Accueil » Réflexions et politique » Non à l’anarchie syndicalo-communiste et ultra libérale

Non à l’anarchie syndicalo-communiste et ultra libérale


Non l’anarchie syndicalo-communiste et ultra libérale.

clip_image002

Une révolution et une dictature sensée œuvrer pour l’amélioration et le sort du petit peuple et des opprimés.

Quand Mélenchon et l’extrême gauche marchent sur les traces des révolutionnaires et de l’anarcho-syndicalisme et communisme libertaire (ultra libéral) Révolution et guerre d’Espagne (1936)

Quand la révolution Bolchévique et la révolution culturelle de Mao se sont inspirées de la révolution Française et de la terreur qui s’en suivit en assassinant ou faisant assassiner des dizaines de millions de gens. Lénine, Staline, Trotski, Mao, Pol Pot, Castro, Sékou Touré, la dynastie communiste des Kim Jong. (Dictature militaire totalitaire et héréditaire) En Chine, la révolution de Mao n’a pas eu que des actions néfastes (les Fonctionnaires réfractaires ont été expédiés travailler dans les champs pour leur apprendre ce qu’est le travail pénible)

La révolution Française de 1789 était conduite par le Tiers Etat (parti politique de la Bourgeoisie)

Le Tiers Etat à l’époque de la royauté et de la révolution. Qui étaient-ils ? En réalité des bourgeois et les représentants de la petite noblesse sans titre, délaissée par le roi.

Maximilien de Robespierre, ou Maximilien Robespierre, était un avocat et homme politique français issue des rangs de la bourgeoisie, né le 6 mai 1758 à Arras et mort guillotiné le 28 juillet 1794 à Paris.

Le Tiers Etat ne représentait pas le petit peuple. En France, sous l’Ancien Régime monarchique, le tiers état désigne les députés aux États généraux qui représentaient les villes privilégiées, c’est-à-dire les députés de la bourgeoisie. Les États provinciaux et généraux étaient des assemblées purement fiscales, dont la fonction était de voter l’impôt et d’en décider la répartition entre les différentes circonscriptions administratives. Elles étaient constituées de trois sortes de députés, selon que les circonscriptions fiscales relevaient d’une seigneurie appartenant à l’un des trois ordres : ecclésiastique, laïc ou tierce (autre), c’est-à-dire les villes ayant le privilège d’exercer elles-mêmes la haute justice. Dans la plupart de ces villes, comme Toulouse, la seigneurie comtale appartenait à la municipalité, et les fonctions de maire étaient nobles et anoblissantes.

La Terreur est une période de la Révolution française caractérisée par le règne de l’arbitraire et des exécutions de masse. Une période qui va des massacres de Septembre de 1792 à la prise de pouvoir des députés montagnards en 1793, et de la naissance du tribunal révolutionnaire en mars 1793 et s’achève le 28 juillet 1794 (le 10 thermidor de l’an II), avec la chute de Robespierre qui meurt guillotiné.[

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s