Poitou avec Hollande, maintenant nous avons la Chouette Hulotte.

CBV

Mélenchon critique à tout-va

clip_image002

Sur la réforme du Code du travail, Jean-Luc Mélenchon ne cache pas son hostilité à la réforme des institutions annoncée lundi par Emmanuel Macron au Congrès de Versailles, une réforme qu’il ne votera pas. « Expliquez-moi pourquoi la démocratie va aller mieux quand il y aura moins de députés ». Donc on n’a plus besoin de députés, on a Macron, donc ça suffit, il n’a qu’à tout faire!, s’emporte l’élu !!!

Commentaire :

(Et si le peuple était consulté sur le sujet de la diminution du nombre d’élus ?) Il y a fort à parier que le peuple dans sa grande majorité voterait favorablement en faveur de la diminution du nombre d’élus en France… (Trop de profiteurs et de bouches à nourrir avec l’argent des contribuables)

« Il est sur une pente (Emmanuel Macron) où il est en train de se griser de sa toute-puissance, et puisqu’il se compare à Jupiter, je lui rappelle le vieil adage latin et romain: Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre. C’est de la folie: ce qu’ils sont en train de faire, c’est comme s’il tirait un feu d’artifice sur une poudrière. Il pense qu’il va régler tous les problèmes en passant en force: il se trompe. C’est le peuple qui décide, ce n’est pas trois personnes dans un bureau ».

La France insoumise est donc appelée au rassemblement le 12 juillet place de la République, à Paris, et partout en France. « Je demande à mes amis partout dans le pays d’organiser des rassemblements. Nous souhaitons une bataille populaire, et nous prenons notre part, les syndicats ont la leur ». De son côté, la CGT a appelé à manifester à la rentrée, le 12 septembre prochain.

Commentaire :

(À quoi cela sert-il d’élire un président de la République sur la foi d’un programme, si le premier ministre et les élus qui le sont sous la bannière présidentielle n’en font qu’à leur tête ou ignorent qu’ils ont été élus pour mettre en œuvre le programme présidentiel)

clip_image004 La Constituante est un retour  au passé… là ou il a raison, c’est dans le principe que (c’est le peuple qui décide) effectivement cela devrait en être ainsi… Le problème c’est que la France est devenue une nation dirigée par la bureaucratie et c’est la gauche Française qui en est responsable…