Vente annulée des Mistral

 

clip_image002

Les deux Mistral seront officiellement livrés à l’Egypte en mars.

François Hollande avait assuré que la livraison des deux navires de guerre à l’Egypte ne ferait « rien perdre financièrement » à la France. Les industriels français, premiers perdants

Selon le Sénat : (perte de 200 à 250 millions pour l’Etat)

« La perte subie par les industriels français, principalement DCNS, pourrait s’établir, selon les modalités d’indemnisation pour l’instant proposées par Coface, à environ 150 millions d’euros, correspondant à la perte de marge sur le contrat russe », poursuit la commission. Le Parlement « se trouve placé devant le fait accompli alors que la Constitution prévoit qu’un accord engageant les finances de l’État lui soit soumis avant de pouvoir entrer en vigueur », souligne la commission qui a décidé, en conséquence, de ne pas se prononcer sur le projet de loi d’approbation de l’accord qui sera examiné mercredi par la Haute Assemblée après avoir été approuvé jeudi par l’Assemblée nationale.

La commission des finances du Sénat, à majorité à droite, a chiffré entre 200 et 250 millions le coût pour l’Etat de l’annulation de la vente de deux navires de guerre Mistral à Moscou. Mais hors revente des BPC, «l’Etat supportera une perte financière d’environ 1,1 milliard d’euros, qui se traduira en 2015 par un effet négatif sur le solde budgétaire de 556,7 millions d’euros»

Par ailleurs, la commission estime que le gouvernement a porté «atteinte aux droits du Parlement» en permettant l’entrée en vigueur de l’accord trouvé avec Moscou dès le jour de sa signature, ainsi qu’en décidant d’accepter la demande russe d’un paiement immédiat de l’indemnité convenue.

La commission du Sénat tacle le gouvernement
Le Parlement «se trouve placé devant le fait accompli alors que la Constitution prévoit qu’un accord engageant les finances de l’État lui soit soumis avant de pouvoir entrer en vigueur», souligne la commission qui a décidé, en conséquence, de ne pas se prononcer sur le projet de loi d’approbation de l’accord qui sera examiné mercredi par la Haute Assemblée.
En ce qui concerne l’annulation de la vente, «il est faux de soutenir, comme le fait le gouvernement, que la France et ses industriels ne subiront aucune perte du fait de ces accords grâce la revente des BPC (bâtiment de projection et de commandement) à l’Égypte», affirme la commission, dont le rapporteur est Dominique de Legge (Les Républicains, LR).
Si l’accord de revente trouvé avec l’Égypte se concrétise effectivement, «le reversement au budget général d’une fraction du produit de la vente des BPC pourrait finalement ramener le coût pour l’État à un montant compris entre 200 millions d’euros et 250 millions d’euros», précise-t-elle.
«La perte subie par les industriels français, principalement DCNS, pourrait s’établir, selon les modalités d’indemnisation pour l’instant proposées par Coface, à environ 150 millions d’euros, correspondant à la perte de marge sur le contrat russe», poursuit la commission. En revanche, elle souligne que les accords trouvés entre la France et la Russie «ont le mérite de mettre fin à une affaire au coût diplomatique certain et qui présentait des risques financiers importants». L’Assemblée nationale, où la gauche est majoritaire, avait approuvé, avant l’annonce de la revente à l’Egypte, le projet de loi d’approbation de l’accord.

Sources diverses (médias Internet)

Affaire Tapie/Crédit Lyonnais-Adidas

Affaire Tapie/Crédit Lyonnais-Adidas: (Bernard Tapie tente le milliard ?)

Le dénouement de cette affaire pourrait bien déboucher sur un effet contraire à celui recherché par ceux (les socialistes) qui ont du mal à admettre que Tapie a des droits.

Une chose est sure, si le Crédit Lyonnais avait été une Banque privé, on n’entendrait plus parler de cette affaire… seulement voilà, les socialistes n’admettent pas que l’Etat soit mis en cause et pris en faute.

clip_image002

La cour d’appel de Paris examine ce mardi le litige entre l’homme d’affaires et le Crédit Lyonnais sur la revente d’Adidas en 1994. Bernard Tapie estime avoir été floué et pourrait réclamer jusqu’à un milliard d’euros.

Un nouveau procès mais qui a un parfum de recommencement. Bernard Tapie demande ce mardi à la cour d’appel de Paris réparation pour la revente d’Adidas par le Crédit Lyonnais, qu’il accuse de l’avoir floué au début des années 1990. En mars dernier, l’homme d’affaires avait prévenu les juges financiers parisiens: « Et je vais continuer! » Quoi qu’il advienne du dossier pénal sur l’arbitrage dans lequel il est mis en examen, il affirme qu’il ne renoncera jamais à obtenir réparation pour ce qu’il estime être son bon droit: être indemnisé, plus de vingt ans après avoir été, à ses yeux, trahi par la banque publique.

