Assemblée nationale constituante

Ancien Régime
Monarchie absolue
Assemblée nationale constituante

Législature unique
17 juin 1789 – 30 septembre 1791
2 ans, 2 mois et 13 jours

clip_image002

Source Wikipédia

L’Assemblée constituante de 1789 ou Assemblée nationale constituante est la première assemblée constituante française, instituée par des députés des états généraux lorsqu’ils s’érigèrent d’eux-mêmes en une « Assemblée nationale » le 17 juin 1789, date que l’on retient comme celle de la naissance du système représentatif français. Cette assemblée devient le 9 juillet 1789 l’Assemblée nationale constituante.

La constitution qu’elle met en place le 3 septembre 1791 consacre une monarchie constitutionnelle.

L’Assemblée constituante (1789-1791)

L’Assemblée comptait près de 1 200 députés et siégea du 9 juillet 1789 au 30 septembre 1791, d’abord à Versailles, puis, après les journées des 5 et 6 octobre 1789, au cours desquels l’Assemblée obtient du roi la signature des premiers articles de la constitution et de la déclaration des droits (les Parisiens ramènent Louis XVI et la famille royale au palais des Tuileries, à Paris), dans le manège des Tuileries, à Paris.

Parmi les députés réunis quotidiennement, trois grandes tendances, assez mouvantes, finissent par se dessiner : les monarchistes, les constitutionnels (les plus nombreux), et les patriotes radicaux, encore très minoritaires.

Les débats de l’Assemblée sont publiés par Le Moniteur universel. Après l’abolition de la féodalité dans la nuit du 4 au 5 août 1789 et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (26 août 1789), l’Assemblée vote, dès la fin de l’année, les grands principes de la Constitution de 1791, qui, sur la base de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs, organise la limitation du pouvoir royal et la fin de l’exclusion du peuple des décisions politiques.

Constitution française du 3 septembre 1791

La Constitution française du 3 septembre 1791 est la première expérience d’un régime libéral en France. Celle-ci apparaît en période révolutionnaire dans l’optique d’un changement de régime.

clip_image002[4]

Ce texte, promulgué deux ans après la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et les articles de Constitution de 1789, est la première constitution écrite qui transfère la souveraineté du Roi à la Nation. Les prérogatives du roi deviennent les prérogatives de la nation que le Roi exerce au nom de cette dernière.

Fondée sur les principes de la souveraineté de la Nation et de la séparation des pouvoirs (ou, plus précisément, de l’équilibre des pouvoirs), elle institue en France une monarchie constitutionnelle.

L’Assemblée constituante de 1848

Selon la tradition républicaine de 1789 à 1792, le gouvernement provisoire décide de faire rédiger la nouvelle constitution par une assemblée constituante, qui est élue au suffrage universel direct masculin le 23 avril par 7 800 000 Français.

L’Assemblée souhaite un texte de compromis pour maintenir un ordre social libéral. Un projet est rédigé par un Comité de Constitution de 18 membres qui est discuté en Assemblée plénière et aboutit à un accord le 4 novembre.

L’Assemblée nationale constituante de 1871

La République est proclamée à Paris le 4 septembre 1870 à la suite de la défaite de Sedan et les républicains constituent un gouvernement provisoire, le Gouvernement de la Défense nationale, lequel signe un armistice avec la Prusse le 28 janvier 1871.

L’Assemblée nationale est élue le 8 février 1871 à la demande de la Prusse. Elle se proclame constituante le 31 août 1871 (loi Rivet).

La Troisième République fut définitivement instaurée le 30 janvier 1875 par l’adoption, à une voix de majorité, en première lecture 353 contre 352, puis à une plus large majorité en deuxième lecture 413 contre 248, de l’Amendement Wallon qui stipulait :

« Le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages par le Sénat et la Chambre des Députés réunie en Assemblée nationale. Il est nommé pour sept ans ; il est rééligible. »

Sont ensuite votées les trois lois constitutionnelles qui fixent le régime.

Ayant rempli son rôle, l’Assemblée se sépara le 31 décembre 1875.

Les Assemblées constituantes de la IVe République

Le Comité français de la Libération nationale (CFLN), organe politique de la Résistance, se déclare Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) le 2 juin 1944.

