Accueil » Réflexions et politique » Lorsque le Général de Gaulle s’appuyât sur le bon sens plutôt que sur l’illusion.

Lorsque le Général de Gaulle s’appuyât sur le bon sens plutôt que sur l’illusion.


C de Gaulle2   Lorsque de Gaulle appela à la résistance, il s’appuya sur le bon sens, non sur l’imagination hasardeuse et l’illusion.     

Ne pas oublier ceci :

Peuple de gauche, ou peuple d’illusions perdues avec un passé rouge du sang des millions de victimes de la folie meurtrière du bolchévisme.

La réflexion politique demande des connaissances profondes et du réalisme. On ne fait pas de la bonne politique avec des promesses et des illusions pour faire face à une tache ardue et un monde de plus en plus corrompu, le choix n’est pas entre les petits ou grands trucages du pouvoir et le déni du réel tel qu’il se déploie en ce moment même à l’extrême-gauche » rouge, verte et consorts » qui hallucinent tout en pratiquant la politique de l’autruche.

Il convient de savoir que l’on ne vit pas impunément et surtout indéfiniment à crédit et au-dessus de ses moyens., L’Europe, y compris la France, ne doit surtout pas écouter le chant des sirènes de l’ultragauche venant des Etats croulant sous la dépense et les emplois publics, en espérant les financer par la planche à billets, mais étant incapables de redynamiser des économies insuffisamment compétitives et donc juguler de ce fait la montée inexorable du Chômage.

N’écoutez pas les belles promesses mielleuses. Le véritable choix vous incombe il est entre le déclin, la fin de l’Union, ou de l’Euro, la mort et ou le redressement. Or la France et l’Europe ne peuvent être sauvées du marasme que par ceux qui entreprennent les réformes nécessaires aussi bien pour réduire les dépenses publiques que pour rendre nos économies plus compétitives, pour garantir nos frontières, pour sauvegarder nos identités culturelles, notre civilisation, aussi bien pour assurer notre sécurité que pour garantir notre indépendance.

L’Europe occidentale n’a maintenu pendant longtemps son niveau de vie enviable que par l’illusion de l’Etat-Providence, des déficits et de la dette sans avoir une véritable gouvernance (l’Europe n’a dès le départ, été conçue que de bric et de broc) elle en est restée au stade de l’enfance.

Les illusions post-soixante-huitardes font désormais partie d’un passé qu’il convient d’oublier il en est de même des illusions dont François Mitterrand nous a abreuvé abondamment.

Dernier point : si vous voulez connaitre la santé financière de votre commune http://vigiecitoyenne.nouscitoyens.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.