Accueil » Réflexions et politique » Le naufrage annoncé de François Hollande !

Le naufrage annoncé de François Hollande !


Le naufrage annoncé de François Hollande !

clip_image001

À peine requinqué dans les sondages de popularité, qui le gratifiaient d’un inexplicable 32 % d’opinions favorables au lendemain des attentats qu’il n’a pas su prévenir, François Hollande se prend dans les gencives les chiffres catastrophiques du chômage d’octobre. Soit une hausse de 42.000 inscrits : le plus mauvais score depuis avril 2013, et la preuve supplémentaire que la prétendue baisse en septembre n’était qu’un enfumage dû aux jobs saisonniers (vendanges), à une augmentation des radiations de 25 % et à un mode de calcul revisité depuis juin pour faire glisser sournoisement des chômeurs de la catégorie (A) vers la (D)

. La ministre, Myriam El Khomri, tempère aussi sec : les chiffres concernant les jeunes sont « encourageants ». Entendez par là : stables. Normal, vu les pelletées d’emplois aidés dont ils bénéficient. Et les séniors (+1,5 %), les chômeurs de longue durée (+0,4 %) voire de très longue durée (+1 %) ? Silence radio. Le ministre préfère noyer le poisson dans un torrent de sophismes, se félicitant du « ralentissement de la hausse » du chômage : seulement 9.000 chômeurs de plus par mois en 2015, contre 15.000 en 2014. Chapeau bas. On colmate à coups de contrats temporaires. Et on voudrait nous faire gober que la déferlante de migrants sera une chance pour l’économie…

Coté popularité : Hollande repart à la baisse, les nouveaux élus régionaux de droite quand à eux grimpent.
Après le rebond de novembre, la cote de popularité du président baisse de 3 points en décembre.

Malgré la tentative désespérée de manipulation de l’opinion publique par un sondage fantaisiste plaçant Sarkozy en troisième position, donc éliminé au premier tour, l’arnaque et le piège destiné à jeter le trouble au sein de la droite a été démasqué. Un sondage TNS Sofres-One Point pour Le Figaro, LCI et RTL à propos des intentions de vote des Français à l’élection présidentielle de 2017 témoigne du poids atteint désormais par le Front National et de ses répercussions sur la vie politique. L’institut de sondage a élaboré trois hypothèses de configurations de premier tour: dans les trois cas, François Hollande n’accèderait pas au second tour. il sera battu dans tous les cas de figure. Au second tour, la présidente du Front national serait toutefois largement battue : face à elle, Nicolas Sarkozy l’emporterait avec 64% des voix…

Les perspectives économiques à venir en Europe pour 2016 ne sont pas réjouissantes.

CBV

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s