Quand François Hollande se faisait passer pour un élu de droite

Quand François Hollande se faisait passer pour un élu de droite (L’Affaire Caton)

Sa capacité à manipuler en masse ne date pas d’hier.
On trouve des traces de ses méthodes de tordus dès 1983. C’est pour cela qu’il est un digne héritier de Mitterrand et de ses méthodes tordues

clip_image002

clip_image003

Les socialistes de l’époque appelaient cela la « social démocratie » même son de cloche que le FN… 

clip_image005

Une ancienne affaire de manipulation politique révélée par Jean-Michel Apathie, impliquant Mitterrand, Attali et François Hollande. … Le livre de Valérie Trierweiller n’a qu’un mérite, celui de dénoncer le menteur compulsif qu’est François Hollande, notre actuel président de la République.

clip_image007

https://youtu.be/c_xCqjMp4Yk

clip_image009

clip_image010

Heu !!! C’est plutôt raté.

Publicités

Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Mesure FILTERIS/EUROMEDIATIONS du 30 mars

Marine Le Pen 23,50 – François Fillon 22,25 – Emmanuel Macron 21,19 – Jean-Luc Mélenchon 16,52 – Benoît Hamon 10,27 – Nicolas Dupont-Aignan 4,49, Jean Lassalle 0,61, Nathalie Arthaud 0,52, Philippe Poutou 0,36, François Asselineau 0,25, Jacques Cheminade 0,04.

clip_image002

http://www.media-web.fr/presidentielle-2017-mesure-filteris-euromediations-du-30-mars-macron-amorce-sa-decrue-78-104-2501.html

Rien à voir par rapport aux instituts de sondage Français (IFOP et autres) manipulés par la gauche aux abois.

Pour ceux qui prendraient le train en marche, je rappelle que Filteris (institut canadien) est le seul qui avait annoncé l’élection de Trump et le choix de Fillon à la primaire de la droite.
> > Il ne se base pas sur un échantillon de 1 000 personnes, et des questions orientées selon le commanditaire, comme les instituts français, mais sur 100 000 et avec d’autres méthodes de calcul,et sans les magouilles politiciennes.

La plupart des internautes échaudés par de récents fiascos sondagiers et méfiants à l’égard des instituts patentés, partent en quête de données alternatives plus fiables.

Le fait significatif de la mesure Filteris du 30 mars est la baisse d’Emmanuel Macron qui a perdu 1,5 point depuis le 23 mars. Les résultats peuvent toutefois êtres un peu faussés en défaveur de la droite pour deux raisons:
– La campagne éhontée des médias pour Macron et leur bashing anti FN et LR
– Les anciens, qui votent en majorité à droite mais ne sont pas très actifs en ligne
Fillon et Le Pen devraient donc être en réalité encore plus haut et Macron encore plus bas, quand à Hamon, le pauvre il est désormais  5ème, donc, dore est déjà éliminé (le PS se dirige tout droit vers l’implosion)

CBV

Le nouveau Messie est arrivé !!!

Le nouveau Messie est arrivé !!! Après Abraham, Moise, Jésus, Mohamad, et tous les autres, il s’appelle « Macron »

Non ce n’est pas une blague, vous ne rêvez pas et ce n’est pas un poisson d’avril ! Quoique ??? Sait-on jamais!

Il va faire notre bonheur à tous, La preuve…

clip_image002

Comme Jésus, il fait des miracles en marche

clip_image004

Imitant Jésus, Macron se fait baptiser dans la Seine

clip_image006

Tel Jésus il exhorte ses disciples en leur disant « en marche »

clip_image008

Au milieu des Banquiers et des Bourgeois, il leur dit « en marche »…

A moins que derrière une image angélique …

thYKPGUNRC

CBV

Hamon torpille Valls et son "jeu morbide" après son soutien à Macron

Rien ne va plus chez les socialistes…

Hamon torpille Valls et son « jeu morbide » après son soutien à Macron

Le candidat du Parti socialiste « Benoît Hamon » n’a pas apprécié que son ancien Premier ministre annonce son intention de voter en faveur d’Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Sans jamais citer son nom, Benoît Hamon l’a directement visé ce mercredi midi en conférence de presse. Il appelle les électeurs à sanctionner ceux qui se prêtent à ce jeu morbide et dénonce des pratiques indignes qui humilient selon lui la démocratie.

