Accueil » Non classé » Le génocide humain façon USA

Le génocide humain façon USA


Le génocide humain façon USA !!!

Le SIDA, la fièvre Ebola, le cancer, la grippe Aviaire, seraient fabriqués de toute pièce par les Américains dans un but de génocide humain !

Selon le Dr. Boyd E. Graves. Le SIDA et d’autres virus (Ebola et autres virus aviaires) ou les cancers, ont été créés en Laboratoire par les Etats-Unis dans un but génocidaire !!!

Décidément tous les fous et les farfelus ne sont pas enfermés… par contre ils pratiquent la manipulation et le Déni du SIDA, et ça, c’est une réalité.

La dénonciation d’une telle attitude est justifiée de plusieurs façons.

Exemples :

1. Le SIDA n’est pas une maladie bien définie mais plutôt un construit sociopolitique, ou encore, un seul concept recouvrant de nombreuses maladie (Culshaw) ;

2. On n’a jamais isolé le VIH sous sa forme pure, si bien que son existence est aussi douteuse que la validité des tests de dépistage du virus ;

3. Il n’y a jamais eu d’essais contrôlés adéquats montrant que les traitements antirétroviraux produisent des améliorations cliniques de l’état des patients, et encore moins qu’ils prolongent leur vie ;

4. On n’a jamais prouvé l’existence du VIH, les tests servant à son dépistage ne sont pas fiables, et il n’y a aucune preuves que le virus se transmette par voie sexuelle (Papadopulos-Eleopulos) « Eleni Papadopulos-Eleopulos est leader d’un groupe de négationnistes de sida qui s’appellent le groupe de Perth et avez prétendu depuis 1988 que le VIH n’a jamais été isolé et ne peut donc pas exister.  Papadopulos-Eleopulos a un diplôme de premier cycle en physique nucléaire de l’Université de Bucarest et a travaillé comme technicienne médicale hôpital Royal Perth, en Australie. Elle n’a pas été impliquée dans la recherche sur le sida ou le VIH à l’hôpital et a été rejetée comme témoin expert sur le VIH/sida par un juge de Cour suprême South Australia examiné en appel sur la base de preuves émanant de lui. » ;

5. Le VIH existe, mais il est inoffensif (Duesberg, entre autres) ;

6. Le VIH n’est pas transmis sexuellement et ne cause pas le SIDA (Henry Bauer) ;

7. Les compagnies Pharmaceutiques savent que les antirétroviraux sont inefficaces dans le traitement du SIDA, et qu’ils propagent plutôt la maladie (Rath et Farber) ;

8. Les cas mortels de SIDA sont causés par la malnutrition, les narcotiques et les médicaments antirétroviraux.

Sur les accusations portées sur les Etats-Unis… est-ce sérieux ?

Vouloir prouver des faits sans donner toutes les données est un peu facile… et pourquoi aussi de si bons généticiens et chercheurs voulant éliminer la population noire aurait créé un virus qui infecte toutes les populations? Soyons sérieux… on sait de nos jours que des maladies existent en fonction du type de personne… Sans compter qu’un virus sexuellement transmissible n’est de toutes évidences pas la meilleure tactique pour un génocide. Décidemment, ces chercheurs ne sont pas très intelligents!

Il se peut que des savants fous de laboratoires, travaillent à fabriquer des agents infectieux, mais il s’agit de prétentions qui ne tiennent pas compte de la réalité du vivant.

Ces savants fous croient au paradigme pasteurien, qui est faux. Les micro-organismes vivent en symbiose au sein des organismes vivants en participant à leur bon fonctionnement, et ils se transforment au fur et à mesure des besoins des organismes qu’ils habitent.

Dans la réalité biologique, décrite par Antoine Béchamp, les micro-organismes « à jamais dangereux » n’existent pas. Ils peuvent devenir dangereux, se transformer en vibrion du choléra par exemple, pour détruire l’organisme devenu trop acide et donc définitivement non viable, ou, dans le cas d’un rhume, se muer en agents qui favorisent l’élimination de déchets à travers les muqueuses du nez. Cela veut dire en clair que, si un organisme est sain, tout dangereux micro-organisme se transformera en lui en micro-organisme symbiotique, travaillant au bien commun.
De plus, il y a très peu de chances que, libérés dans la nature, dans l’air, dans la nourriture ou dans l’eau, les micro-organismes dangereux conservent leur nocivité. Ils vont se transformer pour s’adapter à leur nouveau milieu, et peut-être se dissocier et redevenir des microzymas, qui sont leur forme de base d’origine. Pour les garder stables, il faut sans doute les maintenir dans la purulence qu’ils produisent.

Il faut donc supposer que toutes ces recherches de savants fous ne pourront aboutir à rien chez les personnes saines. La seule possibilité pour infecter les gens sains, consiste peut-être à leur injecter les microbes dangereux avec une quantité non négligeable de purulence.
Seulement dans ce cas, des personnes pas trop saines pourront voir leur organisme incapable de rétablir son équilibre et succomber à la maladie amorcée.

Un autre commentaire sérieux du Dr Belinga 06 mars 2015

Le VIH comme arme biologique est non seulement inefficient mais en plus, non spécifique. En fait un scientifique qui veut créer une arme biologique ne penserait pas a un rétrovirus, ils deviennent dormant a la longue dans le génome de l’hôte. Ce genre de théorie du complot est tout simplement une comédie aux yeux des gens qui ont étudié un peu de science.

clip_image001

VIH/sida. Avec plus de 34 millions de morts à ce jour, le VIH continue d’être un problème majeur de santé publique. En 2014, 1,5 million de personnes sont décédées d’une cause liée au VIH dans le monde. Contrairement à ce qui se dit par le biais des médias, « Il n’existe pas de moyen efficace de guérir de cette infection ». En revanche, les traitements efficaces avec des médicaments antirétroviraux (ARV) peuvent retarder et juguler le virus et permettre aux patients de continuer à mener une vie productive et en bonne santé.

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs360/fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s