Accueil » Réflexions et politique » Guerre des communiqués et des sondages.

Guerre des communiqués et des sondages.


clip_image001

Primaire à droite : BFM TV, un sondage (Elabe) donne Alain Juppé nettement devant Nicolas Sarkozy (41% des 10% des personnes intérogées qui se disent certaines de voter pour la primaire…
A huit mois de la primaire qui doit désigner le candidat de droite pour l’élection présidentielle de 2017, Alain Juppé conserve une avance confortable sur Nicolas Sarkozy, selon un sondage Elabe diffusé mercredi 16 mars.

Le maire de Bordeaux est crédité de 41 % d’intentions de vote au premier tour, contre 23 % à l’ancien chef de l’Etat. Bruno Le Maire arriverait troisième (13 % d’intentions de vote), devant François Fillon (11 %). Les autres candidats à la primaire arrivent loin derrière, avec 4 % d’intentions de vote pour Nathalie Kosciusko-Morizet et 3 % pour Nadine Morano et Jean-François Copé. Dans l’hypothèse d’un second tour qui les opposerait, M. Juppé l’emporterait largement avec 64 % des voix des personnes qui se disent « certaines » de participer à cette consultation, contre 36 % à Nicolas Sarkozy.

A noter que cette enquête pour L’Opinion et BFM TV est réalisée sur 503 personnes se disant certaines d’aller voter lors de cette primaire, soit 10 % des personnes interrogées par l’institut. Selon Elabe, ce résultat porte à environ 4,4 millions le nombre d’électeurs potentiels au premier tour de la primaire, le 20 novembre.

Ces sondages bidons, notamment pour la chaine BFM TV ne sont faits que dans le but de manipulation de l’opinion publique. D’une part les sondeurs ne possèdent pas les fichiers des adhérents et sympathisants de Les Républicains, d’autre part ils se basent sur les 10% de français qui « disent » avoir l’intention de voter à ces primaires, mais que feront les autres 90% ?

Autre sondage

Selon un sondage Ifop-Le Figaro, 62 % des sympathisants LR souhaitent sa candidature Affaires ou pas, Nicolas Sarkozy reste le champion de l’électorat de droite. Le sondage Ifop-Le Figaro* confirme la tendance observée depuis la crise de l’UMP, fin 2012: Sarkozy devance très largement les autres personnalités de droite pour porter les couleurs de son camp en 2017

Le climat de suspicion entretenu autour de l’ex-chef de l’État n’est donc pas suffisant pour secouer la confiance des électeurs. «On constate une spectaculaire stabilité. Quelles que soient les péripéties, Sarkozy règne toujours sur son camp»,

Face à lui, seul Alain Juppé tire modestement son épingle du jeu, puisqu’il est le deuxième prétendant, avec 18 %, alors que François Fillon chute de 17 à 7 % sur la même période. Pour le moment, les sympathisants LR affichent clairement leur préférence pour un candidat expérimenté – Sarkozy, puis Juppé et Fillon – et ne laissent pas de place à la nouveauté. Les espoirs de la droite, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand – officiellement candidat aux primaires -, Valérie Pécresse ou Laurent Wauquiez, stagnent à 1 ou 2 % des souhaits de candidature. Quant à Jean-François Copé, il a doublé son résultat… en passant de 1 à 2 % des sondés. «Tant que les outsiders resteront dans la division et l’émiettement, cela profitera à Nicolas Sarkozy»

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s