Accueil » Justice » Le directeur de Charlie Hebdo relaxé

Le directeur de Charlie Hebdo relaxé


Le collectif contre l’handiphobie a perdu mardi 10 janvier son procès intenté contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo pour sa Une sur Nadine Morano. Poursuivi pour injure et provocation à la haine et à la discrimination, le directeur du journal a été relaxé par la Chambre du Tribunal Correctionnel de Paris

clip_image002

En fait, et selon que l’on soit de gauche ou de droite, la sentence diffère.

Dans l’affaire du « casse toi pov’con » adressé à Nicolas Sarkozy, la Cour de justice des droits de l’homme « CEDH » avait jugée disproportionné une sentence Pénale à l’encontre du syndicaliste condamné par la justice Française.

Pour la même injure proférée à l’encontre de Macron, un jeune de 16 ans a été condamné pénalement.

Moralité, il est permis de caricaturer voire d’injurier les personnalités de droite, mais il est interdit d’en faire de-même à l’encontre de personnalités de gauche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s