Alain Finkielkraut insulté par des gilets jaune d’extrême droite

clip_image002 Alain Finkielkraut

Propos inacceptables de la part de certains gilets jaunes à l’encontre du philosophe Alain Finkielkraut qui a été victime d’insultes antisémites

clip_image004

Barre toi, sale sioniste de merde, « nous sommes le peuple », Retourne à Tel Aviv lui ont notamment hurlé des Gilets jaunes, d’après les images filmées par Yahoo Actualités et par un journaliste indépendant, Charles Baudry.

Certains gilets jaunes prétendent être le peuple à eux seuls alors qu’ils ne sont en réalité qu’une infime partie incongrue du peuple (ce n’est pas quelques dizaines de milliers d’énergumènes présomptueux qui peuvent se targuer d’être le peuple dans son entier).

clip_image006

Des propos tenus en présence des forces de l’ordre… (Capture d’écran)

Le député Les Républicains Guillaume Larrivé, a quand à lui demandé : « Qu’attend le ministre de l’intérieur pour faire interpeller et livrer à la justice, sans délai, la horde antisémite qui s’en est pris, cet après-midi, à Alain Finkielkraut? » surtout que les belligérants sont identifiables sur la vidéo.

Faut-il rappeler une énième fois que le peuple c’est plus de 60 000 000 de citoyens en France dont environ 47 000 000 d’adultes inscrits sur une liste électorale ?

Publicités

Mélenchon soutient ouvertement le dictateur Maduro

clip_image002

Mélenchon soutient le dictateur Maduro et montre son véritable visage. Jean-Luc Mélenchon, apporte son soutien à Nicolas Maduro, qu’il considère toujours comme président du Venezuela. Il a par ailleurs condamné les putschistes de l’opposition.

Mélenchon qualifie l’opposition du Venezuela de « putschiste » alors que lui-même se comporte en futur dictateur qui veut imposer sa 6ème République et instaurer une dictature prolétarienne.

CBV

Le président Macron récolte les fruits de ses annonces du mois de décembre

Emmanuel Macron de plus en plus populaire à droite. La cote d’approbation du chef de l’État avait touché son plus bas en décembre, à 23%, avant de remonter déjà de 5 points en janvier, selon ce sondage pour Paris Match et Sud Radio.

clip_image002

Emmanuel Macron gagne six points dans le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud-Radio. Une forte hausse qui s’ajoute à celle du mois de janvier (+5).

Le pourcentage de Français qui approuvent l’action d’Emmanuel Macron a encore remonté de 6 points en février, à 34%, retrouvant son niveau d’octobre 2018 (33%) avant la crise des « gilets jaunes »

Enquête réalisée en ligne les 31 janvier et 1er février auprès de 1.006 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points. Le président récolte les fruits de ses annonces du mois de décembre (10 milliards d’euros en faveur du pouvoir d’achat), de ses vœux offensifs du 31 décembre et surtout du lancement réussi de son grand débat.

Mélenchon exprime sa fascination pour Eric Drouet

Mélenchon exprime sa fascination pour le « gilet jaune »Eric Drouet

Ce leader d’un groupe de Gilets jaunes promet une mobilisation plus intense et plus surprenante dans les semaines à venir si le président refuse de « donner une issue positive » au mouvement ??? (Drouet fait fi des avancées obtenues)

« Pas une parole, pas un regard de compassion pour votre peuple », accuse Éric Drouet. « Beaucoup de gilets jaunes perdent patience et soyez conscient que certains ne resteront pas calmes indéfiniment (Le jour, la nuit, le weekend, la semaine… Nous serons là !) Nous ne craignons plus rien et allons vous surprendre par notre sens de l’effort ! », menace-t-il dans sa lettre. « Vous avez encore le pouvoir d’éviter que la situation ne s’aggrave », ajoute-t-il également.

clip_image001

Après l’extrême droite et sa tentative de racolage du mouvement des gilets jaunes, c’est au tour de Mélenchon de se livrer à une tentative de séduction sur Eric Drouet

Jean-Luc Mélenchon exprime sa « fascination » pour le « gilet jaune » Eric Drouet et lui dit « merci », dans un billet publié sur la page Facebook du chef de file de La France insoumise.

Faisant le parallèle entre le « gilet jaune », un des initiateurs du mouvement de protestation et un homonyme révolutionnaire du 18e siècle, Jean-Baptiste Drouet, M. Mélenchon juge que « la France est pleine de ces personnages qui marquent son histoire comme autant de cailloux blancs. C’est pourquoi je regarde Éric Drouet avec tant de fascination », dit-il.

Depuis que le leader de la France insoumise a déclaré sa flamme à Eric Drouet, nombre d’observateurs relèvent l’ironie de cette tentative d’approche au regard de la sympathie supposée du Gilet jaune pour l’extrême droite.

