Discours de François Fillon à La Villette

clip_image004

Mes chers amis,
Hier, nous étions plus de 15.000 à La Villette. Merci d’avoir répondu si nombreux à mon appel.
Je fais le serment de donner tout ce qu’un patriote peut donner à son pays : ma détermination, ma vaillance, ma volonté de vaincre.
En retour, je vous demande d’avancer tête haute. Ne cédez à aucune intimidation, ne lâchez aucune de vos valeurs.
Soyez plus grands que ceux qui nous mitraillent.
C’est plus que ma personne qui est dans leur viseur : c’est une haute idée de la France qu’on veut abattre en vol.
Mais on n’abat pas une idée qui est au fond de l’âme française.
Il fallait, mes amis, ce rassemblement populaire pour rappeler à ceux qui nous jugent et nous attaquent, de quel bois nous sommes faits.
De cœur en cœur, de volonté en volonté, nous irons droit devant, droit vers la victoire, droit vers la grandeur, droit vers les Français, et nous les entrainerons, nous les emmènerons, et nous serons alors, tous ensemble, la France en action, la France debout, la France qui ne se laisse pas abattre, la France qui résiste, la France libre !

François Fillon

 

Commentaire personnel : Mise en garde… (Il serait présomptueux de croire que la partie est gagnée ou que c’est dans la poche ! Il suffit d’un petit rien pour que tous les espoirs s’envolent) Non rien n’est acquis, il y a des prises de position depuis le PACS de Lionel Jospin jusqu’en 2011 avec le rejet du mariage gay validé par le Conseil Constitutionnel pour qu’ensuite ce même Conseil Constitutionnel par la voix de Jean-Louis Debré (il appartient au gouvernement d’en prendre la responsabilité) laisse toute latitude à Hollande pour promulguer la loi Taubira en violation de l’article 55 de la Constitution qui stipule : « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication une autorité supérieure à celle des lois. » Le mariage entre personne de même sexe ne figure pas dans la Charte des Nations-Unies et la Déclaration Universelle des droits de l’Homme.

Par contre que se soit en droit Divin et ou Universel, rien n’interdit de s’unir ou de s’associer civilement entre personne de même sexe ou pas ou en fonction du rang familial de s’associer, avec les mêmes droits que pour les couples Hétéros, et c’est là que se trouve la véritable avancée, c’est ce mode de vie qu’il convient de promouvoir dans le respect de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme. C’est là que se trouve toute la raison d’être de l’article premier de la DUDH (Article 1er. Tous les êtres humains naissent libre et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Faut-il rappeler que la France qui se veut la patrie des droits de l’homme, malheureusement, ne figure pas parmi les Nations les plus vertueuses. (La France figurant dans le groupe des Nations étant les plus condamnées.) Ce n’est pas normal, et cela doit changer si la France veut avoir toute l’estime due à un pays respectable… La France se trouve également dans le peloton des Nations les moins vertueuses en matière de corruption.

CBV

Primaire socialiste, fin de partie pour Valls, les frondeurs victorieux.

Le verdict sans appel des urnes vient sanctionner une campagne trop courte et mal préparée

clip_image001

Primaire socialiste, les frondeurs victorieux, Manuel Valls l’autoritaire arrogant a perdu son pari.

Contrairement à ce que l’on peut lire sur certains médias, il s’agissait de la primaire socialiste et non de la gauche toute entière (Europe écologie les verts, les communistes et Mélenchon, le NPA, les Trotskistes, n’avaient pas de candidats communs). Il semblerait que les Ecolos aient joué les trouble fête en portant en masse leurs voix sur Hamon ???

clip_image002

Valls va-t-il déposer plainte pour la gifle que le peuple de gauche vient de lui infliger ?

clip_image004

Il a contribué lui-même au renoncement de François Hollande, bien qu’il s’en défende. Et pourtant « J’ai changé » ??? Manuel Valls a tenté de présenter un nouveau visage. Le candidat de 2017 voulait faire oublier à la fois celui de 2011, au positionnement très droitier, (à cette époque il était courtisé par l’UMP, et le Valls Premier ministre, qui avait théorisé l’existence de « deux gauches irréconciliables au sein du PS ». Mais le revirement, trop brutal pour paraître sincère, n’a pas convaincu. « En fait Valls à renié Valls ». En plus, cela lui injecte le soupçon de l’insincérité, reconnaissait l’un de ses soutiens pendant la campagne.