En février, la cour d’appel de Paris avait annulé l’arbitrage qui, en octroyant en juillet 2008 quelque 400 millions d’euros à Bernard Tapie, avait d’abord semblé mettre un terme à cet interminable feuilleton, malgré l’indignation que cette sentence avait suscitée. Mais la justice pénale s’en est mêlée et Bernard Tapie, un des avocats de l’homme d’affaires, un des juges arbitre et trois autres personnes sont mis en examen, notamment pour escroquerie en bande organisée.

Loin de mettre un terme à la saga, l’annulation de la sentence ramène la justice à sa genèse: les récriminations de Bernard Tapie contre le Crédit Lyonnais et ses filiales, qu’il accuse de s’être enrichis frauduleusement et à ses dépens dans l’opération de revente d’Adidas à Robert Louis-Dreyfus, puis de mise en Bourse de l’équipementier sportif. Des accusations qui seront contestées à l’audience par le CDR, l’organisme qui gère l’héritage du Lyonnais.

« Il n’y a plus de limites »

Bernard Tapie, 72 ans, devrait revoir ses exigences à la hausse. « Désormais, il n’y a plus de limites », prévenait-il en février, dans son quotidien La Provence. Il pourrait réclamer entre 600 millions d’euros et plus d’un milliard, selon une source proche du dossier. La cour devrait rendre sa décision avant la fin de l’année. Selon Europe 1, l’homme d’affaires pourrait même demander 2 milliards d’euros.

Les déserteurs Syriens

La jeunesse dorée Syrienne dans le flot des migrants

clip_image002

Dans le flot des migrants il y a des jeunes citadins dont le look n’a rien à envier à la jeunesse occidentale. Ils ont moins de trente ans. Tous viennent des grandes villes de Syrie. « Il y a surtout des garçons car ils ne veulent pas se retrouver dans l’armée, » Ils ne sont pas pauvres mais plutôt issue de la classe moyenne voire aisée, ces jeunes ont pour la plupart laissé leur famille en Syrie, et voyagent en groupe. (Ce sont des déserteurs qui préfèrent abandonner la mère patrie à son sort)

Une chose est certaine, ce ne sont pas les plus démunis qui migrent vers l’Europe en regard des sommes qu’ils déboursent pour le prix de leur passage (de 3000 / 4000 € pour une personne seule à plus de 20 000 € pour les groupes). C’est une véritable manne pour les trafiquants d’êtres humain qui s’enrichissent sur le dos de ceux qui fuient…

Source RFI

Panique chez les socialistes

Panique chez les socialistes… Hollande contraint à la stratégie du pire

clip_image002

Il est acculé à agiter le spectre d’un FN aux portes du pouvoir pour remobiliser la gauche sur son nom. S’il nourrissait encore quelque espoir après la déroute des départementales, il a compris que « L’union des écolos et des socialistes ne se fera pas. » Le chef de l’État est dès lors contraint de changer de stratégie, les régionales ne seront pas une étape de la reconstruction d’une gauche plurielle, Le risque pour Hollande est, le Front national au pouvoir en Paca et dans le Nord. Une sorte de petit « 21 avril » avec la prise de possession du Nord et du Sud par la famille Le Pen, fille et nièce. Pour les régions pouvant rester chez les socialistes il n’y a guerre que la région Aquitaine et la région Midi-Pyrénées. Il cherche à remobiliser cet électorat de gauche qui boude les urnes de scrutin en scrutin depuis les municipales.

Mélenchon dénonce « la panique » des socialistes

Pour autant, tous les socialistes ne se résignent pas à la stratégie du pire. Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, poursuit la feuille de route de l’union de la gauche dès les régionales avec cette idée de référendum interne (du 16 au 18 octobre) sur la question qui mobiliserait les sympathisants par Internet et sur les marchés. Une initiative qui soulève des réactions mitigées, y compris chez les socialistes. « La ficelle est trop grosse », grommelle un député PS, proche de François Hollande. « C’est une manière de trouver les coupables avant la défaite, et accessoirement de mettre à jour le fichier », ironise Cécile Duflot, en privé. Pour Jean-Luc Mélenchon, l’initiative de Cambadélis, « c’est de la com, de la panique ».

