Accueil » Non classé » MARINE LE PEN lorgne vers MOUSCOU ?

MARINE LE PEN lorgne vers MOUSCOU ?


Mardi 3 janvier, Marine Le Pen a affirmé : « Je ne crois absolument pas qu’il y a eu une annexion illégale : il y a eu un référendum, les habitants de Crimée souhaitaient rejoindre la Russie ». « Je ne vois pas ce qui justifie de remettre en cause ce référendum », a-t-elle asséné. La Crimée fait-elle selon elle partie intégrante de la Russie ? « Oui », répond sans ciller la candidate FN à l’élection présidentielle.
La Crimée a été annexée par la Russie après une intervention miliaire suivie d’un référendum qui a entériné son rattachement à Moscou. L’annexion de la Crimée par la Russie n’est pas reconnue par la communauté internationale et a engendré des sanctions de l’Union européenne contre la Russie.

Marine Le Pen oublie un certain principe de convivialité qui dit : « cadeau donné puis cadeau repris égale cadeau volé »

Certains ont une vision toute particulière de l’histoire de la Crimée… voir le commentaire sur Orange actu…

clip_image002

La véritable histoire de la Crimée :

la Crimée a fait partie, de l’Antiquité au XIIIe siècle, du monde grec devenu byzantin, tout en étant ouverte au nord aux peuples des steppes (Cimmériens, Scythes, Goths, Turcophones, Mongols, etc.) pour rejoindre au XVe siècle l’Empire ottoman et à la fin de du XVIIIe siècle l’Empire russe, puis en 1922 l’Union des républiques socialistes soviétiques.

Dans cette dernière, elle constitue une république socialiste soviétique autonome, puis un oblast qui fait d’abord partie de la République socialiste fédérative Soviétique de Russie. À la fin de la Seconde Guerre mondiale la population des Tatars de Crimée subit une déportation.

En 1954, la Crimée est cédée par un décret soviétique à la République socialiste soviétique d’Ukraine. En 1991, après la chute de l’URSS, la Crimée obtient le statut de République autonome de Crimée au sein de l’Ukraine indépendante.

En mars 2014, lors de la crise de Crimée, le Parlement de Crimée, au terme d’un référendum unilatéral — car ne reconnaissant pas les nouvelles autorités provisoires à Kiev, qui elles ne reconnaissent pas le référendum en retour — proclame la sécession de la République de Crimée puis sa réintégration à la Russie en tant que sujet fédéral. L’Ukraine revendique la Crimée en tant que République autonome de Crimée et ville de Sébastopol ; la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU 68/262 a dénié toute validité au référendum.

clip_image003

Il est facile de comprendre pourquoi le référendum a basculé en faveur des colons Russes très majoritaires en Crimée au détriment des autochtones (peuple Tatars)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s