CBV

La gilet jaune Ingrid Levavasseur confie « ne pas être solidaire des actions mises en place par Eric Drouet et Maxime Nicolle »

Ils ont eux aussi leur mot à dire…Oui ils sont très nombreux ceux qui n’enfilent pas un gilet jaune

Oui ils sont très nombreux ceux qui n’enfilent pas un gilet jaune (ils sont la majorité silencieuse et ils ont eux aussi leur mot à dire). Ce ne sont pas quelques dizaines de milliers de personnes qui enfilent un gilet jaune et qui veulent imposer leur point de vue en semant le désordre, qui représentent l’ensemble des revendications de la population silencieuse, bien au contraire. (Les revendications des gilets jaunes ont complètement dérivée de leur contexte premier qui dénonçait la hausse des taxes sur les carburants. (Des indésirables sont venus se greffer sans y être invités en sautant sur l’occasion.) Ces groupes ne sont pas représentatifs du « pays réel » de la très grande majorité silencieuse…

clip_image002

Ils ne portent pas de gilets jaunes et pourtant ils ont bien des choses à dire.

C’est l’ensemble de l’administration Française qui doit être réformée, depuis l’administration communale en passant par les départements, les régions et l’Etat lui-même (il convient d’épurer tout ce système, trop de bouches à nourrir sur le dos du contribuable, nous pouvons faire avec moins de monde) 

La majorité silencieuse est un lieu commun de la rhétorique politique, produit en réponse à une revendication ou une opinion qui s’exprime publiquement.

Vidéo à voir : https://www.dailymotion.com/embed/video/x70pdcp

Hollande et Sarkozy contre le recours au peuple par voie de référendum ?

Hollande et Sarkozy contre le recours au peuple par voie de référendum ? (Circulez il n’y a rien à voir)

Hollande contre le référendum « sur des questions de société »

clip_image001

L’ancien chef de file socialiste se dit « extrêmement réticent » à ce scrutin parce qu’il « divise profondément », estime-t-il. Et de s’interroger : « Lorsqu’il s’agit d’une modification profonde de nos institutions – ça a été le cas du quinquennat – le référendum est nécessaire parce qu’il s’agit du pacte démocratique, du contrat entre les citoyens et les institutions. Mais pour le reste… Est-ce que sur des questions de société, parfois douloureuses, il est opportun de recourir au référendum ? Fallait-il le faire sur le mariage pour tous, ou plutôt sur l’abolition de la peine de mort ? »

Nicolas Sarkozy : « La Vème République, c’est le pouvoir donné à un homme » Nicolas Sarkozy voudrait-il dire par la que une fois passées les élections, c’est « circulez, il n’y a plus rien à voir » je fais ce que je veux…

On ne devrait utiliser le Référendum que pour de très grandes causes ou enjeux ne pouvant être décidés par un seul homme (fut-il Président de la république) ou même d’une Assemblée Nationale. Le départ du Général, la peine de mort, l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, sont de bon exemples. La Constitution Européenne, un autre, mais le parfait exemple qui montre combien nous sommes tombés bas depuis, en démocratie !

Nicolas Sarkozy n’a pas hésité une seule seconde en trahissant le peuple avec le traité de Lisbonne.

L’ancien chef de l’État nuance tout de même son point de vue : « En revanche, j’aurais volontiers fait un référendum sur la suppression du service national : on peut répondre par oui ou par non », indique-t-il, ajoutant : « Mais pour des raisons institutionnelles, médiatiques et politiques, je pense que les référendums doivent être maniés avec précaution. Ça ne veut pas dire qu’on ne doit pas les avoir, mais la Vème République, c’est le pouvoir donné à un homme et une majorité pour cinq ans: qu’ils assument leur pouvoir ».

En clair Nicolas Sarkozy méconnait ou ignore volontairement l’article 3 de la Constitution de 1958 (La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et « par voie de référendum »

CBV

Mélenchon tente de rallier les gilets jaunes à sa cause

Le leader de la France insoumise tente par tous les moyens de s’attirer la sympathie du mouvement des gilets jaunes mais ses stratégies restent vaines. Sa manie « d’en appeler au dégagisme » se retournerait contre lui, estime l’ancien patron du PS Jean-Christophe Cambadélis dans les colonnes du JDD.

clip_image002

Jean-Luc Mélenchon, ne semble pas, pour l’instant, profiter politiquement d’un « effet gilets jaunes » pourtant, il a tout fait pour récupérer le mouvement en jouant la surenchère. (Ce n’est pas un texte de Mélenchon qui va changer notre cause », avait lâché Eric Drouet), figure médiatique des gilets jaunes, après un hommage appuyé que lui avait adressé le président de LFI. Le drame de Mélenchon est de ne pas être le débouché des gilets jaunes. Alors il tente par tous les moyens de reprendre pied dans ce mouvement qui ne veut de personne. À force d’en appeler au dégagisme, il va être à son tour dégagé.  « Mélenchon sur-joue beaucoup », c’est sa nature, et pour lui c’est un échec qui se ressent également dans les sondages avec une cote de popularité plutôt en berne

CBV