Il en a profité par ailleurs pour appeler Jean-Luc Mélenchon à le rejoindre pour une candidature unique, se disant le seul capable d’unir l’électorat de gauche. La gauche, pour gagner, doit se rassembler et j’appelle à ce qu’elle le fasse maintenant (…) J’appelle désormais tous les électeurs, ceux qui sont engagés dans la lutte contre les injustices, j’appelle les sociaux-démocrates intimement attachés au progrès social et à la démocratie, mais aussi le Parti communiste, les communistes et Pierre Laurent, les Insoumis et Jean-Luc Mélenchon, à réunir leurs forces aux miennes.

clip_image001

Il est bien connu que « le respect de la parole donnée vaut l’homme et quand l’homme trahit la parole donnée, il est indigne de confiance »

La seule issue possible pour sauver la face et contrer les appétits de Macron, c’est une alliance entre Mélenchon et ses alliés et Benoît Hamon… Oui mais il y a un problème et cela réside dans le fait que l’un deux va devoir se désister en faveur de l’autre, et là ce n’est pas gagné d’avance, loin de là.

Cela va même être très difficile, avec pour résultat en cas de désaccord (ce qui est probable) le parti socialiste risque l’implosion comme cela s’est passé en 1920 avec la scission du parti socialiste de l’époque

clip_image003

CBV

Emmanuel Macron, le début de la fin ?

Pour une majorité de français (52%) Emmanuel Macron ne rassure pas.

De ce point de vue une récente étude qualitative parue dans le Journal du Dimanche a souligné que pour une majorité de français (52%) Emmanuel Macron ne rassure pas. L’inquiétude qu’il suscite influe fort logiquement sur l’appréhension de son aptitude à habiter la fonction qui ne remporte pas non plus l’adhésion des sondés. Quand bien même le candidat pourrait toujours certes se rassurer en observant que ses concitoyens lui accordent majoritairement une proximité vis-à-vis de leurs préoccupations ainsi qu’une capacité à réformer le pays, sa personnalité interroge.

Coup sur coup l’échec patent du meeting réunionnais et la gaffe géographique relative à la Guyane alimentaient cette impression de trou d’air.

Au fond ce sont les limites de la com’ qu’éprouve soudainement Emmanuel Macron: confronté à l’extrême visibilité il en subit tous les risques ; s’efforçant de toujours plus contrôler et scénariser ses apparitions, son comportement en est d’autant plus disséqué et scanné, laissant peu de places désormais à l’indulgence et à l’inattention des observateurs ; s’adressant prioritairement aux médias, il en oublie le peuple.

Une info de : FIGAROVOX/TRIBUNE (Arnaud Benedetti) http://www.msn.com/fr-fr/actualite/elections-opinion/emmanuel-macron-le-d%c3%a9but-de-la-fin/ar-BByX4P3?li=BBoJIji&ocid=HPCDHP

clip_image002

La Guyane, la Guadeloupe, Villeurbanne… Les bourdes géographiques d’Emmanuel Macron

(Il n’est pas le seul… Qui se souvient de Cécile Duflot , alors ministre de l’écologie qui classait le Japon dans l’Hémisphère Sud ? D’autre confondent l’Océan Indien et le Pacifique)

clip_image001

Source France TV Info :

Le candidat d’En marche ! à la présidentielle a fait une erreur, dimanche, en déclarant que la Guyane était une « île ». Ce n’est pas la première fois que l’ancien ministre de l’Economie trébuche sur la géographie.

A quelques heures du début d’une grève générale en Guyane, lundi 27 mars, Emmanuel Macron a été invité à commenter la situation. De son commentaire, une seule chose a été retenue : son erreur. En effet, le candidat d’En marche ! à la présidentielle a évoqué une « île » pour parler du département français. Ce n’est pas la première fois que l’ancien ministre de l’Economie s’illustre avec une géographie plus qu’approximative.

1 La Guyane, une « île »

En visite à Saint-Denis de La Réunion, dimanche 26 mars, Emmanuel Macron a commenté la crise en Guyane. « Mon premier mot est celui d’un appel au calme, parce que bloquer les pistes d’aéroport, bloquer les décollages, parfois bloquer le fonctionnement de l’île, ne peut être une réponse apportée à la situation », a-t-il déclaré.

Problème : la Guyane, deuxième plus grande région de France avec une superficie de plus de 80 000 km2, partage plus de 1 200 km de frontières avec le Brésil et le Suriname.

