Accueil » Les News » Hollande sur la corde raide

Hollande sur la corde raide


Chômage : Hollande sur la corde raide !!!

Chômage Hollande2

2015 sera pire que prévu sur le front de l’emploi en France. C’est ce que prévoit l’Unedic, le gestionnaire de l’assurance-chômage. Cet organisme envisageait en juin dernier la stabilisation du nombre de demandeurs d’emploi pour la fin de l’année. Mais il péchait alors par excès d’optimisme. La croissance de l’économie française est insuffisante pour maintenir cette projection. Désormais, l’Unedic table sur une hausse de 62 000 demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) pour 2015, alors qu’il n’en annonçait « que » 12 000 de plus au début de l’été. Si l’on compte les chômeurs de catégories B et C (exerçant une activité partielle), ce sont 228 000 personnes de plus qui se retrouveront sans travail fin 2015. Pas de quoi pavoiser, d’autant plus que le nombre de chômeurs sans aucune activité a encore atteint un nouveau record en août avec 3,57 millions de personnes en métropole.
Unédic L’inversion, c’est toujours pour demain
Ces prévisions assombries donnent le sentiment que l’inversion de la courbe, promise dès le début du quinquennat par François Hollande, c’est toujours pour demain. Le fait que le président de la République, pour tenter de garder un semblant de crédibilité à mesure que ses prédictions étaient démenties par les faits, en ait fait un préalable à sa candidature pour 2017 ne simplifie pas la situation.
L’Unedic, tablant sur une croissance plus forte en 2016, prévoit une baisse infinitésimale du nombre de demandeurs d’emploi : 2 000 sur près de 5,5 millions ! Est-ce là ce que l’on peut qualifier de « baisse crédible du chômage », condition posée par François Hollande à une nouvelle candidature en 2017 ? Ce serait audacieux. D’autant que l’Unedic, qui s’est montrée trop optimiste dans des proportions bien plus considérables pour cette année, peut se tromper à nouveau.
Dans ce contexte, l’annonce par le chef de l’État, à l’issue de la conférence sociale, d’une augmentation du nombre de chômeurs concernés par le plan de formations prioritaires – 150 000 contre 115 000 l’année précédente – ne peut manquer d’interroger : en sortant des statistiques, ces demandeurs d’emploi envoyés en formation ne sont-ils pas destinés à apporter une aide involontaire mais décisive à la candidature Hollande ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s