Atteinte à la vie privée, Lobbying et dessous de table

clip_image001

Lobbying et dessous de table…

Espionnage sur Internet au profit des Lobbys (Lobbies) du Marketing forcené.

Les informations personnelles nous concernant sont traitées en réalité à des fins d’analyse et de prospections commerciales, telle est la raison d’être des Cookies et des balises qui y sont associées.

Les balises associées aux Cookies, sont destinées à espionner nos faits et gestes et notre navigation sur Internet (les informations récoltées à notre insu sont ensuite monnayées et plus encore).

De telles pratiques constituent une atteinte à la vie privée et à la liberté.

Conformément à la « Loi Informatique et Liberté » du 6 janvier 1978 modifiée » nous disposons d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données nous concernant. Selon l’article (12) de la « Déclaration Universelle des droits de l’Homme » (Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne à droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Code pénal : SECTION 6 : Des atteintes aux droits de la personne résultant des fichiers ou des traitements informatiques.

Article R625-10, (f) De ses droits d’opposition, d’interrogation, d’accès et de rectification 😉 2° Lorsque les données sont recueillies par voie de questionnaire, de ne pas porter sur le questionnaire les informations relatives :

a) A l’identité du responsable du traitement et, le cas échéant, à celle de son représentant ;

b) A la finalité poursuivie par le traitement auquel les données sont destinées ;

c) Au caractère obligatoire ou facultatif des réponses ;

d) Aux droits d’opposition, d’interrogation, d’accès et de rectification des personnes auprès desquelles sont recueillies les données ;

3° De ne pas informer de manière claire et précise toute personne utilisatrice des réseaux de communications électroniques : a) De la finalité de toute action tendant à accéder, par voie de transmission électronique, à des informations stockées dans son équipement terminal de connexion ou à inscrire, par la même voie, des informations dans son équipement terminal de connexion ;

b) Des moyens dont elle dispose pour s’y opposer ;

D’autre part, sur le territoire de la France, les lois Françaises qui régissent le droit sont supérieures aux lois Américaines et s’appliquent obligatoirement à toutes les entreprises Américaines ou autres

Facebook et le « paradoxe de la vie privée »

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2012/09/25/facebook-et-le-paradoxe-de-la-vie-privee/

Le droit au respect de la vie privée est un droit intrinsèque à la nature humaine. Ce principe à valeur constitutionnelle est abordé au sein de l’article 9 alinéa premier du Code civil qui dispose que « Chacun a Droit au respect de sa vie privée ». Il est important de relever qu’il n’existe pas de définition précise donnée par le législateur en ce qui concerne la notion de vie privée cela dans le but de permettre aux juges de sanctionner des cas qui n’auraient pas été abordés dans les textes législatifs (il existe par exemple des règles liées à la vie privée sur les réseaux sociaux).

Rentrent dans le cadre de la vie privée les informations relatives à : La vie sentimentale. La situation financière. La vie familiale. L’état de santé. Les convictions politiques et religieuses. Les souvenirs personnels. La vie sexuelle, etc. …

« L’atteinte à la vie privée» est donc une notion juridique qui dénonce la violation du droit au respect de la vie privée d’une personne.

L’atteinte à la vie privée d’une personne sur Internet.

La dangerosité d’internet en ce qui concerne la vie privée réside dans le fait que toutes publications de données à caractère personnel seront exposées à des millions d’utilisateurs qui pourront porter un jugement, voire même en détourner le contenu.

Lorsque vous postez une photo sur un réseau social et que vous ne prenez pas soin de verrouiller la publication afin qu’elle n’apparaisse qu’auprès de vos proches, votre photo est alors diffusée en mode “public” et peut donc être utilisée par n’importe qui dans le monde. C’est ainsi que de nombreuses personnes retrouvent par hasard de faux profils avec leurs propres photos. Ces profils doivent être signalés le plus rapidement possible puisqu’ils sont évidemment faux et doivent donc avoir des projets peu scrupuleux.
À noter que les atteintes à la vie privée sont de plus en plus fréquentes avec le développement des réseaux sociaux.

