Accueil » Histoire de France » François Mitterrand et Jean-Marie Le Pen

François Mitterrand et Jean-Marie Le Pen


François Mitterrand et Jean-Marie Le Pen (une histoire d’amour) et le début de l’ascension du FN.

Croupissant dans les bas fonds de la politique, au printemps 1982, Jean-Marie Le Pen remet une lettre au président de la République, François Mitterrand, pour dénoncer le manque de visibilité du FN à la télévision, et en particulier l’absence de couverture télévisuelle du sixième congrès du FN. Le 22 juin 1982, François Mitterrand signe une réponse écrite à Jean-Marie Le Pen dans laquelle il juge « regrettable que le congrès d’un parti soit ignoré par Radiotélévision », et annonce qu’il demande au ministre de la Communication, Georges Fillioud, « d’appeler l’attention des responsables des sociétés Radiotélévision sur ce manquement ». Une semaine plus tard, Jean-Marie Le Pen intervient en direct au journal de 20 heures de TF1. Il obtient un accès croissant à l’espace médiatique, notamment avec son passage à L’Heure de vérité le 13 février 1984, sur demande de François Mitterrand. Quelques jours après l’émission, le FN enregistre un millier d’adhésions quotidiennes alors qu’il n’en recueillait en moyenne que quinze jusqu’ici. Par la suite, Jean-Marie Le Pen a su gré à François Mitterrand de lui accorder un traitement « équitable ».

clip_image002

Pierre Bérégovoy, en juin 1984, considérait que la gauche avait tout intérêt « à pousser le FN » afin de rendre la droite parlementaire « inéligible ».

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s