Accueil » Non classé » Placé dans son rôle de dictateur

Placé dans son rôle de dictateur


Jean-Vincent Placé : « Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui font la loi »

clip_image002

Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la réforme de l’Etat et de la Simplification, a estimé lundi sur France Info qu' »il y a beaucoup de choses à faire, et on ne pourra pas le faire avec cette façon un peu révolution permanente ». Jean-Vincent Placé, qui s’assume comme « centriste », a appelé aussi « à une recomposition politique ».

Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, a estimé lundi sur France Info sur la pétition contre la loi El Khomri qui a recueilli plus d’un million de signatures que « ce ne sont pas les réseaux sociaux qui font la loi de la République« . « C’est le gouvernement qui présente des textes, c’est le Parlement qui va les voter, ce sont aussi les partenaires syndicaux qui vont les discuter, les renégocier« , a estimé Jean-Vincent Placé.

« Il y a le processus démocratique et il y a évidemment la discussion avec les citoyens« , a admis le secrétaire d’Etat qui a aussi reconnu que la pétition « est extrêmement significative, et qu’il faut respecter« . « Et à partir de ce moment-là il faut retrouver un équilibre autour du texte sur les questions de fond« . « On est dans des grandes difficultés, on est dans un pays qui est assez figé« , a estimé le secrétaire d’Etat. « Il y a beaucoup de choses à faire, et on ne pourra pas le faire avec cette façon un peu révolution permanente, manif permanente, critique permanente« . 

Manuel Valls commence ce lundi à rencontrer les partenaires sociaux pour amender le projet de loi sur la réforme du Code du travail, un texte très critiqué et qui fait l’objet d’une pétition ayant déjà recueilli plus d’un million de signatures.

La suite : http://www.franceinfo.fr/emission/l-interview-politique/2015-2016/jean-vincent-place-sur-la-loi-travail-07-03-2016-07-45

Commentaire personnel : « Monsieur J V Placé, un dictateur né, serait bien en Corée du Nord. »

Monsieur Placé ignore que dans la Constitution il est écrit « Titre 1 de la Souveraineté » Article 2. La devise de la République est Liberté, Egalité, Fraternité. Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Article 3. La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

Nul doute monsieur Placé, que le peuple saura se souvenir le moment venu. (Si le peuple que vous méprisez tant a des devoirs, ce même peuple a également des droits et notamment le droit de manifester sa désapprobation par tous les moyens légaux…. (Article 19 DUDH)

Monsieur Placé comme tous les politiques, vous changez de position et d’opinion selon que vous êtes dans l’opposition ou au pouvoir (si vous n’aviez pas été dans la position d’un ministre, votre discours aurait sans nul doute été tout autre)

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s