Atteinte à la vie privée sur Facebook

Les documents qui circulent sur Facebook doivent avoir fait l’objet d’une autorisation préalable avant d’être diffusés (sauf lorsque c’est le sujet lui-même qui poste des contenus le concernant). La divulgation de la vie privée sur Facebook est malheureusement devenue banale et porter plainte pour atteinte à la vie privée n’est pas toujours évident. Pourtant, la violation de la vie privée sur Facebook est souvent bien réelle mais encore trop ignorée.

Atteinte à la vie privée sur Twitter

Le respect de la vie privée sur Internet doit être efficient partout et Twitter n’est pas épargné. Divulguer des informations privées sur ce réseau social sans autorisation préalable peut faire l’objet de poursuites.

Atteinte à la vie privée sur Google/Google Maps

Tous ces canaux d’information touchent une large audience, il est donc vivement déconseillé de porter atteinte à la vie privé d’une personne via ces réseaux.

Atteinte à la vie privée par la presse

La presse en ligne est elle aussi concernée par l’atteinte à la vie privée lorsqu’elle diffuse des informations confidentielles et interdites.

Si l’atteinte à votre vie privée survient sur Facebook par exemple, notez qu’il existe un système vous permettant de réagir en cas de préjudice tel que : les comptes imposteurs, le piratage, les propos injurieux et harcèlement, ou encore l’atteinte à la propriété intellectuelle. Vous pouvez également signaler les contenus litigieux et inviter votre entourage à faire de même.

Si l’atteinte se fait sur des forums ou autres sites, vous pouvez contacter l’hébergeur afin de demander la suppression du contenu (c’est d’ailleurs ce que feront les autorités judiciaires auprès desquelles vous aurez signalé le préjudice subit).

Renseignez-vous sur vos droits et signalez le préjudice aux autorités compétentes. Vous pourrez également commencer par contacter le site en question et faire part de votre plainte en indiquant l’adresse de la page sur laquelle votre nom ou votre image est mentionné ou éventuellement le profil de la personne qui a utilisé votre image sans votre accord. Vous pourrez également vous faire aider d’un avocat.

Source : http://www.agence-csv.com/blog/e-reputation/atteinte-vie-privee-internet.html

Contact au 03 66 72 14 71.

Enquête : Quand les lobbies font la loi (Public Sénat)

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/enquete-quand-lobbies-font-loi-1502154

Lors de l’élaboration d’une loi, les parlementaires ne sont pas les seuls au travail. Bon nombre de groupes d’intérêts s’immiscent dans le jeu législatif. Leur but ? Que la loi tourne à leur avantage. On dit d’eux qu’ils sont omniprésents, puissants, mais qui sont-ils ? Comment travaillent-ils ? Dans son film, Les lobbies font-ils la loi ? Sandra Cerqueira a enquêté sur ces femmes et hommes de l’ombre.

Costume sombre, regard bleu acier, tutoiement facile : quand le lobbyiste de la Fédération nationale de la chasse (FNC) se rend au Sénat, il ne se sent pas dépaysé. C’est un lieu qu’il connait. Il y vient souvent rencontrer les parlementaires pour tenter de les convaincre de reprendre ses propositions d’amendements. «  A force de voir les parlementaires, on a des relations de confiance et c’est pratique » assure cet homme de l’ombre. On dit des lobbies qu’ils sont omniprésents, puissants et qu’ils arrivent même à faire changer les lois.  Qui sont ils vraiment ? Comment travaillent-ils ?

«  Des amendements clé en main… »

Le travail d’influence des lobbies est efficace, aussi bien à l’Assemblée qu’au Sénat, avec notamment la conception d’amendements clé en main parfois repris tel quels par les élus. « Cela se reconnait  pendant les débats quand vous vous apercevez groupes que droite et gauche ont déposé des amendements dans les mêmes termes avec le même exposé des motifs (…) On sait que c’est un lobby qui l’a écrit » explique Marie-Christine Blandin, sénatrice écologiste.

«  Des Groupes industriels et des ONG »

Tout le monde fait du lobbying, aussi bien les groupes industriels que les ONG. Mais selon le sénateur de la Manche les républicains  Jean Bizet, les débats sur la loi biodiversité ont donné lieu à « un travail d’orchestration habile et sourd des ONG (…) Mais élargir le cercle de l’expertise à la société civile s’est élargir le cercle de l’arbitraire ». Selon lui, il y aurait donc certains groupes de pression plus légitimes que d’autres. 

