Accueil » Réflexions et politique » La défaite du clan Chirac est dure à digérer

La défaite du clan Chirac est dure à digérer


La défaite du clan Chirac est dure à digérer

clip_image001

A chacun ses gouts, ses couleurs et son champion, c’est un droit absolu cependant il ne faut pas prendre les Français pour des idiots… L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (Les Républicains) a annoncé son soutien, attendu, à Alain Juppé pour la primaire de la droite et du centre, le qualifiant de « personnalité forte, fiable et fidèle » ???

Monsieur Raffarin, quand on ne tari pas d’éloges pour Chirac, Juppé et Giscard… on ne reste pas chez les Républicains, (le parti d Nicolas Sarkozy) on rejoint le MODEM, mais on ne sème pas la division. Nul ne vous oblige à rester au sein du parti Les Républicains

Raffarinade « Parce que c’est une personnalité forte, fiable et fidèle », justifie Jean-Pierre Raffarin, qui vient de quitter la tête du conseil national de son parti, remplacé par Luc Chatel. Alain Juppé est fort « de son expérience, de son caractère, de sa puissance personnelle », « fiable parce que c’est un homme de parole, un homme droit, un homme qui respecte ce qu’il dit », « fidèle à des valeurs républicaines et européennes, de tempérance et d’équilibre », selon Jean-Pierre Raffarin. « Tout cela fait que je me sens bien au côté d’Alain Juppé, où je suis d’ailleurs sans discontinuité depuis les européennes de 1989, quand j’étais sur sa liste avec Valéry Giscard d’Estaing. Nous partageons la même ligne politique », souligne-t-il. Jean-Pierre Raffarin estime que le maire de Bordeaux « aura le courage de dire la vérité des mesures à prendre et des procédures à retenir ». « Nous sommes au bout d’un système où la politique n’a vraiment pas d’intérêt si on ne dit pas la vérité. Les sujets sont tellement graves, la fragilité est tellement forte que derrière tout nouveau maquillage de la situation surgiraient de terribles événements », analyse-t-il.

La défaite du clan Chirac/Juppé est dure à digérer

Et si on en parlait un peu de cette notoriété dédiée à Juppé ?

Juppé personnalité fiable ? Tiens donc ? Juppé le Chiraquien qui, grâce à son incompétence de 1986 à 1988, participe à la chute du RPR, lequel n’aura exercé le pouvoir que pendant 2 années à peine et en 1997 grâce à ses conseils et ceux de Claude Chirac, le Président Chirac prononce la dissolution de l’Assemblée Nationale avec pour résultat le retour au pouvoir des socialistes avec un certain Jospin.

En 2007 Juppé est battu à plate couture par la socialiste Michèle Delaunay dans la deuxième circonscription de Bordeaux. Condamné en appel par la justice il n’en continu pas moins à palabrer comme si de rien était.

Juppé personnalité forte ? En 1995 il fait face à des mouvements de grèves très dur pour dénoncer la réforme de la retraite, il fini par baisser les bras et abandonne. Lors des dernières élections Départementales et Régionale, il s’est révélé un incapable, son clan ayant abandonné la victoire au PS en Aquitaine.  

Juppé personnalité fidèle ? Fidèle à qui et en quoi? Pas au gaullisme en tout cas.

Surtout après avoir fait un pied de nez au Général de Gaulle en préférant voter pour Krivine ou en favorisant l’élection de Giscard au détriment de Chaban-Delmas, un pur Gaulliste et en 1981 en favorisant l’élection de Mitterrand.

Et Raffarin alors ??? (Une taupe centriste chez les Républicains) Jean-Pierre Raffarin est membre des jeunes giscardiens et secrétaire général de Génération sociale et libérale (GSL), qui se fond dans le Parti républicain en 1977. Il est ensuite secrétaire général adjoint et porte-parole (1993-1995), puis secrétaire général de l’Union pour la démocratie française (UDF).

Cofondateur du Parti populaire pour la démocratie française (PPDF), il en est le délégué général adjoint de 1995 à 1997. Membre du bureau politique de l’UDF (1996), il prend part à la création de Démocratie libérale, dont il est membre du bureau politique (1997), puis vice-président jusqu’à la fusion avec l’UMP en 2002.

Premier ministre, il conduit une politique de baisse d’impôts sans diminution des dépenses de l’État et l’augmentation de la dette française. Cette « indiscipline budgétaire » se traduit par un taux de déficit annuel en dehors des critères de Maastricht.

Le début de l’animosité à l’encontre de Sarkozy… En 2003, il conduit la réforme des retraites, celle de la décentralisation et de l’assurance maladie, en dépit de plusieurs grèves et manifestations. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, lui fait de l’ombre et l’importance prise par celui-ci, comme le grand investissement du président de la République dans les affaires de l’État, réduisent son champ d’action. L’importante baisse de sa popularité, un temps stable et élevée, comme la cinglante défaite aux élections régionales de 2004 (sa région, comme toutes les autres à l’exception de l’Alsace et de la Corse, passe à gauche)

Un remaniement ministériel dans ce sens a lieu, offrant à Nicolas Sarkozy le ministère des Finances et à Jean-Louis Borloo le ministère des Affaires sociales. Jean-Pierre Raffarin est alors écartelé entre la politique de ce dernier (en particulier sa politique de construction de HLM et de développement des emplois aidés) soutenue par Jacques Chirac et la volonté de Nicolas Sarkozy de gérer les finances « en bon père de famille », avant que ce dernier ne quitte le gouvernement pour prendre la présidence de l’UMP. La victoire du « non » au référendum sur le projet de constitution européenne du 29 mai 2005, est fatale à Jean-Pierre Raffarin. L’échec de cette campagne l’amène à remettre sa démission de Premier ministre le 30 mai 2005 au président Chirac. Il est aussitôt remplacé par Dominique de Villepin.

CBV

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s