Accueil » Les News » Drame de Nice : plus jamais ça !

Drame de Nice : plus jamais ça !


Drame de Nice : plus jamais ça !

http://www.wauquiez.net/drame-de-nice–plus-jamais-ca—a520-actualite-laurent-wauquiez-2012.html

clip_image003

La France porte à nouveau le deuil avec son cortège de familles brisées. Depuis Charlie Hebdo, 238 compatriotes ont perdu la vie. Jamais depuis cinquante ans, notre pays n’a connu une telle épreuve.
Les Français sont en colère. Ils ne veulent plus de minutes de silence, ils ne veulent plus de défilés, ils veulent des actes. Ils n’acceptent plus de voir la barbarie de l’islamisme radical se répandre en France. Les forces de l’ordre ont été admirables, les services de renseignement agissent avec dévouement. Ce n’est pas la question.

La question, elle est beaucoup plus simple : le gouvernement a-t’il pris toutes les mesures pour faire face à la menace terroriste ? La réponse est non, non vous n’avez pas pris toutes les mesures permettant de protéger les Français. Nous n’en sommes plus au stade de juger de vos responsabilités. Cette question est destinée à éclairer l’avenir et ce qui importe c’est de tirer les conséquences de vos erreurs passées pour ne pas les reproduire. La vérité c’est que notre pays est aujourd’hui le plus meurtri de toutes les démocraties occidentales.
Les Etats-Unis ou Israël sont tout autant des cibles et pourtant ils ont moins de morts. La vérité, c’est qu’on ne comprend pas comment, lors du dernier vote, la loi sur l’état d’urgence a été proposée sans les perquisitions ; la vérité c’est qu’on ne comprend pas pourquoi le matin même le président de la République proposait d’arrêter l’état d’urgence ; la vérité ce sont ces chiffres qui laissent songeur : 11 400 fichiers S et vous n’auriez prononcé que 77 assignations à résidence ; une centaine de mosquées salafistes et vous n’en auriez fermé qu’une dizaine ; tant de réseaux qui prospèrent à l’ombre des mosquées et vous n’auriez expulsé qu’une quinzaine de prêcheurs intégristes ; des prisons où la propagande islamistes se diffuse et vous n’avez même pas généralisé l’isolement des détenus radicalisés.
L’Etat d’urgence ne suffit pas.
En soi il ne veut rien dire. La question c’est ce que vous mettez dedans, la détermination avec laquelle vous l’utilisez. Ce n’est pas l’état d’urgence qui compte, ce sont les actes. L’Etat d’urgence n’a de sens que s’il protège. Oui les Français veulent des actes. Le risque zéro n’existe pas mais on ne peut se contenter d’un premier ministre déclarant qu’il faut s’habituer aux attentats et que nous en connaitrons d’autres. On attend autre chose de vous.
On attend que des mesures de bon sens, parfois proposées depuis longtemps, soient enfin mises en œuvre.

  • Les étrangers qui se rapprochent de réseaux terroristes doivent immédiatement être expulsés ;
  • Les fichiers S doivent être mis hors d’état de nuire avant le passage à l’acte, soit par bracelet électronique soit par internement, c’est une telle évidence et pourtant vous avez balayé ici même ce sujet d’un revers de main malgré nos propositions répétées ;
  • Les djihadistes partis en Syrie ne doivent plus pouvoir revenir en France ;
  • Les mosquées salafistes doivent être fermées.

Nous vous faisons 10 propositions pour faire en sorte que cette loi sur l’état d’urgence ne soit pas une coquille. Et la constitution ne peut servir d’alibi.

S’il faut changer la constitution ou revenir sur la CEDH pour mieux protéger les Français, et bien changez-la.

Nous avons déjà perdu un an. Ces arguments ne sont plus à la hauteur de l’enjeu. Vous avez, je l’espère, M le Premier ministre mesuré la colère des Français, hier à Nice. Je ne peux pas croire que vous ne tiriez pas de leçons des erreurs passées. On ne peut se contenter d’un rituel vidé de sens consistant après chaque attentat à prolonger l’état d’urgence. Je vous y exhorte, il faut aller plus loin, il faut augmenter la protection des Français.
Le risque zéro n’existe pas, mais le danger est plus faible si les terroristes étrangers sont dehors que s’ils sont en France.
Cela tous les Français le comprennent. Alors nous vous y engageons solennellement, et nous sommes prêts à vous soutenir sur cette voie : allez au-delà des réserves idéologiques de votre majorité, sortez des postures, dépassez les coups de menton et adoptez enfin les vraies mesures qu’impose ce que vous avez-vous- même qualifié de guerre sans en tirer toutes les conséquences.
Oui les Français attendent ces actes.
Et au-delà de la loi sur l’état d’urgence, il faudra bien à un moment que nous débattions de ce qui nous a amené là. Que nous prenions le temps de comprendre comment le désarmement pénal conduit alors par votre garde des sceaux Christiane Taubira a pu conduire à une permissivité généralisée, que nous prenions le temps de nous demander si l’approche de l’éducation nationale conduite actuellement par votre ministre est la meilleure manière de transmettre les valeurs de la République. Car, si nous en sommes là aujourd’hui, c’est parce que la République a trop laissé certains opposer leur droit à la différence au lieu de sanctuariser comme un devoir indépassable ce que nous avons en commun. Si nous en sommes là, c’est aussi la somme de tous nos renoncements face au communautarisme. Ne faites pas une nouvelle loi sur l’état d’urgence pour rien.
Il est temps que les lâchetés cèdent le pas aux actes, il est temps que la République se réarme.
Voir la vidéo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s