Accueil » Réflexions et politique » Primaire de la gauche : la dynamique Hamon se confirme, Valls en danger

Primaire de la gauche : la dynamique Hamon se confirme, Valls en danger


En dépit de l’accélération de la campagne, l’intérêt des Français pour la primaire du PS et de ses alliés a peu évolué. L’indicateur de participation oscille entre 4% et 6% du corps électoral, soit entre 1,9 et 2,6 millions de votants. La participation devrait donc être inférieure, quoi qu’il en soit, à la participation effective enregistrée au 1er tour de la primaire socialiste de 2011.

LA DYNAMIQUE HAMON SE CONFIRME, PORTÉE PAR SES PROPOSITIONS

Benoît Hamon recueillerait 27% des intentions de vote. Si la comparaison ne peut être effectuée de manière stricte – la configuration ayant légèrement évolué- on peut cependant noter une dynamique très claire par rapport au mois de novembre.
C’est avant tout pour ses propositions politiques (74%) que ses électeurs potentiels ont l’intention de voter pour lui. Or, il s’agit du critère le plus déterminant pour l’ensemble des votants interrogés.

En dépit des soutiens de poids dont il bénéficie (Martine Aubry et Anne Hidalgo), Vincent Peillon n’est crédité que de 7% des intentions de vote. Il devance Sylvia Pinel (3%), François de Rugy (2%) et Jean-Luc Benhamias (1%).

Affaire de la présumée gifle. Manuel Valls a été pris à partie lors d’un déplacement dans le village de Lamballe (Côtes-d’Armor) Les avis ou commentaires divergent d’une part sur l’age du belligerent, (18, 19, ou 20 ans) et sur le fait que selon certaines affirmations, le jeune en question aurait giflé Valls, et pour d’autres, il aurait tenté de le giffler?

clip_image002

L’ancien Premier ministre, Manuel Valls, a confirmé mercredi 18 janvier sur France Inter qu’il allait porter plainte contre le jeune homme qui a tenté de le gifler, mardi à Lamballe (Côtes-d’Armor). Le candidat à la primaire de la gauche a également affirmé que les liens supposés de son agresseur avec « l’extrême droite bretonne » l’incitaient à répondre avec plus de fermeté à cette attaque.

Nous avons aujourd’hui la preuve que la chasse à tous les opposants est ouverte (selon les termes employés il n’y a pas si longtemps par Valls, les opposants sont des « fascistes » ou fachos) ce qui confirme que toutes les pages Facebook ou autres réseaux sociaux, sont surveillées. Ce qui dans les cas ou ces pages ne sont ouvertes qu’à des amis ou leurs amis, les atteintes à la vie privée et à la liberté d’expression sont réels, et constitue un abus de pouvoir et une violation de l’article 19 de la « DUDH » Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Interrogé sur le profil du jeune homme qui a tenté de l’agresser, Manuel Valls l’a présenté comme « un militant identitaire de l’extrême droite bretonne, qui s’affiche aussi avec Dieudonné et Soral (sur son profil Facebook)«  tout en précisant que l’enquête devrait le déterminer avec précision.

La chasse aux opposants est ouverte… Il est interdit d’avoir des opinions opposées à Valls !!!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s