Le 21 octobre 1945, à la question : « Voulez-vous que l’assemblée élue ce jour soit constituante ? », une très large majorité des électeurs et électrices (le droit de vote des femmes date de 1944) répondent oui. Ainsi, le référendum du 21 octobre établit une Assemblée nationale constituante, élue le même jour. Elle est chargée de rédiger une nouvelle Constitution, celle de la IVe République.

Un premier projet de Constitution est rejeté par référendum le 5 mai 1946. Une nouvelle Assemblée constituante est élue le 2 juin et la constitution de la IVe République est définitivement adoptée par référendum le 13 octobre 1946. Elle entre en vigueur le 27 octobre 1946.

Constituante de Mélenchon

Que veut exactement Mélenchon avec sa Constituante et sa 6ème République ?

Prendrait-il comme modèle Hugo Chavez et sa « Constitution Bolivarienne » avec l’abolition du Sénat? Mélenchon voudrait-il avec sa Constituante saper le droit du peuple à l’autodétermination (le peuple ne gouverne pas et a juste le droit à la parole qu’au moment des élections…) Sous la 4ème République, il arrivait très souvent que les gouvernements à peine mis en place, tombaient)

Au Venezuela, Hugo Chavez, Président de la république, met en œuvre le 25 avril 1999 un référendum sur l’opportunité de former une nouvelle assemblée constituante, ce référendum verra une victoire du « oui » à 92 % avec un taux de participation de 40 %. Le 7 août, la nouvelle Assemblée constituante est instituée. Cette assemblée à 95 % Chaviste a pour mandat de préparer une nouvelle constitution afin de remplacer celle de 1961. Ses 131 membres, la plupart sans aucune expérience politique, n’ont que trois mois pour la rédiger. Il est prévu de faire ratifier cette nouvelle constitution par référendum

Le 19 décembre de la même année, 72 % des participants au référendum acceptent la nouvelle constitution « bolivarienne ».

Avec 350 articles, le document est l’une des plus longues constitutions du monde. Les principaux changements de la Constitution bolivarienne du Venezuela sont :

  • Changement de nom du pays en « République bolivarienne du Venezuela » ;
  • Abolition du Sénat, passant ainsi à un système monocaméral ;
  • Le mandat du président passe de 5 ans à 6 ans ;
  • Le président peut être réélu immédiatement à la fin de son mandat une seule fois. La constitution antérieure permettait la réélection du président, mais seulement après une période d’au moins 10 ans ;
  • Mise en vigueur du « référendum révocatoire » qui permet au peuple de destituer n’importe quel gouvernant, fonctionnaire ou administrateur public, y compris le président.
Publicités

Les pirates Barbaresques d’Afrique du Nord

Les pirates Barbaresques d’Afrique du Nord

(Petite leçon d’histoire à Mr Bouteflika) L’histoire du Maghreb a commencée bien avant 1830 et la prise d’Alger)

Les Barbaresques sont les marins, et principalement les pirates et corsaires, qui avaient pour origine les côtes d’Afrique du Nord appelées « Barbarie » ou encore côte des Barbaresques. La côte des Barbaresques est une dénomination ancienne, vers 1500, des côtes septentrionales du continent africain. Elle est située à l’ouest de l’Égypte, entre le Maroc et la Tripolitaine. On dirait aujourd’hui le littoral maghrébin ou l’Afrique du Nord-Ouest. Elles comprennent une partie méditerranéenne et une partie atlantique.

clip_image002 Un pirate Barbaresque d’Afrique du Nord

La côte des Barbaresques était connue dans le passé, pour ses pirates et corsaires barbaresques, qui rendaient peu sûres la mer Méditerranée et une partie de l’océan Atlantique de l’Irlande aux Açores. Cette côte était le lieu d’un marché aux esclaves où étaient vendus esclaves européens prisonniers de guerres ou capturés lors de razzias, et esclaves africains amenés captifs dans des caravanes transsahariennes.

clip_image004

De 1232 à 1245, les expéditions, au départ des Baléares portent la guerre vers le Sud.