« Le lobbying toujours mal encadré »

Les lobbies font-ils la loi ? Extrait du film de Sandra Cerqueira 

Aujourd’hui, le lobby est partout, et il s’est professionnalisé et pourtant les règles manquent pour l’encadrer. Ce n’est que depuis 2009 qu’un registre des groupes d’intérêts est obligatoire au Sénat pour obtenir un badge d’accès. Mais cet outil n’a pas empêché l’affaire du  Médiator. Pour rappel en 2011, l’ex-sénatrice UMP Marie-Thérèse Hermange et le numéro deux du docteur Jacques Servier, Jean-Philippe Seta ont été soupçonnés d’être intervenus dans la rédaction d’un rapport sénatorial sur le Mediator dans le but de minimiser leur responsabilité dans l’affaire du Mediator et d’insister sur celle de l’Agence du médicament.

La loi Sapin 2 veut rendre le registre des lobbies obligatoire et élargir aux membres des cabinets et du gouvernement, public et consultable sur internet. C’est la première fois qu’une loi parle d’encadrement des lobbies en France.

CBV

Le Conseil d’État rejette un recours contre le statut des anciens présidents de la République.

Le Conseil d’État rejette un recours contre le statut des anciens présidents de la République.

clip_image002

L’Association pour la prévention de la corruption et pour l’éthique en politique avait déposé un recours contre le statut des anciens présidents de la République.

Dans un communiqué, le Conseil d’Etat a expliqué avoir rejeté mercredi 28 septembre le recours contre le statut des anciens présidents de la République déposé par l’Association pour la prévention de la corruption et pour l’éthique en politique (ANTICOR).

Un statut des anciens présidents de la République inexistant ?

En effet, ANTICOR contestait la légalité d’un courrier de janvier 1985 accordant statut et avantages aux anciens présidents. L’association attaquait cet acte en soutenant qu’il était juridiquement inexistant : un acte administratif est regardé comme juridiquement inexistant lorsqu’il est entaché de certains vices d’une particulière gravité. Saisi d’une demande en ce sens, le juge administratif peut alors à tout moment, sans condition de délai, constater cette inexistence.

Ainsi, ANTICOR soutenait que ce statut des anciens présidents de la République devait être regardé comme inexistant parce qu’il n’avait fait l’objet d’aucune publication au Journal officiel et parce que les avantages consentis aux anciens présidents de la République pouvaient être utilisés par eux lors de campagnes électorales et créeraient une rupture d’égalité entre les candidats.

Le financement de campagnes électorales en question

Le Conseil d’État a jugé que ces critiques ne constituaient pas de tels « vices d’une particulière gravité », ni même d’ailleurs de simples vices de légalité. D’une part, l’insuffisance ou l’absence de publication d’un acte administratif n’implique pas, par elle-même, que cet acte soit illégal. D’autre part, les règles en cause n’affectent pas les moyens accordés aux anciens présidents de la République au financement de campagnes électorales : ce statut ne crée donc pas, par lui-même, une rupture d’égalité entre candidats.

la République a trop reculé

clip_image002

Pour Nicolas Sarkozy, candidat tout frais tout neuf à l’élection présidentielle de 2017, « la République a trop reculé ».

C’est net, c’est clair et ce n’est surtout pas de son fait !!! Lui-même n’a-t-il pas reculé sur le mariage gay et disant qu’il ne reviendrait pas sur la loi Taubira, alors que lui-même était plutôt pour une union civile ?

Si Nicolas Sarkozy est désigné lors de la primaire pour la présidentielle de 2017 par les Républicains, les électeurs ne manqueront pas de le lui rappeler et de rappeler l’engagement solennel de Guillaume Peltier « France Forte » et principal soutient de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy a pris la parole au siège des Républicains pour une déclaration solennelle, après celle de François Hollande. Entouré de plusieurs élus LR dont la numéro 2 du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet, les députés Eric Ciotti ou Philippe Goujon, le président des Républicains a souligné que «l’heure (était) à la solidarité de tous les Français à l’égard des victimes et de leurs proches», «face à l’effroi qui nous saisit, face à l’horreur des attaques terroristes survenues». Après avoir évoqué les victimes des attaques terroristes du 13 novembre, les blessés, leurs familles, Nicolas Sarkozy a rendu hommage «aux forces de sécurité et de secours dont le courage et la détermination ont une nouvelle fois été admirables». Mais le président des Républicains a insisté sur la «guerre», menée par les terroristes à la France. «Les terroristes ont engagé la guerre à la France. Notre pays ne doit pas céder. Notre pays ne doit pas reculer».