CBV

Primaires ouvertes … C’est un piège à cons !

Et si finalement les partis politiques n’organisaient plus de primaires ?

clip_image001

(Primaires ouvertes … C’est un piège à cons !!!)

Neuf fois sur dix le résultat des consultations populaires va à l’encontre de ce qui est espéré par les politiques.

Les primaires, à droite comme à gauche, font aujourd’hui déchanter les partis. Survivront-elles à cette campagne présidentielle ? (j’ai un doute…) Cette belle promesse démocratique est en passe de virer au cauchemar pour les Républicains et pour les socialistes. (Sarkozy, Hollande et Juppé doivent penser que finalement, c’est un piège à cons !!!)

A y regarder de près, la sélection par un scrutin à deux tours d’un candidat à la plus haute fonction républicaine pourrait bien se révéler le pire remède pour ces formations politiques incapables de trancher leurs différends idéologiques et leurs querelles de clans, qui ont cru bon de s’en remettre au suffrage, pas si universel, de la primaire ouverte.

La belle alliance populaire voulue aussi bien par la droite et la gauche risque de se transformer en divorce.

Après Sarkozy, Fillon est à son tour attaqué de façon virulente par la gent journalistique et médiatique (au profit de qui ?)

Chez les socialistes, malgré les apparences, la situation n’est guère plus favorable. Loin de permettre de trancher l’antique dilemme entre la gauche de gouvernement et la gauche idéologique, le scrutin devrait, selon toute vraisemblance aboutir à un divorce. Bobos de droite ou bobos de gauche… Les effets de cet entre-soi risquent encore de se vérifier à l’occasion de la primaire de la « Belle alliance populaire » où l’irrésistible ascension de Benoît Hamon doit beaucoup à l’implication d’un électorat sensible aux thèses de la gauche radicale et de l’écologie politique, mais pas que !!!

CBV

Penelope Gâte

Penelope Gâte (qui se trouve derrière)

Et si le Penelope Gâte n’était qu’une mise en scène pour faire en sorte que la droite soit éliminée au profit des socialistes afin qu’ils affrontent le FN lors de la Présidentielle de 2017 ?

La tempête continue pour le couple Fillon. La justice a ouvert mercredi une enquête pour «détournement de fonds publics» et «abus de biens sociaux» après les accusations du «Canard Enchaîné». Alors que Penelope Fillon est soupçonnée d’avoir touché 500 000 euros pour des emplois fictifs d’attachée parlementaire de son époux et de collaboratrice de «La Revue des Deux Mondes», le candidat s’est défendu sur TF1.

Qui se trouve en réalité derrière le Penelope Gâte ? Qui a intérêt à faire éliminer le candidat LR pour la Présidentielle de 2017 ?

Tous les scénarios possibles et imaginables vont bon train chez les médias, y compris des soupçons de taupes au sein de Les Républicains et qui auraient collaborés avec le Canard Enchainé ? Et si cela venait tout simplement de l’Assemblée Nationale par la voie du Président de la dite Assemblée, pour venir en aide au candidat du PS afin qu’il soit présent pour affronter MLP ? Pour qui penche Claude Bartolone ?

Une telle mise en scène risque de se retourner contre le PS qui pense que la droite une fois éliminée rendra la monnaie d’avril 2002 en votant en faveur du candidat socialiste… Mauvais calcul, à commencer par le second tour de la primaire socialiste, ou la droite pourrait être tentée de polluer le scrutin du second tour, tout comme l’ont fait les socialistes pour éliminer Nicolas Sarkozy de la primaire de la droite lors du premier tour.

Commentaire : Ils sont un certain nombre à utiliser les services d’un proche, ce qui est légal. Que se soit le Président Hollande ou Ségolène Royal avec leur fils Thomas Hollande. Marine Le Pen qui utilise les services de son compagnon « Louis Alliot ». Certains ministres ont bien utilisés ou utilisent les services d’un proche.

