Accueil » Réflexions et politique » Profession de foi du professionnel de la politique

Profession de foi du professionnel de la politique


Profession de foi du professionnel de la politique

Les discours changent en fonction du moment et selon qu’ils sont dans l’opposition ou au pouvoir (c’est valable pour tous les politiques, qu’ils soient de gauche, d’extrême gauche ou de droite, voire d’extrême droite) Les politiques savent utiliser l’art de l’émotionnel et de la duperie… et profitent de la crédulité du peuple, prêt à avaler les couleuvres entières que la classe politique leur sert en guise de hors-d’œuvre.

Ce n’est pas au pas de charge et encore moins avec l’alternance, que l’on instaure les bases d’un renouveau politique, tout en maintenant des formules obsolètes. La seule démocratie valable, et véritable (à condition que cela existe chez les politiques), consiste à respecter les attentes du peuple, et à ne pas faire de promesses d’on on n’est pas certains de pouvoir tenir, c’est à dire présenter quelque chose de nouveau, (y compris des personnages nouveaux en qui on puisse avoir confiance, surtout pas de ces politiques qui mangent dans tous les râteliers histoire de voir si la soupe est meilleure) quelque chose de vraiment innovant, et non de remettre au gout du jour des formules éventées et en maintenant un déjà vu dont les Français ne veulent plus.

Lorsque les dirigeants politiques auront compris, ils auront fait un grand pas dans le bon sens, vers un véritable avenir… Il ne suffit pas de faire comme dans certains laboratoires, de changer les mots ou le nom pour créer quelque chose de nouveau tout en maintenant une formule ancienne devenue obsolète. Il faut bien plus qu’un simple ravalement de façade et un changement de nom, ce qui dans les faits n’est qu’un leurre destiné à tromper, d’où une illusion d’optique.

En politique, depuis 1958, une seule personnalité et ceci n’engage que ma propre personne, seul le Général De Gaulle a été honnête envers la France, envers le Peuple et surtout envers lui-même. On peut y ajouter dans un moindre degré un certain Lionel Jospin qui après sa cuisante défaite de 2002 s’est retiré de la vie politique, mais nous ne pouvons en dire autant de bien d’autres comme, Mitterrand en 1986 qui a oublié de se retirer puisqu’étant mis en minorité, un certain Jacques Chirac qui après sa bourde en 1997 (dissolution de l’assemblée Nationale) ce qui a abouti à l’avènement Jospin et la seconde cohabitation, aujourd’hui François Hollande qui malgré ses échecs se maintient au pouvoir alors que ce même Hollande avait en 2006 « préconisé un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature, si d’aventure et à l’occasion de cette vérification, une crise se produisait ou si des élections intervenaient, contredisant l’élection Présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence… »

Quand on a été rejeté par les Urnes comme cela a été le cas, c’est que quelque chose ne va pas, hors-mis pour Nicolas Sarkozy qui en plus d’une véritable levée de bouclier a été victime de la vindicte journalistique et de certains magistrats qui lui en veulent pour avoir osé toucher à leur institution. La seule solution est l’effacement, on laisse la place à de nouveaux courants de pensés, de nouvelles idées. Ce n’est pas en rafistolant du vieux ou en changeant le nom, que l’on fabrique du neuf. Le problème chez les politiques, c’est que l’on se fout de la gueule du peuple qui n’a droit à la parole qu’au moment des élections, après c’est plutôt du genre « circulez, » il n’y a plus rien à voir. Tant qu’il n’y aura pas de véritable changement dans le comportement des politiques de tous bords, le peuple restera sur sa faim

En ce tout début du 21ème siècle, il est fondamental de modifier la donne et les habitudes, à commencer par la refonte de la constitution, ce qui consiste par le remplacement de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui (il faut bien l’admettre) est devenue obsolète et inadaptée, qu’il convient de remplacer par une « Charte Française moderne » dans le respect des valeurs morales et universelles. Autre point, il convient de changer le mode de nomination des gardiens de la Constitutions qui, aujourd’hui sont nommés par le pouvoir en place et de ce fait, placés sous la volonté de ce même pouvoir qui se permet d’en modifier le contenu sans en avoir obtenu l ’approbation du peuple, ce qui n’est pas acceptable dans un pays qui se veut démocratique et exemplaire.

j’en suis désolé si mes propos semblent quelque peu piquants, mais je ne suis pas le seul à penser la même chose, le peuple a droit à la parole en toutes circonstances et pas seulement au moment des élections et de plus le peuple a aussi le droit de contrôle…

Cordialement

Christian-Bernard Vidal « Papy CBV » (Gaulliste de cœur et de conviction) rien ni personne ne pourra me faire changer dans ce domaine

Juste un petit mot sur la primaire… « Il est désolant de voir que certains prétendants à la primaire pour la fonction suprême, se conduisent comme des chiffonniers qui se disputent des vieilles fripes. Comme si la triste histoire de la guéguerre pour la présidence de l’UMP entre Copé et Fillon était de l’histoire ancienne vite oubliée alors qu’au contraire cela a laissé des traces indélébiles »

clip_image001

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s