Accueil » Les News » Accident de Puisseguin en Gironde

Accident de Puisseguin en Gironde


clip_image001

Accident de Puisseguin en Gironde : « contrairement à l’essence, il faut une source de chaleur pour que le gazole s’enflamme »

Un car, ça ne brûle pas à cette vitesse », s’étonne Michel Seyt, président de la Fédération nationale des transports de voyageurs, qui regroupe les autocaristes. Interrogé par l’AFP, il réfute les accusations de manque de sûreté de ce moyen de transport, brandies par certains.

« Le moteur est à l’arrière », souligne-t-il, précisant que ce « Mercedes Tourismo qui date de 2010 ou 2011, a un réservoir de carburant à l’avant, juste avant ou après les roues. Mais ça n’est pas un élément qui peut être percuté en premier dans un choc frontal ».

« Les réservoirs du camion ont bien été percutés par l’autocar »

Concernant le camion, un grumier qui transporte du bois mais qui était à vide au moment de l’accident, « il y a plusieurs réservoirs », explique-t-il. « Et notamment une réserve importante d’huile hydraulique pour la grue, qui semble être le plus inflammable. Toutefois, les réservoirs [de carburant] du camion ont bien été percutés par l’autocar », a détaillé Michel Seyt, qui demeure « très interrogatif ».

Pour Jacques Robin, ingénieur expert en accidentologie, le problème réside dans le fait qu’« un autocar large a croisé un camion large sur une route étroite qui fait manifestement cinq mètres de large ». Et ce dernier de plaider : « Il faut limiter cette vitesse à 80 km/h » comme cela est actuellement expérimenté pour tous les véhicules sur certaines routes du réseau secondaire en France.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/accident-en-gironde-un-car-%c3%a7a-ne-br%c3%bble-pas-%c3%a0-cette-vitesse/ar-BBmmznl?li=AAaCKnE&ocid=HPCDHP

Plusieurs interrogations ?

Dans le choc les réservoirs du camion (vraisemblablement un semi-remorque) ont été touchés et une ou plusieurs fuites de carburant répandues sous l’autocar sont la cause de l’incendie de ce dernier

Ayant travaillé chez Elf Aquitaine dans la seconde moitié des années soixante, ce que je peux dire « Le gazole n’est pas hautement inflammable contrairement à l’essence ou une étincelle suffit pour l’enflammer ». Pour le gazole il faut une source de chaleur et dans le cas de figure comme pour l’accident de Puisseguin, c’est probablement un court-circuit électrique qui a enflammé le gazole au niveau de l’avant de l’autocar et la chaleur aidant a fini par se propager sous l’ensemble et a piégé les passagers

Pourquoi si peu de passagers ont-ils pu échapper à l’incendie (l’incendie ne s’est pas propager aussi rapidement que ce que certains le décrivent… ou est la vérité ?

Sur l’état de la route même si elle est bien entretenue, une largeur de 5 m est trop juste pour que des véhicules puissent circuler correctement sans danger et de plus la vitesse devrait être limitée à 50 Km/h pour ces véhicules et 70 pour les autres.

Beaucoup d’interrogations ???

Informations techniques Le Tourismo : http://www.mercedes-benz.fr/content/media_library/hq/hq_mpc_reference_site/bus_ng/services_accessories/brochures/tourismo/tourismo_technical1.object-Single-MEDIA.tmp/16016_Techn_Info_Tourismo_FR_low.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s