Dimanche lors du second tour de la primaire des socialistes, l’homme à éliminer, pour la droite et les frondeurs du PS n’est rien d’autre que Manuel Valls (monsieur 49-3)

CBV

Marine Le Pen sommée de payer 340.000 euros

François Fillon n’est pas le seul à se trouver empêtré dans une affaire relative à l’emploi d’assistants parlementaires.

clip_image001

Marine Le Pen elle aussi est accusée d’avoir rémunéré des cadres du Front national avec l’argent public: il s’agit du parlement européen cette fois, pour deux emplois d’assistants parlementaires jugés fictifs par l’Office européen de lutte antifraude

L’administration européenne accuse Marine Le Pen, ainsi qu’un certain nombre d’autres eurodéputés FN d’avoir rémunéré des cadres et permanents du parti pour des activités sans rapport avec le parlement européen. Selon les courriers qui lui ont été adressés, la candidate à la présidentielle n’a pas fourni de pièces permettant de prouver les activités de Catherine Griset à Strasbourg sur la période du 3 décembre 2010 au 15 février 2016, alors que ses nombreuses activités au siège du parti à Nanterre sont, elles, bien établies.

La patronne du FN a déjà reçu, depuis décembre, deux courriers de l’administration bruxelloise. Par ces missives, il est exigé de Marine Le Pen qu’elle rembourse 298.497 euros pour les salaires «indûment versés» à Catherine Griset, sa chef de cabinet, et ce avant le 31 janvier prochain. Elle doit par ailleurs verser 41.554 euros pour les salaires de Thierry Légier, son garde du corps, avant le 28 février.

Si Marine Le Pen ne s’acquitte pas de ces paiements, le parlement européen procédera de lui-même à des ponctions en retenant son enveloppe de frais généraux, la moitié de son indemnité parlementaire et la moitié de ses frais de séjour. Des retenues qui se poursuivraient jusqu’à remboursement total des sommes réclamées. Par ailleurs, la présidente du FN devra s’acquitter d’intérêts «au taux appliqué par la Banque centrale européenne à ses opérations principales de refinancement majoré de trois points et demi». L’avocat de Marine Le Pen dénonce une dimension politique et partisane et affirme n’avoir pas pu consulter le rapport sur la base duquel ces poursuites ont été engagées. Au FN, on désigne également une volonté de vindicte du président sortant du parlement européen, le socialiste Martin Schultz.

Le FN empêtré dans des affaires similaires, reste discret sur l’affaire Penelope Fillon.

Généralement à la pointe des dénonciations lorsqu’il s’agit d’épingler les petits arrangements et les affaires chez ses adversaires, le Front national fait preuve d’une étrange réserve face à l’affaire Penelope Fillon. Quand ils se sont exprimés sur le sujet, les piliers de la campagne de Marine Le Pen ont assuré le service minimum et préféré traiter d’autres sujets, là où généralement le FN multiplie les communiqués et les prises de position indignées.

Le garde du corps historique de la famille Le Pen, Thierry Légier, a quant à lui été embauché sur une courte période, fin 2011, également au titre d’assistant parlementaire, pour un montant total de plus de 40.000 euros. Or là aussi les hauts fonctionnaires européens doutent de la réalité de cet emploi, et soupçonnent la présidente du FN d’avoir fait financer le salaire de son officier de sécurité par le contribuable.

Interrogé mercredi soir sur iTélé sur la comparaison entre l’affaire Pénélope Fillon et celle des assistants parlementaires du FN au niveau Européen, Florian Philippot avait répondu: «On parle pas du tout de la même chose ??? »

Communiqué de François Fillon

clip_image002

Je suis intervenu hier dans le journal télévisé de 20h sur TF1 pour répondre aux attaques abjectes dont je fais l’objet depuis quelques jours.

Je savais qu’en étant candidat à l’élection présidentielle, j’allais affronter toutes les calomnies. Mais pas celle qui consiste à attaquer ma femme pour m’atteindre.

Mon épouse travaille à mes côtés depuis toujours, depuis ma première élection en 1981. Sans elle je n’aurais jamais pu faire le parcours qui a été le mien et qui me place aujourd’hui en situation d’être candidat à l’élection présidentielle.