VIDEO. Nicolas Sarkozy ne « reculera » pas, « même devant la trahison » !!!

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/primaire-de-la-droite/video-nicolas-sarkozy-ne-reculera-pas-meme-devant-la-trahison_1847391.html

Facebook et les autres…

clip_image002

Réseaux sociaux ou réseaux de hameçonnage (marketing, publicitaire)… Serions-nous naïfs au point de ne pas l’avoir compris ?…

Pour exister et vivre, voire survivre, ces réseaux ont besoin d’une source de financement (ce qui est logique et normal) cependant on constate des atteintes à la vie privée et à la liberté (ce qui est condamné ça et là par la justice).

Les médias sociaux utilisent de nombreuses techniques, telles que les flux RSS et autres flux de syndication web, les blogues, les wikis, le partage de photos (Flickr), le vidéo-partage (YouTube), l’organisation de sorties amicales, les podcasts, les réseaux sociaux, le bookmarking collaboratif, les mashups, les mondes virtuels, les microblogues, et plus encore.

Ces réseaux dits « sociaux » ne se contentent pas de la manne qu’ils récoltent avec les encarts publicitaires qu’ils perçoivent de la part des annonceurs, non seulement ils veulent le beurre et l’argent du beurre, mais en plus ils veulent la crémière et pourquoi pas la bergère pour le dessert ?

Certains fournisseurs d’accès comme Over Blog et quelques autres, rémunèrent les internautes inscrits pour la publication d’encarts publicitaires qui est faite sur leurs pages (c’est tout à fait normal et juste puisque les internautes inscrits servent de placards publicitaires) dans le meilleur des cas cela couvre l’abonnement au fournisseur d’accès Internet comme Orange télécom et les autres.

Le problème est que chez Facebook et quelques autres, on oublie cette règle de bonne entente et de convivialité. La notion de partage équitable et de participation, n’existe pas chez ces fournisseurs de réseaux dits « sociaux » et c’est bien dommage… (Un exemple de bonne entente avec les internautes, il y a deux ou trois ans j’ai publié sur « You Tube » une vidéo sur ma Région, résultat, il m’a été accordé un crédit de 75 euros. Chez Facebook vous n’avez rien, cependant ils exigent votre vrai nom, votre lieu d’habitation et votre téléphone. Avec les nouvelles règles de respect de la vie privée, certains fournisseurs d’accès au téléphone, en plus de la liste rouge vous garantissant la non publication de votre numéro de téléphone sur les annuaires, Orange Télécom offre un service payant pour le filtrage des appels, ce qui fait que seules les personnes autorisées par vous peuvent vous contacter, le autres sont rejetés. (Nous avons également la possibilité d’interdire la géo localisation depuis nos systèmes informatiques)

CBV

Patrick Buisson tel un amoureux éconduit prend la mouche

Patrick Buisson prend la mouche, un peu comme Valérie Trierweiler 

clip_image002 (Déception amoureuse ???)

L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy règle ses comptes avec l’ex-chef de l’Etat. « La cause du peuple sort en pleine bataille de la primaire à droite. L’occasion pour Karl Zéro de se glisser dans la peau de Patrick Buisson.

Analyste et militant politique d’extrême droite, engagé d’abord à l’Action française avant d’adhérer au Rassemblement du peuple français du général de Gaulle, Patrick Buisson est élevé dans le culte de Charles Maurras un théoricien du nationalisme intégral, dans sa jeunesse, il se rapproche ensuite des catholiques et dirige le journal L’Action française, fer de lance du mouvement Action française, autour de Léon Daudet, Jacques Bainville, et Maurice Pujo. Nationaliste et contre-révolutionnaire, l’Action française prône alors une monarchie héréditaire, antiparlementaire et décentralisée, mais également un antisémitisme d’État et devient le principal mouvement intellectuel et politique d’extrême droite sous la Troisième République.