À 19 mois de la présidentielle, le chef de l’État guette une éclaircie pour s’introduire dans le « trou de souris » qui mène à la victoire. Il aura sérieusement besoin de sa baraka légendaire. D’abord – pièce essentielle –, une mobilisation de son électorat au premier tour pour se qualifier au second. À l’heure actuelle, seule Marine Le Pen y figure, quels que soient les scénarios des sondeurs. Pour mobiliser son électorat, le président socialiste doit d’abord obtenir des résultats sur le chômage. Mais il faudra plusieurs mois pour que la baisse statistique soit appréhendée par les citoyens dans leur quotidien…

Hollande peut espérer – mais cela échappe alors à sa volonté – « que la primaire de la droite et du centre dérape et conduise à des affrontements sanglants entre les leaders de la droite », au point de rendre difficile le recollage de la porcelaine dans les mois qui suivent novembre 2016. Il peut déposer un cierge afin qu’Alain Juppé et Nicolas Sarkozy décident finalement de s’affronter au premier tour de la présidentielle en ne se rangeant pas aux résultats de la primaire. Un suicide politique peu crédible. Il peut espérer que Sarkozy remporte la primaire et remobilise l’anti-Sarkozy, encore puissant à gauche. Il est vrai qu’il peut compter sur les médias comme France TV infos, i Télé et quelques autres qui se chargent de la besogne pour exacerber cet anti-Sarkozy primaire et viscéral

Papy CBV

clip_image002

Handicap ou pas, nous avons tous le même droit au respect de la dignité humaine

Chez les politiques ils sont tous pétris de bonnes intentions lorsque cela les arranges mais dans la réalité il en va autrement (vivant personnellement depuis plusieurs décennies un véritable calvaire dans ce domaine)

HANDICAP & CITOYENNETE (UMP>>LR)

Créer par G. DOITEAU depuis le 06/11/06 ce blog intitulé « HANDICAP ET CITOYENNETE » afin de démontrer que des personnes handicapées sont aussi des citoyens à part entière qui peuvent s’engager et assumer des responsabilités en politique

PARTI SOCIALISTE & HANDICAP

Présidente de l’association C’La Vie qui œuvre en faveur des personnes handicapées et adhérente de l’association ANTICOR (élus contre la corruption). Souffrir d’une situation de handicap, c’est avoir des limitations dans les faits et gestes de tous les jours au niveau du travail, de l’accessibilité, de la participation sociale… Ces situations engendrent des inégalités. En tant que socialiste, notre objectif d’égalité doit s’accompagner de mesures spécifiques vis à vis de celles et ceux qui souffrent de handicap et de discriminations. C’est une exigence morale si nous voulons enfin réduire les inégalités.

MODEM & HANDICAP

Je suis contre cette frontière que l’on ne cesse d’établir entre les personnes handicapées et les autres » Lien vidéo à placer dans votre site : François Bayrou en a témoigné au CAT de La Bastide à Nîmes, le 29 janvier : une société se juge à la manière dont elle traite ceux qui rencontrent le plus de difficultés. L’action de la collectivité est essentielle pour combattre les conséquences du handicap…

(Quand Bayrou en personne répond à votre requête « Ne connaissant pas votre sujet et votre problème je ne peux vous venir en aide »)

CLUB « GAUCHE & HANDICAP »

Militants de gauche dans le champ du handicap, membres ou non d’organisations politiques, syndicales ou associatives, nous créons le club « Gauche & handicap ». Nous pensons qu’une politique de lutte contre les situations de handicap ne peut être dissociée d’une politique de transformation sociale à mettre en œuvre.
En effet, pour nous, une personne dite « handicapée » est en réalité une personne en situations de handicap, situations générées par des obstacles environnementaux, c’est-à-dire architecturaux, culturels, sociaux, voire législatifs et réglementaires, que la personne ne peut franchir en raison de ses déficiences motrices, sensorielles, psychiques ou mentales……

COLLECTIF DES DÉMOCRATES HANDICAPÉES

Dès sa création le 9 décembre 2000 à l’Assemblée Nationale, le CDH a décidé d’investir l’espace public et de présenter des candidats aux différentes élections démocratiques. 25 personnes handicapées se sont présentées aux municipales sur différentes listes de gauche plurielle et de droite républicaine ( du PCF au RPF ), 43 aux régionales et 21 aux sénatoriales. Ce soutien critique des initiatives locales se double d’une indépendance totale des partis aux élections nationales. Le CDH a été présent aux présidentielles et aux législatives afin de promouvoir un  » autre projet de société « . Le CDH soutient une liste de « mesures urgentes pour rétablir la liberté, l’égalité et la fraternité « . Cinq revendications prioritaires ont été définies : représentation des citoyens handicapés dans les instances les concernant ; indexation de l’AAH sur le SMIC ; retour des 4000 exilés de Belgique,  » Plan Marshall  » d’adaptation de la cité, augmentation du PIB consacré au handicap (2,1%).