2 Une Française « expatriée en Guadeloupe »

En décembre, Emmanuel Macron a partagé sur Twitter un selfie pris dans un avion. Il pose avec un lycéen. « Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël. Décollage imminent pour les Antilles », est-il écrit.

Problème : le terme « expatrier » s’emploie pour des personnes qui partent hors de France. Or la Guadeloupe est un département d’outre-mer.

Villeurbanne, dans la banlieue de Lille

L’erreur se trouve dans Révolution, le livre du candidat d’En marche !. « Lorsqu’on habite Stains en région parisienne ou Villeurbanne en région lilloise, il est plus simple de créer son entreprise et de chercher des clients que d’avoir un entretien d’embauche », est-il écrit.

Sauf que Villeurbanne ne se trouve pas dans la banlieue de Lille (Nord) mais dans l’agglomération lyonnaise (Rhône).

Tout était prêt depuis l’été dernier…

Quel que fut le candidat, que ce soit Sarkozy, Juppé ou Fillon…

Tout était prêt depuis l’été dernier…

Texte écrit par Jean PIGEOT ancien de l’état-major du FIGARO

Les enquêteurs ont saisi ce document et, le lendemain, on en trouve un facsimilé dans la presse !

Vous me direz qu’il n’y a pas de violation du secret de l’instruction, puisqu’il n’y a pas d’instruction.

La procédure d’enquête préliminaire par le parquet dispense de faire intervenir un juge d’instruction.

Malin, non ?

Les fuites de documents dans la presse constituent le second étage de la fusée. Tout le complot a été admirablement préparé. Chapeau.

La faillite du gouvernement socialiste, la nullité d’un président de la République lui ne se représente même pas, cas unique dans les annales de la Vème, devaient naturellement conduire à une déculottée historique du pouvoir sortant…

Eh bien pas du tout : « Faites-nous une belle primaire, la droite. Désignez votre champion. Dès que ce sera fait, on le dézinguera, avec le concours de procureurs aux ordres et de la part la plus pourrie de la presse.

Moyennant quoi, c’est notre copain Macron qui l’emportera ! »

Et on viendra encore prétendre qu’il n’y a eu aucune machination. Que Fillon, simple député depuis cinq ans, intéressait si peu la justice que ces braves procureurs ont attendu un quinquennat entier pour s’apercevoir de ses mauvaises habitudes, qui sont celles de tous les parlementaires.

Il est plus que probable que chaque concurrent avait son dossier prêt, probablement constitué sous la houlette du cabinet noir de l’Elysée.

On comprend que Juppé ne veuille pas y aller, maintenant, il a déjà donné.

Au point où l’on en est, il est même permis de douter de la réalité de la « trahison » de Macron.

Vous vous souvenez des commentaires acerbes de toute la hollandouillerie, lorsque le fringant ministre des finances a rendu son portefeuille ?

Ce n’est pas si loin, c’était fin août. Le traître, l’ingrat ! Son départ de Bercy, c’était le coup de pied de l’âne à celui à qui il devait tout.

Il faut dire que la piétaille socialiste y a cru. La droite aussi, d’ailleurs, qui regardait distraitement ce jeune homme sans idées, sans convictions, sans projet, lâcher son mentor comme les rats quittent le navire. Il briguerait sûrement l’Élysée, mais en 2022, quand il aurait pris un peu de bouteille. On avait le temps de voir venir…

Qui s’est douté une seconde que tout cela était truqué, préparé, combiné, sûrement depuis avant l’été, entre ce président sans aveu et sa créature ? Lorsque Fillon parle de coup d’État institutionnel, il n’a pas tort. Cette affaire est la plus sordide imposture nationale depuis le vote des pleins pouvoirs à Pétain par la chambre du Front populaire.

Vraiment, si les Français s’y laissent prendre, ils n’auront pas volé un nouveau quinquennat de douleur.

Il est vrai qu’après avoir installé le bébé hollandouillesque à l’Élysée, on pourra toujours le priver de majorité à l’Assemblée.

Voilà trente-six ans que la France végète dans le socialisme, on n’est plus à cinq ans près.

M. Jean PIGEOT – Journaliste au service Politique intérieure du quotidien « Le Figaro »

Transférez ce message pour que les français soient informés puisque la presse ne fait pas objectivement son travail

clip_image001

Sous toutes réserves, CBV Aux électeurs d’ouvrir les yeux et de prouver qu’ils ne sont pas des veaux…