Les conflits entre les tribus arabo-berbères et les rois Maures conduisirent à l’effondrement dans les années 1230 de l’Empire Almohade fondé au XIIe siècle laissant place à trois royaumes hostiles : les Hafsides s’étaient proclamés califes à Tunis, le royaume Zianide étaient à Tlemcen et les Mérinides s’emparèrent de Fez. Ils portèrent le combat à Tlemcen où ils dressèrent une muraille de pisé avec palais et mosquée, la Mansourah (« La Victorieuse »)

La Reconquista prend fin en 1492 avec la prise de Grenade. La péninsule ibérique ne comprend plus un seul état arabe mais des Maures dont beaucoup partiront s’établir au Maghreb. L’émotion morisque et berbère explique l’exaltation de l’islam et de la piraterie car faute d’une armée pour reprendre Al-Andalous, les navires morisques vont semer la terreur sur les côtes de la péninsule. Au XVe siècle les ports de l’Ifriqiya, du Maroc à l’Algérie et la Tunisie armeront, chacun pour leur compte, des galères qui se livrent à la piraterie. C’est sous le couvert de l’Empire ottoman que la piraterie deviendra la guerre de course.

Les royaumes d’Afrique du Nord, avec les pirates barbaresques, dès les années 1500, « s’inscrivaient exactement dans l’histoire de l’Empire ottoman, de son expansion au-delà des mers, de ses entreprise contre Rome et contre l’Occident chrétien».

Après la prise de Constantinople en 1453, durant laquelle les Ottomans allèrent jusqu’à violer les religieuses sur les autels des basiliques chrétiennes pour savourer leur victoire. Les Ottomans étendent leur zone d’influence, ils conquièrent l’Egypte des mamelouks, la Mecque et l’Arabie, Bagdad et la Mésopotamie, ils occupent les Balkans ou ils brutalisent les populations. Les pirates barbaresques établis au Maghreb apportent leur puissante contribution au Sultan de la Sublime Porte qui déploie sa domination sur toute l’Afrique du Nord, à l’exception du Maroc.

Les Barbaresques vouent une haine féroce envers les chrétiens, ils attaquent systématiquement les villes côtières en Méditerranée, pour les piller et massacrer les habitants. Ils brûlent les églises, captures les jeunes femmes et les jeunes garçons qu’ils expédient à Istanbul pour les harems et les loisirs sexuels des dignitaires musulmans. Alger et Tunis deviennent les places fortes et les bases arrière de la piraterie musulmane. Les Turcs et les pirates maghrébins organisent ensemble les trafics humains et les prises de butin, rendant de plus en plus difficile la situation des Etats chrétiens dans les échanges commerciaux.

La route de l’immigration clandestine (Afrique Nord-Ouest)

La route de l’immigration clandestine (Afrique Nord-Ouest)

Avant toute chose, il convient de différencier le Statu de réfugier politique et celui de candidat à l’immigration économique, plutôt que de faire un mélange des genres dans un but fallacieux et mafieux (le trafic d’êtres humains est une source de revenu très importante et non négligeable) classé au même rang que la drogue et le sexe. Trop d’organisations plus ou moins mafieuses jouent la carte de l’émotionnel et de la sensibilisation pour tenter de faire oublier leur trafic honteux. (le plus triste est que des organisations non gouvernementales se font plus ou moins complices de cet état de fait) La Mafia a étendue ses tentacules partout, y compris jusqu’aux Nations-Unies ou le lobbying est très fort.

Ci-dessous l’article publié par Libération comporte certaines erreurs cartographiques. Connaissant bien cette région pour y avoir séjourné durant la guerre d’Algérie, jusqu’à la tentative d’annexion de la région de Tindouf par l’armée Marocaine.

Si la commune de « Hassi R’mel » est bien située en Algérie, ainsi que Tindouf Algérie, il n’en va pas de-même pour les communes de Es-Semara, Semara ou « Smara » Boujdour Sahara Occidental.

(Article de Libération) Hind et son cousin Othman, sur un terrain reservé à l’apprentissage de la conduite, près du camp de Boujedour, dans la région de Tindouf. Algérie, 2017

Né à Hassi R’mel au sud de l’Algérie, Fethi Sahraoui est un enfant du désert. En 2016, il se rend dans des camps de réfugiés proches de la frontière. Là-bas, il est frappé par l’omniprésence de Mercedes. Il documente le quotidien des habitants des camps et photographie leurs voitures sous tous les angles : enlisées dans le sable, en panne ou en file indienne, avec à leurs cotés, des chauffeurs enrubannés de foulards aux couleurs vives. «Mercy Island» est une série entièrement réalisée à l’Iphone.