FN ET HANDICAP

Que propose le Front National en faveur des personnes handicapées ? »
Le Front National inclut dans ses préoccupations les besoins des Français handicapés qui aspirent à une politique de solidarité nationale plus juste et efficace que la soi-disant solidarité UMPS. Tout d’abord, il est nécessaire d’évaluer les besoins réels des handicapés en France afin d’avoir une expression exacte des investissements à engager (aujourd’hui personne n’est en mesure de fournir des données exactes sur ce thème). ….

HANDI POP’

HANDI POP souhaite contribuer à l’évolution des mentalités et au changement de regard que l’on porte habituellement sur le handicap. HANDI POP considère que la loi du 11 février 2005 n’est pas une fin en soi et que le temps est venu de faire l’état des lieux et de recenser les « oublis » où les lacunes de ce texte pour le faire évoluer dans l’intérêt de la personne handicapée.
Ainsi il présente 6 propositions les plus urgentes à mettre en œuvre par la nouvelle Majorité présidentielle:

clip_image003Une équipe de travail interministérielle dédiée au handicap clip_image003[1]L’accessibilité des services de communication privés et publiques en ligne clip_image003[2]Création des centres relais clip_image003[3]L’accessibilité physique des publics handicapés à la cité clip_image003[4]Reconnaissance du statut des interprètes clip_image003[5]L’éducation des personnes sourdes dans le milieu ordinaire clip_image003[6]La réinsertion

Quand un élu de la République (PS), piégé et piqué au vif pète les plombs

(En fait je soupçonne ce dernier de ne pas avoir transmit mon dossier à Martine Faure en 2008, à moins que mon appartenance au Gaullisme ne soit un obstacle ? Dans ce cas il y a discrimination)

Jean-Marie Darmian est le suppléant de Martine Faure, Député de la 12ème circonscription de la Gironde, il est également conseillé Départemental

Commentaire posté par celui-ci lors de la campagne législative de juin 2012

Reproduction du commentaire de ce dernier : (J-M Darmian)

Envoyé le 02/06/2012 à 17 h 16 min (clic pour suivre le lien)

Bel exercice de style que celui qui consiste à reprocher à deux élus de Gauche de ne pas avoir obtenu satisfaction des Ministres et autorités UMP… Vous avez un sens très particulier de la vie sociale puisque vous reprochez à deux élus d’opposition de ne pas avoir réussi à convaincre des autorité en place UMP depuis 10 ans de vous donner raison sur un problème que vous estimez de “discrimination” voulu par des textes de lois votés par la Droite..et soumis à une appréciation dont bien évidemment il est impossible de parler.
En fait dites plus simplement et plus honnêtement, vous le “justicier” que vous êtes UMP et que par dépit vous voterez pour le vicomte Yves de Ponton d’Amécourt qui lui évidemment vous accordera une… passe droit pour contourner les lois en vigueur. Vos lectrices et lecteurs devraient plutôt être informés des réalités de votre dossier qu’aucun élu ne parviendra à résoudre… Comment pouvez-vous affirmer que rien n’a été fait en votre faveur? Comme savez-vous la teneur des propos de la Préfecture aux demandes faites? Avez-vous repris contact avec moi?
Ce serait plus honnête !
Bien à vous et dans le fond on verra le résultat le 17 juin au soir avec ou sans votre voix.
Jean-Marie Darmian

Réponses faites à J-M Darmian

 

Envoyé le 05/06/2012 à 19 h 47 min | En réponse à Jean-Marie Darmian.

