Accueil » Les News » Clap de fin pour le clivage « droite / gauche » « Chiraquiens et Mitterrandiens »

Clap de fin pour le clivage « droite / gauche » « Chiraquiens et Mitterrandiens »


Clap de fin pour le clivage « droite / gauche » « Chiraquiens et Mitterrandiens »

clip_image002 clip_image004

La grande Magouille…

Manuel Valls enterre le PS… après le résultat catastrophique de Benoît Hamon à l’élection présidentielle. « C’est la fin d’un cycle », a-t-il lâché.

Manuel Valls acte la fin du Parti socialiste. L’ancien Premier ministre juge ce lundi que le PS est à la fin d’un cycle, au lendemain de la déroute historique de Benoît Hamon et de la qualification d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle.

Incontestablement, c’est la fin d’un cycle, la fin d’une histoire. Quand on mène une campagne d’extrême gauche, on récole les fruits de cette campagne, a-t-il affirmé. Se sent-il responsable de cet échec, lui qui a soutenu Macron au mépris de la charte de la primaire à gauche? J’ai assumé mes responsabilités, a insisté Manuel Valls. Il y a eu des responsables gouvernementaux qui ont été incapables de donner leur avis avant le premier tour et qui hier soir disaient: « Il faut faire barrage au Front national »

clip_image006

Le rêve brisé de Mélenchon le révolutionnaire… (Mélenchon devenu « aigre »)

clip_image008 Image du Film « Le Corniaud »

Mélenchon, en 2017, gagnerait à relire le Mélenchon de 2002 ? Mais l’homme a changé, et les temps aussi. Estime-t-il, Marine Le Pen ayant dédiabolisé sa famille, que le FN ne vient plus du fascisme? Pense-t-il que parler du fascisme est un luxe illusoire, qui détourne des vrais combats? Il serait bon qu’il le dise, mais alors, comment se différencier d’une Le Pen ou d’un Philippot, quand, comme elle, comme lui, on voue aux gémonies l’Europe libérale et ses austérités? Mélenchon pense-t-il, tactiquement, que les colères qu’il a agrégées, ses fervents qui voyaient en lui le prophète d’une libération républicaine, détestent à ce point le système et ses ayant droits, qu’ils ne le suivraient pas, s’il leur demandait, par simple décence, de s’opposer au Front par un «bulletin de vote Macron»? Croit-il alors, que les colères convergent et aura-t-il été un apprenti sorcier, un Robespierre innocent, qui a trop tonné et ne sait plus canaliser ses foudres? Se sentirait-il sali de participer à un front républicain contre un parti qui nie tous les combats de son existence? Déteste-t-il plus le sourire de Macron que le rictus frontiste? Son peuple est-il cousin du peuple du Front national?

Marine Le Pen n’est pas Hitler. Mélenchon est, ce mois d’avril 2017, un trotskiste borné de 1944, qui rate l’essentiel. Quel que soit l’état des forces productives et du capitalisme, l’extrême droite qui vise migrants, immigrés et musulmanes voilées, n’est pas le centrisme bienveillant de Macron… A la première, si l’on est Mélenchon, on oppose un refus spontané. Au second, une opposition résolue. On ne s’abrite pas derrière la volonté des militants et autres arguties. Sauf à être possédé par soi-même, ses tristes démons, et de curieuses ambitions.

Les cadres de LR démolissent Fillon

clip_image010

Quand on n’écoute pas et que l’on fait fi des recommandations et comme Sarkozy (trop personnel !)

Estrosi, «L’un des plus grands gâchis de l’histoire politique»

Le président de la région PACA avait déjà fait parler de lui en rencontrant Emmanuel Macron avant le premier tour. Il a logiquement été l’un des premiers lieutenants LR à appeler à rallier le candidat d’En marche, et n’a pas hésité à mettre en cause le «candidat et son équipe rapprochée» dans un communiqué. «Cette élection restera, pour la droite française, comme l’un des plus grands gâchis de l’histoire politique» ajoute Christian Estrosi.

Copé : «Un fiasco lamentable»

Celui qui fut l’ennemi juré de François Fillon pour prendre la tête de l’UMP en 2012 n’a pas non plus mâché ses mots : « C’est un fiasco lamentable. La droite vit son 21 avril ! C’est une reconstruction complète qu’il va falloir imaginer. François Fillon a eu le fair-play d’assumer cette défaite. Il a parlé à trop peu de Français », estime le député de Seine-et-Marne, sévèrement battu lors de la primaire de la droite.

Morano : «Fillon porte une responsabilité importante»

La députée européenne Nadine Morano, peu avare de commentaires en général, a réagi dimanche soir : «Ce qui vient d’arriver est un véritable gâchis. François Fillon porte une responsabilité importante».

Dati : «Défaite morale»

«Quel gâchis ! Tout ça pour en arriver là», a déploré la députée européenne Rachida Dati, qui a parlé de «défaite morale».

Muselier : «Nous avons perdu par la faute de Fillon»

Il a été sans conteste le plus virulent sur les réseaux sociaux : Renaud Muselier, député européen LR, a estimé sur Twitter que François Fillon avait coulé la droite ; «il doit s’en aller!», a réclamé l’élu interrogé par La Provence. «Ton obstination nous a fait perdre», a ajouté l’ancien soutien du candidat de la droite.

Woerth : «C’est Fillon qui a perdu»

Sur Europe 1, l’ancien ministre du Budget a estimé dimanche soir que «ce n’est pas la droite qui a perdu, c’est Fillon». Sur France Inter, Eric Woerth a encore estimé que «François Fillon a perdu l’élection présidentielle, on doit faire autrement» pour conduire la droite pour les législatives du mois de juin. 

Wauquiez : «On paye le climat des affaires»

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a lié directement l’échec de la droite aux affaires juridiques de François Fillon : «C’est une défaite d’autant plus rude que ce ne sont pas nos idées qui ont été battues. On paye cher le climat des affaires», a taclé l’élu.

Jego : «Terrible naufrage»

Yves Jego, le vice-président de l’UDI, regrette visiblement l’alliance de son parti avec Les Républicains de François Fillon : «Terrible naufrage d’une droite plus soucieuse de Sens Commun que du bon sens ! Reconstruisons vite la droite progressiste et humaniste !», a-t-il posté sur Twitter à l’issue du premier tour.

clip_image012

En ce qui me concerne, pour le second tour, j’irai à la pêche (pas question d’apporter ma voix à quelqu’un qui ne représente en rien mon idéal)

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s