Accueil » Les News » Le podium de la primaire à droite

Le podium de la primaire à droite


Le podium des prétendants de la primaire à droite, premier débat

Echanges tendus, batailles de chiffres et croc-en-jambe : le premier débat de la primaire à droite a permis aux candidats d’afficher leurs différences -et leurs rancœurs pour certains comme Jean-François Copé et comme en 2012 Copé et Fillon se disent tour à tour vainqueur du débat !

https://twitter.com/franceinfo/status/786684620599427072?utm_source=sendinblue&utm_campaign=20160930__RDV_HEBDO_4&utm_medium=email

Débat de la primaire à droite : le podium de Match

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Debat-de-la-primaire-a-droite-le-podium-de-Match-1094857?utm_source=sendinblue&utm_campaign=20160930__RDV_HEBDO_4&utm_medium=email

Le podium de Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique-économie

François Fillon, a été à son avantage durant la première partie consacrée à l’économie. Plus précis que ses adversaires, il a rappelé pourquoi il fut le chef de l’exécutif de 2007 à 2012, reprenant parfois Nicolas Sarkozy sur ces propositions, pour les affiner ou les contredire. Beau joueur, il a même fait sourire l’ancien président de la République en expliquant qu’il avait initié l’interdiction de la burqa.

Nicolas Sarkozy, a mis du temps à se détendre mais a fini par retrouver sa pugnacité et son sens de la formule en affirmant qu’il ne serait le «Martine Aubry de droite», ni un «obsédé des 39 heures». Mal à l’aise sur les affaires, il a finalement franchi l’obstacle. En fin d’émission, il a remis Jean-François Copé à sa place, ce dernier n’a pas cessé de l’attaquer.

Jean-Frédéric Poisson avait tout à gagner dans le débat et il a raflé la mise. Voix discordante à droite -il n’a pas voté les reconductions de l’état d’urgence-, il est parvenu à se présenter sous un jour consensuel à des téléspectateurs qui n’auront pas appris jeudi soir qu’il est un farouche opposant du mariage pour tous et qu’il voit dans le Front national «un parti comme les autres».

Jean-Frédéric Poisson fut un peu la surprise du chef. Le président du petit Parti Chrétien-démocrate a bien joué sa partition et a réussi à imprimer sans se départir de sa sobriété. Il a soigné sa singularité politique en se démarquant de ses concurrents sur de nombreux sujets, comme la place des syndicats, le fonctionnement de l’Union européenne ou sa conception de la laïcité.

Jean-François Copé, s’est montré jusqu’au bout offensif vis-à-vis de Nicolas Sarkozy, beaucoup moins envers François Fillon, son ancien rival. A vouloir faire passer tous ses adversaires pour de vulgaires hippies, le champion de la «droite décomplexée» a électrisé le débat, quitte à tenter d’installer des clivages là où il n’y en a pas. Il a démarré pied au plancher avec sa phrase : «En 2007 comme des millions de Français, j’ai cru à la rupture proposée par Nicolas Sarkozy mais on ne l’a pas faite». Il a ensuite concentré le tir sur l’ancien président et a pris un revers de la part de François Fillon sur la démocratie exemplaire. Il a terminé en brocardant l’«identité heureuse» d’Alain Juppé.

Alain Juppé, avait beaucoup à perdre lors de ce premier débat. Dans la première partie, il a joué la carte de la modération sur le plan économique, laissant à son principal adversaire Nicolas Sarkozy les propositions les plus radicales. C’est dans la dernière ligne droite qu’il a marqué sa différence. «Il faut respecter cette diversité qui fait notre richesse», a-t-il assumé.

Nathalie Kosciusko-Morizet fut certes parfois effacée par les joutes opposant les six hommes présents sur le plateau, mais l’ancienne ministre a semblé la plus posée et la plus réfléchie dans les premières minutes du débat. Elle a assumé sa position (très) libérale sur le plan économique, tout en défendant plus tard le droit du sol, «élément qui fait partie de notre identité».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s