Monsieur Darmian, vos allégations diffamantes à mon encontre et en réponse de ma part: Belle rhétorique que votre commentaire surtout fondé sur une appartenance politique qui n’est pas forcément la mienne. Quand au fait d’avoir une certaine admiration pour le Général de Gaulle et l’œuvre qu’il a accomplie pour le bien être des Français (exemple le droit de vote des femmes et surtout la Sécurité Sociale rappelé par Hollande dans sa campagne pour la Présidentielle), sachez que c’est mon droit le plus strict (là s’arrête ma position) étant parfaitement libre de mes choix et de voter selon mes convictions et cela que se soit en faveur de Pierre, Jacques ou Guillaume, qu’ils soient de droite ou de gauche.
Autre allégation de votre part, il semblerait que vous me preniez pour un parfait imbécile méconnaissant la loi en ce qui concerne le Code de la route et les arrêtés y affairant ! Sachez que je suis loin d’être ignorant en la matière, et ce n’est pas sans raison aucune si je demande la réparation du préjudice subit, par ailleurs il me semble que je vous ai communiqué en pièces jointes les textes en question arrêté de 2005 modifié 2010 (mise en conformité avec la Directive Européenne et la CEDH) ainsi que la circulaire Européenne sur le même sujet.
Vous semblez me considérer comme malhonnête, que dois-je penser de deux élus qui m’ont laissé dans l’ignorance ? Dois-je croire ce que vous avancez, à savoir votre action prétendue auprès des Ministres et autre Préfet ? Apportez en la preuve ! Pour ma part dans les archives de l’Assemblée Nationale, je n’ai rien trouvé, la première intervention de Mme Faure est datée de juin 2008, donc pratiquement une année après
Vous qui m’accusez de malhonnêteté, pensez-vous qu’il soit honnête de laisser dans l’ignorance un citoyen qui vous demande de l’aide ? ( Ce qui fait partie de vos devoirs et obligations envers les citoyens sans distinctions aucunes et notamment sur leur supposée appartenance politique ou leurs opinions) Pensez-vous qu’il soit honnête de faire allusion à une supposée appartenance alors que la loi Française et le droit International vous l’interdisent (Article 225-1 du Code pénal) ainsi que votre devoir de réserve.
Vous qui prétendez que je suis un hors la loi qui cherche un passe droit pour contourner la loi en vigueur, sachez que je ne demande qu’une chose, « l’application juste des textes de loi en vigueur» ce dont vous semblez méconnaitre, vous référant aveuglément à de possibles ou prétendues réponses de la part de la Préfecture et de Ministres.
Ce que dit la loi sur mon cas personnel ainsi que de tous ceux qui sont atteint de la même affection et cela depuis 1997 (Arrêté du 7 mai 1997, Journal officiel du 29 mai 1997 et abrogé par arrêté du 21 décembre 2005, modifié par arrêté du 31 août 2010. Mise en conformité avec la directive européenne : Vu la directive du Conseil des Communautés européennes 91/439/CEE du 29 juillet 1991 relative au permis de conduire ; modifiée, Directive 2009/113/CE de la Commission du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis de conduire
JORF n°0261 du 10 novembre 2011 page 18899 texte n° 32 DECRET Décret n° 2011-1475 du 9 novembre 2011 portant diverses mesures réglementaires de transposition de la directive 2006/126/CE relative au permis de conduire NOR: IOCS1101081D
Vu le code de la route ; Art. R. 221-12 La validité d’une ou plusieurs catégorie du permis peut être limitée dans sa durée, si dès lors de la délivrance ou de son renouvellement, il est constaté que le candidat est atteint d’une affection compatible avec l’obtention du permis de conduire mais susceptible de s’aggraver, etc.…, etc.…
Directive 2009/113/CE et Pour l’arrêté faisant foi, il est bien stipulé concernant les borgnes dont je fais partie (perte brutale de la vision d’un œil suite à un accident de chasse en 1964) rien à voir avec ceux qui sont atteints d’affections dégénératives « ce qui n’est pas mon cas » Groupe 1 : 6.1 paragraphe3, Si une maladie oculaire progressive est détectée ou déclarée, le permis de conduire peut être délivré ou renouvelé sous réserve d’un examen régulier de la vision du candidat pratiqué par une autorité médicale compétente.
Arrêté du 21 décembre 2005, modifié par arrêté du 31 août 2010 (groupe léger)
Classe II. – Œil et vision
Fonctions visuelles (testées s’il y a lieu avec correction optique) :
2.1.1. Acuité visuelle en vision de loin. (En conformité avec la Directive Européenne)