Source (MSN) Libération : http://www.msn.com/fr-fr/actualite/photos/dans-les-camps-de-r%c3%a9fugi%c3%a9s-au-sud-de-lalg%c3%a9rie-fethi-sahraoui-photographie-les-mercedes/ss-AAoWQdS?li=BBoJIjj&ocid=HPCDHP

clip_image002

copie d’écran (carte MSN)

Hassi R’mel est une commune de la wilaya de Laghouat en Algérie. On y trouve le plus grand gisement de gaz naturel du continent africain.

clip_image004

Es-Semara, Semara ou Smara est une ville du Sahara occidental sous contrôle marocain. Elle comptait 40 347 habitants en 2004. Au dernier recensement de 2014, la population de la ville s’élevait à 57 035 habitants, tandis que l’ensemble de la province compte 66 014 habitants.

clip_image006

Boujdour Sahara Occidental (située en bordure de l’Atlantique) donc très loin de la région de Tindouf Algérie

clip_image008

Tindouf Algérie, est une commune de la wilaya de Tindouf, dont elle est le chef-lieu, située à 1 460 km au sud-ouest d’Alger. En 2008, sa population est de 45 966 habitants, auxquels s’ajoutent 90 000 réfugiés sahraouis.

Projet de loi confiance

Projet de loi confiance vers la fin de la réserve parlementaire

clip_image002

L’Assemblée nationale a voté vendredi soir, par 112 voix contre 45, la suppression de la réserve parlementaire, l’une des mesures emblématiques des projets de loi pour la confiance dans la vie politique, après une longue bataille de députés de gauche et droite.

Après plus de cinq heures de débats passionnés, les députés ont voté l’article 9 du texte organique faisant disparaître cette réserve d’environ 130 millions d’euros, allouée aux députés et sénateurs pour des subventions aux collectivités ou associations et souvent critiquée comme une pratique « clientéliste ». Plusieurs groupes d’opposition, comme la France Insoumise, la Nouvelle Gauche ou les communistes, ont opté pour l’abstention. (Normal ils sont les premiers et les plus prompts à utiliser cette réserve) par mesure de clientélisme socialo-politique.

Il y a un autre avantage qui doit être revu… Il s’agit de l’« IRFM » dont personne ne contrôle l’utilisation finale et qui est utilisée par certains pour l’acquisition d’un bien immobilier.

Impôts et contributions sociales en tous genres

clip_image002

Photomontage CBV (origines diverses)

Les retraités vont trinquer ??? Auraient-ils voté Macron pour se venger des socialistes et du blocage des retraites ?

Depuis 2013 les retraités, en réalité, trinquent (blocage des retraites) mais au fait comment les médias peuvent-ils savoir que ce sont les vieux qui ont voté majoritairement pour Macron et sa clique ? Ont-ils placé des caméras de surveillance dans les isoloirs ? Les vieux désœuvrés, seraient-ils trop bavards ?

Selon les « on dit »… Il parait qu’à un certain âge, les vieux ont tendance à perdre la raison ?

Peut-être que c’est vrai pour certains, mais pas tous… en ce qui me concerne, tout va très bien, je sais encore ce que je fais et, je sais encore raison garder, et à contrario bien des jeunes devraient balayer devant leur porte, car ils sont un certain nombre à perdre la raison à cause de certaines démangeaisons au niveau de la braguette, et ce n’est pas tout… La drogue et l’alcool font des ravages chez certains. Mais… Ils vous répondront qu’ils font ce qu’ils veulent !!! Ben oui, mais pourquoi les vieux n’auraient-ils pas le droit de faire ce qu’ils veulent eux aussi?

Selon les propos de feu le Général De Gaule « Les Français n’ont que ce qu’ils méritent ! » Jamais contents, qu’ils soient vieux ou jeunes, ils veulent tout, tout-de-suite (pierre Mauroy en son temps avait raison de dire que  «  Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ou en font cas ! ») C’est cela la politique (faire toute les promesses que les Français veulent entendre mais, quand à les tenir, c’est autre chose)

CBV…

A lire aussi :

Impôts, retraites, immobilier : Macron chaparde les retraités

Les retraités, les inactifs et indépendants maltraités vont « sponsoriser » les bas salaires.

Brutalement cela signifie que l’on accepte qu’un salarié ne produit pas par son travail la valeur nécessaire pour lui assurer une vie digne et qu’il lui faut le soutien financier de ceux qui ne travaillent pas…
Si vous pensez que l’on marche sur la tête, vous avez raison.

Il est déjà curieux d’accepter un tel déséquilibre et même de l’encourager plutôt que de régler le problème.

