Accueil » Réflexions et politique » Alain Juppé, candidat des médias et des Enarques

Alain Juppé, candidat des médias et des Enarques


Alain Juppé, candidat des médias et des Enarques qui refusent l’abolition de leurs privilèges et propulsent Juppé au devant de la scène.

clip_image002

Alain Juppé… Porté par la vague des médias dans un seul et unique but (éliminer coute que coute Nicolas Sarkozy) quitte à desservir la vérité, ainsi qu’ils nous le démontrent chaque jour que le Bon-Dieu fait sans discontinuer.

Juppé le grand naïf, n’imagine pas un seul instant quand cas de duel avec Hollande ou son remplaçant désigné, ces mêmes journalistes qui le porte aujourd’hui sur la plus haute marche du podium, n’hésiteront pas à lui préférer le concurrent socialiste. Curieusement ces mêmes journalistes qui l’encensent aujourd’hui, demain vont retrouver la mémoire et lui resservir toutes les casseroles qu’il traine derrière lui, à savoir :

Lui le fils d’un Gaulliste historique, il a trahi et renié son père et la cause gaulliste en 1969 en préférant Alain Krivine.

En 1981 avec Chirac, il a comploté contre Giscard D’Estaing et voter contre, pour faire élire François Mitterrand (en cas de réélection de Giscard, s’en était fini de la carrière politique de Chirac et de Juppé)

En 1986 avec le retour de la droite au pouvoir, son copain et père spirituel est nommé premier ministre sous la présidence de Mitterrand… résultat il est si mauvais qu’il provoque l’effondrement de la droite.

En 1988 Mitterrand bat sans trop de mal Chirac.

En 1995 Alain Juppé est nommé premier ministre de Chirac devenu enfin Président de la République, il fait étalage de sa nullité et à peine 6 mois plus tard il provoque la plus gigantesque grève de l’histoire du RPR et il fini par céder face à la grogne de la rue

Grâce à ses conseils et devant son incapacité à gouverner, Chirac en 1997 prononce la dissolution de l’Assemblée Nationale (merci Juppé). Lors des élections qui ont suivies, la droite est écrasée et le PS revient au pouvoir avec un Jospin revigoré qui ne lâche pas d’une semelle Jacques Chirac (c’est la seconde cohabitation, jusqu’en 2002 ou le PS subit une déroute cuisante) Chirac n’est réélu au second tour que grâce à l’apport massif des voix de la gauche pour empêcher que J-M Le Pen ne soit élu Président de la République.

Faut-il rappeler à Alain Juppé un certain passé judiciaire que les journalistes ne manqueront pas de mettre sur la table ainsi que sa défaite à Bordeaux (législatives) ou il a été battu par la candidate socialiste « Michèle Delaunay » Faut-il rappeler que Bordeaux figure dans les rangs des villes très endettées.

Faut-il rappeler que la gauche a conservé la main mise dans presque tout le Sud-ouest, lors des élections Départementales, par la faute de candidats qui s’affichaient avec Juppé et Bayrou.

Quand sera-t-il des Régionales ? L’adjointe de Juppé va-t-elle réussir à s’accaparer du bastion du PS ???

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s