Incompatibilité si l’acuité visuelle est inférieure à 5/10 à l’épreuve d’acuité binoculaire en utilisant les deux yeux ensemble. Si un des deux yeux a une acuité visuelle nulle ou inférieure à 1/10, il y a incompatibilité si l’autre œil a une acuité visuelle inférieure à 5/10.
Compatibilité temporaire dont la durée sera appréciée au cas par cas si l’acuité visuelle est limite par rapport aux normes ci-dessus. Le certificat du médecin devra préciser l’obligation de correction optique.
L’arrêté de 1997 prévoyait un minimum de 6/10 pour le borgne ce qui rendait la délivrance du titre avec la mention temporaire et obligation de port de correction de la vue, la norme étant abaissée à 5/10 la durée de validité dans ce cas de figure étant laissée à l’appréciation des médecins référant avec avis d’un spécialiste
*****************************************************
Monsieur Darmian, il convient de lire et d’appliquer correctement les textes de la loi référant. (Avec une acuité supérieure à la norme minimale et sans affections dégénératives ou susceptibles de s’aggraver, le titre est délivré définitif. Contrairement à vos allégations, je ne cherche pas un passe droit pour contourner la loi, bien au contraire je demande le strict respect et l’application de la loi et des normes en vigueur, n’étant pas atteint d’une maladie dégénérative ou susceptible de s’aggraver, si tel était le cas depuis 1964/65 (époque ou les autorités ont laissé mon permis en l’état (permanant) je serais actuellement aveugle, ce n’est pas le cas loin de là les tests d’acuité passé auprès de la commission médicale et les certificats qui m’ont été remis n’en font pas mention et de plus il n’est pas fait mention d’obligation de correction de la vision puisque étant très supérieure au minimum exigé par la norme en vigueur (à mon âge je peux affirmer qu’en vision de loin l’acuité est en ce qui me concerne de 10/10 et cela sans aucun système de correction pouvant aller jusqu’à 12/10 constaté lorsque les conditions sont à leur maximum (éclairage naturel)
Puisque vous faites allusion à des lois discriminatoires qui seraient le fait de la droite selon vous, je vous demande de bien vouloir me citer les lois en question avec la preuve, quand au reste je vous informe que vous êtes très loin de connaitre l’exactitude de mon dossier qui comporte une bonne cinquantaine de document dont un certain nombre émanent de la Préfecture et qui sont conservés en l’état en différents endroits. Monsieur, ce qui vous était demandé n’était pas d’ajouter à mes malheurs mais bien au contraire de les dénoncer ce qui fait partie de vos obligations au lieu d’en rajouter et de m’enfoncer encore plus, (violant par là-même les devoirs de réserves qui sont votre obligation à vous personnage public) la question que je vous pose : qui de vous et de vos amis ou de moi-même méconnait la loi sur le sujet concerné compte tenu des éléments tant Français que provenant de la Directive Européenne et du droit International (CEDH) à laquelle la France doit se conformer ?
Quand à vos assertions ou allégations sur les accusations portées sur la droite et surtout sur l’appartenance familiale de votre adversaire, cela risque de devenir votre problème. En ce qui me concerne il n’est pas question de laisser passer, conservant le post en question en lieu sur. il n’est pas impossible qu’il y ait une suite judiciaire. Monsieur Darmian, pour en terminer, je vous rappelle un passage de la campagne de F Hollande qui prône toute les égalités ! L’ignoreriez-vous ? Ou êtes vous borgno-phobe (le contenu de votre post tend à le penser) et de ce fait en vous abritant derrière de possibles ou pseudos explications provenant de la préfecture ou de ministres, vous semblez être contre l’application de la juste loi en faveur des borgnes qui ne sont pas atteints d’affections susceptibles de s’aggraver, donc devant être traité comme des personnes dites normales sans discrimination aucune, ce qui est prévu par les textes de la loi en vigueur ! Ou apportez-moi la preuve du contraire, quand à vos amis, hauts fonctionnaires, je leur conseille de bien tenir compte des dispositions prévues par l’article « 432-7 du Code Pénal (1° A refuser le bénéfice d’un droit accordé par la loi clip_image004il y a discrimination.
Sachez que la seule restriction qui en soi est juste est la suivante : « Les affections pouvant exposer tout candidat ou conducteur, à la délivrance ou au renouvellement d’un permis de conduire, à une défaillance de son système cardio-vasculaire de nature à provoquer une altération subite des fonctions cérébrales constituent un danger pour la sécurité routière »

