Accueil » Les News » Présidentielle, menaces et manifestations diverses autour du scrutin

Présidentielle, menaces et manifestations diverses autour du scrutin


Présidentielle : la note secrète sur les menaces autour du scrutin. Outre le terrorisme, des actions de groupes politiques violents sont évoquées. Les risques et les menaces qui pèsent sur l’élection présidentielle. En tête de liste figure «la menace djihadistes», décrite comme «constante et prégnante». Ainsi, des mesures spécifiques de sécurisation autour des bureaux de vote, considérés comme des lieux particulièrement sensibles, vont être déployées.

Autre risque avancé : des rassemblements, plus ou moins spontanés, après la promulgation des résultats de l’élection dans les grands centres urbains et dans les quartiers sensibles, pouvant donner lieu à des violences urbaines.

Dans des départements plus ruraux, des mouvements de «certaines catégories socioprofessionnelles», telles que les agriculteurs ou les personnels hospitaliers, sont aussi redoutés. Sans exclure une forte mobilisation lycéenne… Pour pallier ces risques, la DCSP a d’ores et déjà donné pour instruction à ses directeurs départementaux de mettre en place de «dispositifs de sécurisation renforcée».

«Des patrouilles seront dédiées à la protection des bureaux de vote, confirme un haut fonctionnaire. Des permanences judiciaires vont également être mises sur pied afin de gérer des gardes à vue en cas d’interpellations lors de rassemblements ou de manifestations.»

Ultime menace, qui n’est pas évoquée dans la note, de possibles attaques informatiques qui viseraient le système de transmissions des résultats. L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a d’ailleurs prévu de «durcir» les réseaux du ministère de l’Intérieur pour parer toute attaque.

Dans l’attente du scrutin de dimanche, certains parcourent la campagne et détériorent les affiches de certains concurrents tout en épargnant les autres ce qui est une signature des malfrats qui veulent imposer le bolchévisme en France

clip_image002

A droite de l’affiche de Dupont-Aignan, l’affiche de Jean Lassalle est complètement arrachée, (serait-ce quelqu’un qui lui reproche de ne pas soutenir Macron avec Bayrou ???

clip_image004

Ici c’est Fillon qui est grimé en clown et traité de corrompu (à noter que celui qui s’est chargé de la besogne aurait besoin de revenir à l’école et de prendre des cours de grammaire) on n’écrit pas coronpue mais corrompu…

clip_image005

Emmanuel Macron n’y échappe pas lui non plus car il est traité de fils de Hollande, il est également grimé en barbu…

clip_image007

Quand aux autres candidats pas touche !!! Vraiment curieux ? y compris M Le Pen qui est épargnée ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s