Accueil » Réflexions et politique » Aprés le Brexit, à qui le tour? Et si c’était l’Italie? (Italexit?)

Aprés le Brexit, à qui le tour? Et si c’était l’Italie? (Italexit?)


clip_image001

Euro zapping : les banques italiennes sont dans le rouge,

Aprés le Brexit, à qui le tour? Et si c’était l’Italie? (Italexit?)

360 milliards d’euros de créances douteuses. En Italie, 700 établissements rencontrent des problèmes de capitalisation. La situation des banques italiennes inquiète les investisseurs. À Bruxelles, le gouvernement italien suggère un plan d’aide européen. Mais le président de l’Eurogroupe refuse d’intervenir pour le moment. Depuis le 1er janvier, ce sont les clients eux-mêmes qui sont en première ligne en cas de faillite. De nouvelles règles européennes font peser le sauvetage des banques sur les épaules de tous ceux qui ont plus de 100 000 euros sur leurs comptes bancaires.La banque Goldman Sachs fait les yeux doux au Portugais Jose Manuel Barroso. L’ancien président de la Commission européenne a accepté de travailler pour la banque d’affaires américaine. La polémique a pris une telle ampleur que Jose Manuel Barroso a été invité à s’expliquer en pleine liesse de la finale de l’Euro 2016. Selon certains médias européens, c’est un symbole désastreux. Une aubaine pour les europhobes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s