Accueil » Les News » La nouvelle République exemplaire (LREM)

La nouvelle République exemplaire (LREM)


Plusieurs élus de La République en marche ou du MoDem pourraient bientôt se retrouver devant la justice.

Compte caché à l’étranger, travail dissimulé, prise illégale d’intérêts, usage de faux… Malgré les promesses de probité du président de la République et l’exigence d’un casier judiciaire vierge pour se présenter aux législatives sous son étiquette, plusieurs députés de La République en marche, élus dimanche 18 juin, sont sous la menace d’une procédure judiciaire ou ont été condamnés par le passé. Franceinfo dresse la liste des députés qui ont (déjà) des casseroles.

Richard Ferrand, dans le Finistère .Depuis le 1er juin, le ministre de la Cohésion des territoires est sous la menace d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest. Les enquêteurs cherchent à savoir si les bonnes affaires immobilières de l’ancien directeur général des Mutuelles de Bretagne « sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d’atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du Code de la mutualité ».

Marielle de Sarnez, à Paris. La ministre des Affaires européennes fait partie des élus du Modem concernés par l’enquête sur les assistants parlementaires du parti au Parlement européen.

Bruno Bonnell, dans le Rhône. Pendant la campagne, l’ancien patron d’Infogrames a vu remonter à la surface ses pratiques pas toujours reluisantes de chef d’entreprise. En 2008, la société de jeux vidéo avait été condamnée à verser 40 000 euros à l’Autorité des marchés financiers.

Corinne Vignon, en Haute-Garonne. C’est France 3 Occitanie qui a révélé cette information. Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête préliminaire contre Corinne Vignon après un signalement de l’administration fiscale. Cette dernière a relevé une possible dissimulation de revenus liée à son activité… de voyance astrologique.

Romain Grau, dans les Pyrénées-Orientales. Le député est visé par une enquête pour « harcèlement moral » après une dénonciation anonyme, selon France Bleu Roussillon.

Emilie Guerel, dans le Var. La députée est visée par une plainte contre X pour « escroquerie à l’assurance maladie », une plainte déposée par l’un de ses adversaires,Jean-Pierre Colin (UDI).

Didier Martin, en Côte-d’Or. Le parquet de Dijon a ouvert une enquête préliminaire contre l’élu de Côte-d’Or. Comme le raconte France 3 Bourgogne-Franche-Comté, cet ancien président de l’office du tourisme de Dijon est soupçonné de « faux témoignages » dans une histoire de licenciement révélée par le mensuel L’Accent bourguignon.

http://www.francetvinfo.fr/#xtor=AL-85

Tous les liens sont valides

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s