Patrick Buisson : « J’en ai encore sous le coude… »

Oui, Sarkozy m’a bien demandé de contacter Le Pen, entre les deux tours de la dernière présidentielle, pour tenter de négocier minablement un report des voix frontistes sur sa misérable personne. Mais s’il n’y avait que ça…

Il m’a aussi chargé personnellement – j’ai les enregistrements dans le coffre de mon huissier – de retrouver le vieux docteur Menguélé au Pérou, afin je cite de  « trouver avec lui une solution pour nos banlieues ». 

Moi qui soit-disant ne servait à rien, moi qui était trop payé, me voici transformé en juke-box de la rancune ! Mettez une pièce, je déballe tout ! Carla Bruni ? C’est elle qui faisait la pluie et le beau temps à L’Elysée. Une hystérique ! Un exemple… elle forçait la Garde républicaine à jouer son répertoire, de « Y’a quelqu’un qui m’a dit » à  « Mon Raymond« ….Je vous jure,  » quatre voyelles et trois consonnes » au tuba, à la trompette, au piston à coulisses, sous mes fenêtres, jour et nuit ! Une cintrée de première, vous dis-je, qui insista que son malheureux mari remette les insignes de la Légion d’honneur au narco-trafiquant mexicain Joachim Guzman Loerra, alias El Chapo, pour services rendus à sa cloison. 

Patrick Buisson prend la mouche, un peu comme Valérie Trierweiler

Je ne suis pas une Valérie Trierweiler, je l’ai dit, et même si avec Nicolas nous avons été amants, ce n’est pas par déception amoureuse que j’ai pris la mouche, puis la plume.

Ne me regardez pas avec cet air de tourterelle effarouchée, vous avez bien entendu !!! Nous avons été très, très proches, avec Sarkozy. Après La cause du Peuple, ce sera le thème de mon second opus intitulé « Cause toujours tu m’intéresses »… J’ai toutes les preuves, en vidéos, dans le coffre de mon huissier. Si par malheur je glisse sur une savonnette demain matin, au moment où un TGV déraille, défonce le mur de ma maison et vient malencontreusement m’écraser dans ma douche ! Ce sont des choses qui arrivent, vous savez.

Nous avons été proches avec Nicolas, disais-je pudiquement, car le souvenir de cette « amitié particulière » ne supporterait pas d’être galvaudée, réduite aux délires d’un vulgaire Morandini, cavalant après de jeunes racailles musculeuses ! Non, une amitié sincère, virile, militaire presque, nous liait. Après des journées épuisantes, passées à écouter religieusement ses conneries et à les enregistrer, nous nous rendions mutuellement service, comme deux grognards, deux poilus dans la tranchée, dans la lignée de d’Henry de Montherlant, des bronzes coulés par Arno Brekker, de cette culture classique et sublime que je lui avais enseigné et qui nous unis un temps, secrètement.

Ah ! Mais je vois que les ambulanciers sont arrivés, donc je vais réintégrer ma cellule capitonnée, je reviens quand vous voulez, j’en ai plein ma besace des anecdotes comme ça.

CBV

Cécile Duflot accusée d’avoir fraudé l’Urssaf !!!

clip_image002

Cécile Duflot a-t-elle voulu faire des économies ? La députée écologiste est mise en cause dans un article du Canard enchaîné, publié mercredi 28 septembre, pour sa gestion des licenciements de plusieurs collaborateurs du groupe écologiste à l’Assemblée nationale.

L’affaire remonte au printemps dernier, lorsque le groupe écologiste à l’Assemblée a disparu avec le départ de six députés pour le groupe socialiste. La fin du groupe a entraîné le licenciement d’une dizaine de collaborateurs. Selon l’hebdomadaire satirique, Cécile Duflot, qui présidait jusqu’alors le groupe, a alors « grugé l’Urssaf de plus de 50 000 euros, sur un total de 118 500 euros d’indemnités transactionnelles ».

