Accueil » Réflexions et politique » Philosophie du socialisme

Philosophie du socialisme


Doctrine et philosophie du Socialisme

clip_image002 le socialisme à la Française, le cancre de l’Europe…

Socialisme modéré. Socialisme révolutionnaire et prolétarien

Socialisme intégriste et dictature prolétaire « Communiste intégriste »

« Prolétarisation = Action de réduire à l’état de prolétaire les travailleurs indépendants au profit de la collectivité » (les biens et profits appartiennent à la collectivité) contribution du peuple par l’impôt…

Profil : l’hypocrisie, le mensonge et la focalisation sont d’actualité en prônant l’oublie du passé, ils ont changé ! « En théorie mais pas dans la pratique » (il est vrai que le passé n’est pas toujours beau à revoir…, la guerre en Indochine, en Algérie, et surtout la soumission à l’envahisseur de la France avec la collaboration « guerre contre l’Allemagne  1940/1945, » etc.

Le Socialisme en France n’a rien oublié de ses méthodes, (SFIO ou PS, Mitterrand n’a changé que le nom en 1971) depuis le socialisme n’a rien appris de ses défaites, le pire il n’a rien fait pour corriger ses erreurs « les socialistes n’ont rien à faire des citoyens électeurs, » ils font leur propre cuisine en interne, au détriment des veux du peuple qui n’a pas droit à la parole, sauf pour les élections.

En politique il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre le peuple.

C’est à ses actes que l’on connaît la valeur d’un parti politique, selon un vieux dicton, en politique celui qui sème le vent récoltera la tempête, et celui qui provoque le désordre en subira tôt ou tard les conséquences, selon un autre dicton, celui qui triomphe grâce au mensonge sera tôt ou tard puni

Avec une intelligence médiocre, les socialistes brillent au milieu des sots et des ignorants, même si la fin justifie les moyens pour accéder au pouvoir.

Les grands diseurs ou conseilleurs, ne sont pas les grands faiseurs et surtout ils ne sont pas les payeurs ; « c’est au pied du mur que l’on voit le maçon » chaque fois que les socialistes on eu le pouvoir, ils ont brillé par leur incompétence et surtout par leur impuissance, incapable de résoudre les problèmes du chômage, en ne créant que des emploies précaires avec les emploies jeunes incapables de résoudre les problèmes de logement et l’insécurité, incapable de réduire de façon durable et significative l’énorme dette publique dont ils on fait cadeau à Raffarin en 2002 et accusant ce dernier d’en être le responsable, tout comme ils accusent Sarkozy pour les mêmes faits.

clip_image004 Tout comme Pinocchio, son nez allongeant au rythme de ses mensonges, il en va de-même pour Hollande et ses complices

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s