Demander aux retraités de payer pour le travail des actifs qui eux-mêmes paient les pensions de leurs retraités relève du bricolage malsain où l’on perd complètement la trace de ce que l’on paie et pourquoi.

Mais surtout : les retraites ne sont pas financées ! On s’apprête à prélever une taxe supplémentaire sur des retraites que l’on sait d’avance ne pas pouvoir payer.

Ce sont les retraités que l’on sacrifie.

Pas d’argent pour votre retraite

Le rapport annuel du COR —Conseil d’Orientation des Retraites— paru il y a quelques semaines indique que l’équilibre général des régimes de retraites qui devait être atteint « au milieu des années 2020 » ne le sera finalement pas avant 2040…

Source :

https://www.le-vaillant-petit-economiste.com/2017/07/06/impots-retraites-immobilier-president-macron-chaparde-retraites/

J’ai voté pour lui, mais je commence à déchanter !

clip_image002

La côte de popularité d’Emmanuel Macron s’effondre. Le président de la République a perdu 10 points dans les sondages au mois de juillet, selon un sondage IFOP

Fin de l’état de grâce pour Emmanuel Macron. Le président de la République accuse une baisse de popularité de 10 points et les plus déçus sont les plus de 50 ans.

Et ce premier dérapage dans l’opinion chez les plus de 50 ans pourrait bien être irréversible. Ce n’est pas du tout à prendre à la légère puisque c’est la baisse de popularité en moyenne plus importante depuis celle qu’avait subie Jacques Chirac et notamment dans cette catégorie des plus de 50 ans. Ça traduit qu’il y a quelque chose d’important qui s’est passé dans l’opinion et il sera sans doute très difficile de revenir en arrière.

Ce qui compte c’est d’être au travail et d’obtenir des résultats, réagit de son côté un cadre de la majorité. C’est sur cela que nous serons jugés pas sur les sondages. (Le problème, c’est que… « Les gens veulent tout, tout de suite ») et après tout les Français n’ont que ce qu’ils méritent, comme disait De Gaulle, ce sont des veaux…

La carotte et l'âne

CBV

Changement de climat

Changement de climat

clip_image002

L’être humain responsable du réchauffement climatique? On connaît des périodes glacières (de refroidissement climatique) et des périodes de réchauffement climatique tout au long de l’histoire de la Terre. Les dernières glaciations sont identifiées dans les Alpes, listées par ordre de la plus ancienne à la plus récente ; Gunz, Mindel, Riss, Würm. Ces périodes glaciaires sont entrecoupées de périodes interglaciaires ; période glaciaires de -1.200 000 à – 700.000 – > période appelée Gunz (du nom d’un affluent du Danube), puis interglaciaire pendant 50.000ans, puis glaciaire de – 300.000 à – 120.000 ans dite Riss (affluent du Danube), puis interglaciaire d’une durée de 40.000 ans, enfin glaciations de – 80.000 à – 10.000 ans dite Würm (affluent du Danube), puis interglaciaire depuis 12.000 ans.

Donc la fin de la dernière période glaciaire se situe vers 10.000 ans avant JC.

A cette époque, pas de pollution d’origine humaine, alors le réchauffement actuel n’est que la continuité de ce qui se fait depuis 12.000 ans, ce réchauffement est chaotique, avec des moments de ralentissements (on a eu un petit âge glaciaire aux 16ème et 18ème siècles) et d’autre d’accélérations, nous sommes dans une phase d’accélération.

Pour mémoire, depuis 12.000 ans le niveau des océans a monté (selon les endroits) en moyenne de 150 à 200 mètres, et cela va aussi continuer, jusqu’à la remise en route d’une période glaciaire… Qui ne saurait tarder car on constate que les périodes glaciaires sont plus longues que les interglaciaires.

Ne soyons pas prétentieux. Luttons contre les pollutions dont nous sommes responsables (qualité sanitaire de l’air) et… anticipons au mieux les grandes migrations à venir celui qui vivra ou survivra verra.

Les ordinateurs étant des machines fonctionnant aux grés et suivant les désidératas des humains, donc ayant besoin des humains pour fonctionner, ce qui revient-à dire que les simulations faites n’on qu’un caractère spécieux et ne servent que ceux pour qui ces simulations sont faites et dans un but de retombés financières.