Monsieur Darmian je ne souhaite qu’une chose, c’est qu’une âme charitable, Membre d’une puissante association de défense des Handicapés ou souffrant d’un handicap lise votre commentaire et prenne les décisions qui s’imposent ou prête main forte.

CBV

***********************************************

Quand la toute puissante administration n’apprécie pas d’être prise en faute.

Un citoyen privé d’avocat est un citoyen privé du droit de se défendre valablement, il est sans assistance, donc c’est une proie facile pour la toute puissante administration et les pouvoirs publics.

Pour l’administration il ne s’agit plus d’exploiter les difficultés d’un individu, mais de les créer de toute pièce avec pour objectif de détruire (faire en sorte que le plaignant ne puisse pas accéder à ses droits légitimes tant en droit Français qu’en droit international. Il a existé en France au moins un exemple (fin 2006 début 2007) un cas dénoncé et ou les avocats avaient fait l’objet de pression de la part des pouvoirs public.

Le droit à un recours ou, à l’octroi d’un recours effectif devant une instance Nationale est inaliénable, ce recours m’a été refusé par le Procureur sous motif que les faits reprochés n’étaient pas suffisamment caractérisés et en omettant de me signaler que je pouvais saisir le Procureur Général… (il est interdit de s’en prendre à une institution de l’Etat, car cela revient à s’en prendre à l’Etat lui-même)

Un exemple de courrier envoyé à Nicolas Sarkozy alors qu’il était Président de la République

Mr Sarkozy, ce n’est pas au président de la République que cela s’adresse, mais à l’homme.

Mr Sarkozy, pensez à la souffrance morale que vous faites endurer à celui qui a fait appel plusieurs fois à votre diligence quand vous étiez Ministre de l’intérieur et que vous avez abandonné à son triste sort par déni d’action dans le cadre d’un recours hiérarchique, en renvoyant la requête vers le préfet de la Gironde (lequel n’a même pas pris contact et n’a même pas répondu !)

Lorsque vous êtes devenu Président de la République, après plusieurs relances de ma part, vous auriez du mener une enquête ou demander une enquête et cependant, vous-vous êtes abstenu en renvoyant à chaque fois la requête vers le service concerné (préfet) pourquoi ? Etiez-vous absorbé à ce point par les préparatifs de la présidentielle de 2007 alors que vous n’étiez pas encore candidat et plus tard alors que vous étiez devenu le Président de la République, pour délaisser un citoyen qui sombrait dans le désespoir au point d » vouloir mettre fin à ses jours et qui vous demandait justement de l’aide ?

Mr Sarkozy, à l’époque vous-vous êtes lancé dans des actions humanitaires très médiatisés, il me souvient également d’avoir lu sur votre page Facebook votre engagement solennel en faveur des handicapés, mais pensez-vous très sérieusement que cela vous aurais porté préjudice que de rendre ou faire rendre la justice à un citoyen qui était victime de discriminations et l’est toujours de la part de personnes investies d’une mission publique dont vous étiez le supérieur hiérarchique ?

Souvenez-vous (souveraineté des peuples)

La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics

L’individu (quel que soit son rang) a des droits mais il a également des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible dans une société démocratique. La souveraineté du peuple est inaliénable et n’appartient qu’à lui seul, nul ne peut la lui contester.

Nul Etat, nul citoyen, nul parti politique ou groupement (association) ne peuvent se livrer à la destruction des droits et à la dignité de l’être humain

Nul Etat, nulle administration ne peut priver les citoyens du droit au respect de leur personnalité et de l’intégrité ainsi que de la dignité de la personne, qu’ils soient citoyens handicapés ou pas, ils ont tous les mêmes droits, nul ne peut faire l’objet de différence de traitement, sauf dans les cas de maladie dégénérative et aggravante et uniquement pour le principe de précaution prévu par la loi. Le principe de précaution doit être justifié et non abusif, il est déjà suffisamment vaste dans son fondement, nul besoin d’en rajouter, à moins d’être atteint de phobie.

CBV

Dénonciation unanime de l’incompétence des responsables Européen et des Etats face à l’immigration clandestine et l’afflux de réfugiés

Dénonciation unanime de l’incompétence des responsables Européen et des Etats face à l’immigration clandestine et l’afflux de réfugiés

Si la Turquie était entrée dans l’espace européen, ce sont 2 millions de réfugiés musulmans supplémentaires qui seraient entrés sans aucun contrôle. (Non à la Turquie au sein de l’Europe)

Le président de la fondation Robert Schumann Jean-Dominique Giuliani et les 3 autres experts de C dans l’air hier soir dénonçaient unanimement l’incompétence affligeante des responsables européens et des chefs d’état face à l’immigration
Ils rappellent que voilà près d’un an qu’ils les ont informés du tsunami migratoire qui allait arriver et qu’ aucune mesure n’a été prise, chacun faisant l’autruche espérant que rien ne se passerait ou bien mieux que prévu.
Il n’y a à ce jour aucune politique commune étrangère pour résoudre la crise à la base : accords avec les pays africains, du moyen orient, du Maghreb etc, pour maitriser les migrations ni sur un front commun des actions militaires ou diplomatiques à mener en Syrie, en Libye ou en Irak !
Personne ne sait à ce jour combien de migrants sont entrés en Europe et parmi eux combien de réfugiés politiques relevant du droit d’asile, rien non plus sur leurs origines etc
La France semble avoir accueilli le plus gros contingent de Sri lankais
Aucun pays ne communique ses chiffres pour ne pas affoler sa population..
Les 500 000 ou le million de réfugiés prévus, ne sont que des projections qui diffèrent selon leurs origines.
A noter que Schengen ne faisait pas partie de la naissance de l’UE,
C’est parallèlement au premier traité fondateur, que quelques pays ont décidé de supprimer leurs frontières communes pour faciliter les échanges commerciaux (pour ceux qui l’ignorent : Pasqua se trouvant bloqué dans une file d’attente à la frontière franco-allemande avec son collègue teuton, décida avec lui de supprimer ces contrôles douaniers et policiers) ;
Au fur et à mesure d’autres pays les imitèrent mais ce qui fonctionnait entre quelques un s’est avéré ingérable avec l’élargissement de l’UE, cependant aucune mesure ne fut jamais prise pour y pallier.
Les pays frontaliers sécurisaient ou non leurs frontières extérieures sans être sanctionnés ou rappelés à l’ordre quand ils laissaient passer tout le monde, sans enregistrement en plus…
A noter que si la Turquie était entrée dans l’espace européen, ce sont 2 millions de réfugiés musulmans supplémentaires qui seraient entrés sans aucun contrôle.
La crise actuelle prouve s’il le fallait, qu’intégrer les turcs dans l’UE est une folie, sachant que le régime d’Erdogan est miné et est une bombe prête à exploser.

