Accueil » Réflexions et politique » Guerre d’Algérie (Le 19 mars 1962 ou la commémoration de la honte)

Guerre d’Algérie (Le 19 mars 1962 ou la commémoration de la honte)


Guerre d’Algérie (Le 19 mars 1962 ou la commémoration de la honte)

(Les anciens partisans les plus durs de l’Algérie Française ont pour la plupart rejoints les rangs du FN de J M Le Pen)

De jeunes appelés du contingent envoyés au massacre, de 1954 à juillet 1964 (Non, la guerre n’a pas pris fin le 19 mars 1962 contrairement à ce que colporte les adeptes communistes de la FNACA)

Des soldats ou plutôt « des enfants » appelés envoyés par des gouvernements de la république Française, 2 millions au total, y ont été expédiés au mépris de la convention de Genève qui interdisait l’utilisation de militaires mineurs en zone de guerre.

Presque toutes les familles françaises de métropole sont concernées et ont sur leur buffet le portrait d’un jeune bidasse tué entre 1954 et juillet 1964 (il convient de ne pas oublier les nombreux disparus ainsi que ceux qui ont échappés par miracle à une mort certaine ainsi que les nombreux blessés ou invalides à vie

Ne pas oublier l’embuscade de Palestro où de pauvres petits Français qui n’en voulaient pas de cette guerre ont été massacrés

Une guerre voulue par le gouvernement Guy Mollet avec la complicité de François Mitterrand, celui-là même qui se voulait un humaniste

clip_image001

Lire les vidéos de l’époque : https://youtu.be/MAhw2CWRZWI

En mémoire des appelés morts en Algérie, le chant des appelés

clip_image002

https://youtu.be/j-0rwggOeQA

Mitterrand le faux humaniste tant adulé par ses héritiers, cité et présenté comme exemple par Hollande et les socialistes!

Mitterrand et l’insurrection Algérienne (il ne peut y avoir qu’une seule réponse « de Bizerte à Casablanca… La guerre ») Le rejet d’une solution démocratique qui aurait évité le massacre d’innocents et le carnage dans les rangs des appelés du contingent qui pour la très grande majorité étaient mineur à l’époque de leur incorporation (tout cela pour une guerre qui aurait pu être évitée)

Mitterrand fut le principal responsable du rejet d’une solution démocratique au problème algérien– celle utilisée par Edgar Faure avec les accords d’Aix les Bains sur le Maroc – et de la guerre totale contre le mouvement national algérien.

Publicités

Une réflexion sur “Guerre d’Algérie (Le 19 mars 1962 ou la commémoration de la honte)

  1. Bab el Oued
    Une bataille entre appelés du contingent et l’OAS aidée par des civils anti-indépendantistes a eu lieu le 23 mars 1962 lors de l’insurrection du quartier européen d’Alger à la suite de l’exécution d’appelés du contingent par des commandos Delta.
    La fusillade de la rue d’Isly
    Les victimes de la fusillade de la rue d’Isly le 26 mars 1962 à Alger ne sont pas « mortes pour la France » mais tombées pour soutenir l’action criminelle de l’OAS, CONTRE la France.
    Le 26 mars 1962, une manifestation de civils nationalistes Français d’Algérie, non armés, apportant leur soutien aux habitants du quartier de Bab el Oued mis sous blocus et défilant à l’appel de l’OAS a viré au massacre à la suite du mitraillage des manifestants par une section d’appelés du contingent musulmans appartenant au 4e régiment de tirailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s