Accueil » Réflexions et politique » Hollande fin de parcours

Hollande fin de parcours


Hollande fin de parcours ???

clip_image002

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2012/20110831.OBS9572/francois-hollande-miss-glacon-et-les-nantis.html

1974 François Hollande milite au sein de l’UNEF-Renouveau, proche du Parti communiste français en tant que « idiot utile » En 1980, il sort de l’ENA[], dans la promotion Voltaire, où il rencontre Ségolène Royal (Miss glaçon et les Nantis) De 1983 à 1984, il est le directeur de cabinet des deux porte-parole successifs du troisième gouvernement de Pierre Mauroy : Max Gallo et Roland Dumas. Il participe alors à une manipulation politique et deviens l’exécuteur des basses œuvres Mitterrandiennes… à l’instigation de François Mitterrand, Jacques Attali demande à l’éditeur Fayard de publier un pamphlet contre la droite. La tâche est confiée au journaliste André Bercoff qui, sous le pseudonyme de « Caton » (un soi-disant dirigeant de la droite), publie un livre intitulé De la reconquête. François Hollande apportera à André Bercoff des éléments chiffrés pour la rédaction du livre, et se verra confier, par le journaliste lui-même, la promotion du livre : se faisant passer pour Caton, le faux dirigeant de la droite, François Hollande accorde alors plusieurs interviews téléphoniques et radiodiffusées.

Dans le cadre de la précampagne de la primaire socialiste, François Hollande apparaît comme le principal rival de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI et alors favori des sondages. Les médias le présentent donc comme l’« anti-DSK », du fait de sa volonté de devenir un « président normal ». Dominique Strauss-Kahn est accusé d’agression sexuelle et arrêté à New York le 14 mai 2011, ce qui empêche son retour en France avant la clôture des candidatures à la primaire (ce qui curieusement arrange bien les affaires de François Hollande.

François Hollande, qui était distancé de plus de 20 points dans les sondages par Dominique Strauss-Kahn au premier tour de la primaire, est, dès lors, considéré comme le favori. Mais il doit faire face à la montée de Martine Aubry dans les enquêtes d’opinion à la suite de l’annonce de la candidature de cette dernière, le 28 juin 2011. À partir de la mi-juillet, François Hollande est curieusement (deux candidats potentiellement dangereux pour lui éliminés) de nouveau en tête. Durant la campagne, il est notamment critiqué pour son bilan à la tête du Parti socialiste et son manque d’expérience ministérielle.

Il ne lui restait plus qu’à œuvrer avec l’aide des médias complices, de façon à éliminer Nicolas Sarkozy… la machine de destruction était en route. (A la suite de quoi, Hollande, l’idiot utile avait les portes de l’Elysée grandes ouvertes.)

Le problème pour Hollande, suite à son incompétence et ses déboires, il ne fait plus figure que d’« idiot devenu inutile ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s