Trafic très juteux d’êtres humains financé par l’Open Society Foundation de George Soros

Trafic très juteux d’êtres humains financé par l’Open Society Foundation de George Soros ???

L’ONG w2eu (pour « Welcome to Europe » – Bienvenue en Europe) complice de trafic d’êtres humains

Sur une plage de l’île grecque de Lesbos, les reporters de la chaîne de télévision Sky News ont découvert un petit manuel distribué aux candidats à l’immigration clandestine avec astuces, cartes, numéros de téléphone et conseils pour traverser illégalement l’Europe. Ce manuel distribué par l’ONG w2eu (pour « Welcome to Europe » – Bienvenue en Europe) avait été oublié par des clandestins parmi des gilets de sauvetage abandonnés et des canots pneumatiques percés. Sur la couverture, un jeune homme sur une plage au crépuscule, lorgnant vers la mer, avec à ses pieds les rames du canot qui vont lui servir à faire la traversée. Le guide, écrit en arabe, contient des numéros de téléphone d’organisations pouvant aider les clandestins dans leur voyage, comme la Croix Rouge et le HCR. Il contient aussi une carte avec les plages d’arrivée habituelles des bateaux remplis de clandestins. À l’arrière du guide figurent des photographies d’îles grecques sous le soleil, le port de Mitylène, à Lesbos, et un homme souriant avec la légende : « Quand je suis arrivé sur le rivage à Mitylène, j’ai compris que je n’étais plus un enfant. » Le journaliste de la chaîne Sky News a pu parler à une bénévole de w2eu qui a expliqué que son organisation distribuait ces guides gratuitement en Turquie. Parmi les numéros de téléphone fournis, une ligne d’assistance 24h/24 en cas de problème en mer : un bénévole se chargera alors d’appeler les garde-côtes grecs pour aller repêcher les clandestins. Sonia, la bénévole que la chaîne Sky News a jointe, travaille pour cette ligne d’assistance depuis l’Autriche où elle vit. Elle parle l’arabe. Elle explique que son organisation est constituée d’une centaine de personne basées en Europe et en Afrique du Nord. Le serveur du site Internet de l’ONG est en Allemagne.

Sur le site de w2eu, on peut lire « Nous accueillons tous les voyageurs ayant entrepris cette expédition difficile et souhaitons à tous un bon voyage, car la liberté de circulation est un droit de tous ! » (Sic.)

(Vrai ou canular) La rumeur court sur Internet que le guide de w2eu aurait été financé par l’Open Society Foundation de George Soros, un milliardaire américain d’origine juive hongroise qui a, entre autres projets avoués, celui de renverser Viktor Orbán dans son pays d’origine. Pour ce qui est de ce guide, je n’ai pas cependant trouvé d’article qui irait au-delà de la simple accusation, même si l’on voit la fondation de George Soros apparaître dans la même nébuleuse d’organisations internationalistes et immigrationnistes qui promeuvent la suppression des frontières extérieures de l’Union européenne et qui donnent des conseils aux gens qui voudraient y venir, légalement ou illégalement.

C’est ainsi que des organisations basées et financées en Europe et en Amérique du Nord alimentent le business lucratif des passeurs en Turquie qui fonctionnent comme de véritables agences de voyage, comme le révèle cette toute récente enquête du Daily Mail. Des « agences de voyage » qui incitent elles aussi les musulmans du Moyen-Orient à « Venir en Europe et vivre comme des rois ». Les trafics illégaux et l’assistance que leur apportent les organisations gauchistes occidentales ont donc pignon sur rue.

Que font les pouvoirs publics ?