La question qui se pose est pourquoi, alors que mon épouse travaille à mes côtés depuis 1997, de façon parfaitement légale et transparente, avec des bulletins de salaires et déclarations aux impôts, cette affaire explose aujourd’hui ?

À l’évidence, pour essayer de m’abattre comme candidat à l’élection présidentielle.

Je vais porter plainte contre les journaux qui affirment que ma femme avait un emploi fictif.

Ceux qui ont pensé m’atteindre doivent être certains de ma détermination.

Non seulement je serai candidat à l’élection présidentielle, mais ces attaques me renforcent.

François Fillon

Manipulation des chiffres sur le chômage par les socialistes

clip_image002

Mars / avril 2008. Le chômage d’avant la crise financière mondiale de fin 2008 était entre 7 et 7,5% de demandeurs d’emploi

C’est bien connu, les politiques sont bien souvent fâchés avec les chiffres et s’emmêlent régulièrement les pinceaux lorsqu’il s’agit d’agrémenter leurs démonstrations de quelques données objectives bien choisies. Mais là où le bât blesse, c’est lorsque les mêmes tordent volontairement les statistiques pour leur faire dire ce qu’ils ont envie de leur faire dire, voire pour accentuer un effet qui généralement n’a pas besoin de l’être. C’est exactement ce qu’a fait, ce mercredi après-midi lors de la séance de questions au gouvernement, Bernard Cazeneuve en répondant à une députée de l’opposition qui l’interpellait sur la hausse du chômage depuis le début du quinquennat.

Dans sa fougue, Bernard Cazeneuve a voulu remettre à sa place la députée de l’opposition en comparant le bilan Hollande en matière de chômage, soit 570.000 chômeurs de plus, avec l’héritage Sarkozy que la majorité actuelle a trouvé en arrivant aux affaires en 2012. Soit, à l’en croire, «un million de chômeurs en plus», le fameux «million de chômeurs en plus» sous la précédente mandature que la gauche ne cesse de ressortir quand elle évoque le quinquennat précédent. Le problème, c’est que le premier ministre compare, comme Michel Sapin, François Hollande, François Rebsamen, Manuel Valls ou même Myriam El Khomri avant lui, des données qui ne sont pas comparables. Et les mettre, au même niveau pour parvenir à ses fins, relève de la désinformation pure et simple.

En évoquant «un million de chômeurs en plus», Bernard Cazeneuve totalise en effet les inscriptions à Pôle emploi en plus entre mai 2007 et avril 2012 dans les catégories A, B et C (la première recense les demandeurs d’emploi sans activité et les deux autres ceux dit en activité réduite, c’est-à-dire travaillant moins et plus de 78 heures dans le mois concerné). Puis il compare ce chiffre avec la hausse des inscrits depuis l’élection de François Hollande uniquement en A, occultant donc volontairement l’explosion enregistrée dans les deux autres (B et C). Or, en les incluant, le son de cloche n’est pas du tout le même et on comprend pourquoi, en prenant connaissance du résultat final, l’exécutif agit de la sorte ou fait la sourde oreille quand on le lui fait dire.

La conclusion de la vraie-fausse tentative de manipulation de Bernard Cazeneuve? En prenant le même indicateur qu’utilise la gauche pour mesurer la hausse du chômage lors du précédent quinquennat, on arrive au résultat que le nombre d’inscrits à Pôle emploi a plus augmenté sous Hollande que sous Sarkozy. A trop vouloir en faire, la majorité actuelle se discrédite. Sa stratégie de dénigrement est d’autant plus stupide qu’il lui suffirait de simplement comparer les évolutions du chômage dans la seule catégorie A sur les deux périodes, que ce soit dans le seul hexagone ou en intégrant les Dom, pour démontrer que «c’était pire avant». En effet, le nombre de chômeurs en catégorie A sous Nicolas Sarkozy si l’on tient compte du niveau de mars avril 2008 a augmenté de 740.800 en 5 ans (soit +12.374 par mois), contre une hausse de 580.600 depuis le début de ce quinquennat (soit +10.368 par mois). Ce qu’il faut démontrer.