L’art de tromper les gens en les focalisant sur le fait que l’homme est le seul responsable, les suppositions allant bon train dans ce domaine, ce que les soi-disant spécialistes veule nous faire croire n’a qu’une apparence spécieuse, sans valeur réelle, non prouvée

LE CRI DU CŒUR DE MAREK HALTER

Qui se souvient de ce surprenant changement d’itinéraire du Gulf Stream, le courant d’eau chaude qui coula pendant des siècles le long des Cotes Sibériennes, dans l’Océan Arctique et avait transformé cet immense territoire, des Monts de l’Oural jusqu’à la frontière de chine, en un jardin fleuri ? Pourquoi un jour a-t-il dévié de sa route, laissant la Sibérie dévastée, les populations fuyant vers l’Alaska et les animaux géants pris dans la glace ? Personne ne le sait.

Il n’y avait ni usine polluante, ni centrale nucléaire ; aucun déchet ne souillait la Mer d’Aral, la nature change, l’homme s’adapte

Commentaire personnel : Dans le courant de l’été 2008, dans un documentaire télévisé on a pu voir que les continents Sud et Nord-Américains avaient été séparés autrefois, et que par voix de conséquence le Gulf Stream empruntait le passage existant entre ces deux Continents, pour se diriger vers le pacifique donc rendant parfaitement plausible le fait que ce courant réchauffait les Cotes Sibériennes au lieu de réchauffer les cotes Européennes en s’engouffrant entre le Groenland et la Norvège, comme cela est le cas actuellement, donc la thèse selon laquelle je suis certain, et concernant le réchauffement climatique ainsi que le recul des glaciers entre l’Europe et l’Amérique tient parfaitement, que c’est par le dessous que la glace fond, le Gulf Stream étant le véritable coupable avec les caprices de l’activité Solaire s’ajoutant

Autre supposition au lieu de remonter jusqu’à l’Equateur pour emprunter le supposé passage entre les deux continents Américains, le Gulf Stream a très bien pu passer et contourner l’Amérique par l’extrême Sud pour remonter vers le Nord en longeant la cote Américaine coté Pacifique ce qui peut très bien expliquer le fait que l’Afrique a bénéficiée en son temps d’un climat moins chaud et plus humide, donc propice pour que la végétation abonde dans le Sahara, grâce à des pluies quotidiennes ce qui n’est pas le cas actuellement

Ce qui explique également qu’autrefois il y a bien longtemps la région parisienne était sous la glace, le fait que nous bénéficions d’un climat plus doux, que les autres Pays Européens placés sur la même Latitude que nous, s’explique par la présence du Gulf Stream près de nos cotes, c’est ce que j’ai appris à l’école dans les années 48 à 57 (à cette époque on allez à l’école jusqu’à 14 ans et on était mieux instruis qu’à l’heure actuelle)

Changement de climat (Quand la NASA se contredis)

En 2001 déjà, des océanographes Américains avaient publié des rapports concernant la probabilité assez haute d’un refroidissement extrêmement rapide de la température ambiante de l’hémisphère nord.

Ce qui est étonnant quand on lit les post de Vintxente, c’est que ce refroidissement n’est pas pour les Américains, du à une baisse d’intensité du rayonnement solaire, mais plutôt la suite de son accroissement au cours des dernières décennies.

Il en résulta indirectement un accroissement de l’eau non salée dans l’Atlantique Nord, provoqué par la fonte des glaces dans la région arctique.

Ces énormes masse d’eau non salée (mesurées régulièrement) provoquent à leur tour une perturbation de la circulation thermo-haline « une espèce de gigantesque tunnel sous-marin bidirectionnel, partant de l’Atlantique Nord qui convoie l’eau salée froide vers l’Océan Indien, et amène cette eau réchauffée en retour » un recul sensible du Gulf-Stream, qui amène vers les cotes Européennes de l’eau chaude en provenance du Golfe du Mexique, de sa position actuelle vers l’Afrique subsaharienne.

Les analyses de carottes de glace provenant de la glace au Groenland démontrent selon eux que cette disparition de l’apport d’eau chaude en Atlantique Nord a eu lieu plusieurs fois au cours des millénaires précédents, et peut avoir des conséquences dramatiques pour l’Europe et l’Afrique du Nord ; une transition quasi-spontanée (moins de 10 ans !) vers des hivers extrêmement rigoureux avec des températures allant jusqu’à – 50°C même au Maroc.

