Accueil » Réflexions et politique » Le reflet de l’époque ou nous vivons

Le reflet de l’époque ou nous vivons


Le reflet de l’époque ou nous vivons est une triste constatation.

clip_image001

Les médias et ceux qui savent les utiliser font la pluie et le beau-temps, la désinformation règne sans partage et surtout elle est devenue incontrôlable… Il est vrai que les choses vont tellement vite. Mais au pire certains médias partisans n’informent plus, (pire ils se taisent lorsque vous leur faites part de l’existence d’un abus de pouvoir) allant même jusqu’à, si besoin est, et pour les besoins de communication, jusqu’à prendre partie pour le pouvoir et au mieux en étant indulgent surtout pour ne pas trop égratigner le président en exercice et le gouvernement.

Sur l’incompétence de ceux qui nous gouvernent (Ministres et Président de la République) ils n’ont plus rien à proposer d’autre qu’un véritable aveu d’impuissance (ce qui est un véritable constat d’échec pour l’exécutif). Le ton de la gravité des prestations de François Hollande ne sauraient convaincre qui que ce soit. Certes, il a essayé de convaincre et de donner de la dignité à un pouvoir, qui est devenu la risée du monde politique international (problème et bien qu’il voudrait lui ressembler), Hollande n’est pas le Général De Gaulle, il n’en a pas la stature et ne lui arrive même pas à la cheville.

Hormis le mariage gay dont il va bien falloir s’occuper en l’abrogeant, (remplacé par l’union civile et ou association civile ouverte à tous sans distinction aucune et avec les mêmes droits que pour les hétéros) ce qui entre-nous serait une véritable avancée sociale… aucun engagement pris personnellement par Hollande lors de sa campagne pro-présidentielle n’a été tenu, pire la promesse sur le maintient de la retraite à 60 ans (fer de lance avec le mariage gay) n’est plus qu’un lointain souvenir quand à la promesse qu’aucune augmentation d’impôts ne sera pratiquée (cette promesse ne sera pas tenue) ne serait-ce qu’au niveau local sous prétexte que « l’Etat se désengage » cette excuse est mise en avant depuis des lustres, et n’est pas un fait nouveau alors qu’il serait si simple de « gérer les finances de façon saine sans gaspillage des deniers publics »

Autre promesse de F Hollande qui ne sera pas tenu le retour au niveau du chômage tel qu’il était en avril 2008 avant la crise mondiale et cela avant la fin de son quinquennat (mission désormais impossible, à moins de maquiller artificiellement les chiffres)

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s