Toujours selon le Canard, elle aurait convoqué les licenciés un par un pour leur proposer un « accord transactionnel » post-daté et faisant état de « désaccords » pour débloquer ces indemnités supplémentaires sur lesquelles ne sont pas prélevées de cotisations sociales. Elle aurait ensuite décidé de ne pas verser autant que prévu à un des collaborateurs licenciés et moins qu’espéré à un autre, pour des raisons de chapelle politique, assure l’hebdomadaire.

« Nous avons vécu un moment difficile avec la dissolution du groupe (…), nous avons fait en sorte qu’ils soient licenciés dans les meilleures conditions pour eux. Et dans le respect de la loi puisque l’intégralité du processus a été supervisée par une avocate et par les services de l’Assemblée, qui ont la délégation pour gérer les aspects financiers », s’est défendue l’ancienne ministre au micro de LCP-Public Sénat.

De leur côté, les salariés licenciés ont dénoncé dans un communiqué des « manoeuvres en tout genre », assurant que leurs « licenciements ont été menés dans le strict respect des procédures et des positions collectives », et soulignant « l’écoute et l’investissement personnel » de Cécile Duflot dans ce dossier. Interrogée par l’AFP, l’une d’entre elles a expliqué que les deux salariés mécontents évoqués par l’article ont été immédiatement réembauchés au sein du nouveau groupe socialiste, écologistes et républicain.

Fort risque de sabotage de la primaire de Les Républicains

Les risques de la primaire ouverte à tous (c’était non sans calcul le vœu de Juppé) Si les médias soutiennent Juppé c’est dans le but de faire barrage par tous les moyens à Sarkozy et c’est ce que je pressens depuis le début… ce qui me fait penser que dans le fond les Républicains agissent comme des enfants sans réfléchir et pour contrer le sabotage de la primaire il n’y a qu’une seule issue « un vote interne » en laissant les socialistes se démerder avec leur primaire. (et tant pis pour les 2 euros de gain pressentis par votant)

« Personnellement, je rendrai la monnaie aux socialistes, » s’il est avéré qu’une participation massive de ces derniers a lieu dans le but de saboter la primaire et de susciter la division en favorisant Juppé, car oui c’est ce qui risque de se produire. Il y a un autre risque qui consiste à ranger aux oubliettes les engagements pris lors des manifestations anti mariage pour tous (Guillaume Peltier ne doit pas oublier son engagement solennel sur le sujet) en cas de renoncement les Républicains prennent le risque d’une défaite.

Dernier point, tout est bon pour éliminer les opposants au socialisme de pacotille en faisant fermer les pages Facebook les plus virulentes de ceux qui ne sont pas d’accord avec Hollande et sa clique et le parodient, (je fais partie de ceux-là) à ce propos j’attends une réponse aux deux courriers adressés à Laurent Wauquier concernant la fermeture de ma page Facebook et je compte sur Guillaume Peltier pour le-lui rappeler.

Papy CBV

Ne nous laissons pas voler la primaire par la gauche !

clip_image002

La droite forte

La Droite forte a décidé de lancer une grande pétition à laquelle nous vous demandons de participer dès maintenant.

Ne nous faisons pas voler notre primaire par la gauche !

JE VOTE
Nous refusons les combines de la gauche qui veut voter à la primaire de la droite et du centre pour nous empêcher de choisir notre candidat. C’est aux électeurs de la droite et du centre de le désigner librement et souverainement.

Nous appelons à une grande mobilisation du peuple de droite. Électeurs de la droite et du centre, mobilisez-vous pour faire de notre primaire une grande réussite et pour faire gagner nos idées et nos valeurs : François Hollande et  le socialisme, ça suffit.

Nicolas Sarkozy, lui, est très clair. C’est un candidat de droite, fier de nos valeurs, fier de nos convictions et il les assume :

« La gauche et la droite, ce n’est pas la même chose ! La gauche encourage le communautarisme, nous le combattons […]. Moi, je ne suis pas candidat à la primaire de la droite, du centre et de la gauche réunis. C’est ma différence, je l’assume ».

Participez massivement pour que la primaire de la droite ne soit pas volée par la gauche !

Il faut mobiliser nos sympathisants et nos amis pour s’assurer que le maximum d’électeurs de la droite et du centre participent.