Au fond, il nous est parfaitement égal d’apprendre un jour quelle théorie fut la bonne : le problème, c’est que dans les deux cas il va bientôt faire méchamment froid ! N’en déplaise à ceux qui défendent la théorie d’un réchauffement catastrophe (faut-il rappeler que le froid est de loin, plus meurtrier que le réchauffement climatique?)

Le Gulf-Stream change sa course tous les 12 ans

Un satellite de la NASA confirme un retournement dans l’Océan Atlantique Nord – un processus ou l’eau de surface descend et des élévations profondes de l’eau dues aux densités variables de sa salinité – accélère et ralentit par 20 à 30% dans des cycles de 12 à 14 ans. Les scientifiques croyaient précédemment qu’un changement de cette grandeur prendrait des centaines d’années, plutôt qu’une décennie.

Nous allons voir ce cycle qui était inconnu jusqu’alors, ainsi que les répercussions futures très proches d’un tel phénomène, pendant que les années 2005et 2006 furent les plus chaudes dans l’océan Atlantique Central. L’année du choc climatique qui apporterait une chute de 3,3° sur l’Europe pourrait bien être connue.

La Terre à l’orée d’un refroidissement climatique !

Une contre vérité aux allégations du GIEC

KHABIBOULLO ABDOUSSAMATOV, du laboratoire d’études spatiales de l’observatoire astronomique principal de POULKOVO, est rejoint dans son résonnement par une collègue climatologue du Royaume-Uni, seule les dates diffèrent.

Dans les toutes prochaines années, la Terre va hésiter entre réchauffement et refroidissement, avant de basculer dans les décennies à venir vers un refroidissement, affirme un chercheur Russe, spécialiste du rayonnement solaire. Ces prévisions vont à l’encontre des théories ayant cours actuellement et interfèrent sur le journal du GIEC.

Dans les 5 à 7 années à venir, notre planète va hésiter entre un réchauffement et un refroidissement global, estime KHABIBOULLO ABDOUSSAMATOV, du laboratoire d’études spatiales de l’observatoire astronomique principal de POULKOVO, relevant de l’académie des sciences RUSSES.

« Nous avons trouvé un nouveau témoignage de la baisse, depuis deux siècles, de l’intensité du rayonnement solaire. Cette baisse, qui est déjà là, conduira à une diminution de la température globale sur la Terre à partir de 2013-2015. Pour l’instant, durant quelques années, avant que ne débute ce prochain refroidissement, nous nous trouvons dans une phase d’équilibre, pendant laquelle la température va tourner autour de son maximum déjà atteint, sans augmenter davantage » a déclaré Kabiboullo Abdoussamatov à RIA Novosti.

Le chercheur est parvenu à la conclusion que depuis le début des années 90, le soleil a déjà commencé à diffuser moins d’énergie. Mais grâce à l’inertie thermique de l’océan mondial, notre planète se trouve pour l’instant en équilibre du fait de l’énergie « accumulée ».

Ce nouveau témoignage de la baisse de l’intensité du rayonnement, est apporté, selon Mr Abdoussamatov, par l’analyse du petit « cycle solaire actuel ». L’intensité du rayonnement et l’activité de notre astre changent de manière cyclique tous les 200 ans, ajoute l’astronome.

Le caractère exceptionnel du cycle actuel de 11 ans réside dans le fait qu’il a été le plus long de tous les « petits cycles solaire étudiés d’une manière fiable depuis 150 ans ». Le petit cycle actuel dure depuis déjà 12 ans, ce qui ne constitue pas une anomalie, mais témoigne simplement du fait que le cycle de 200 ans de variation de l’intensité du rayonnement solaire est entré dans une phase de baisse.

« Cette baisse solaire nous parvenant, qui se produit tous les deux siècles, entrainera à partir de 2013-2015 une longue période de refroidissement de notre planète qui atteindra son minimum – un froid profond – vers 2055-2060, et cette période de froid durera de 45 à 65 ans, pronostique le chercheur ».

Khabiboullo Abdoussamatov voit également la preuve d’un prochain refroidissement dans le fait qu’après le réchauffement global de la période 1998-2005, la température sur Terre a cessé d’augmenter, de nombreux scientifiques annonçant même une légère baisse en 2008.

Ce qui au grand dan des spécialistes du GIEC, c’est avéré exact avec un hiver 2008/2009 très long est à inscrire parmi les hivers les plus froids.