Accueil » Les News » Une équipe française à l’origine de l’identification d’un nouveau variant du VIH

Une équipe française à l’origine de l’identification d’un nouveau variant du VIH


Une équipe française à l’origine de l’identification d’un nouveau variant du VIH (cause du SIDA)

clip_image001

La fin de l’Être humain actuel pourrait bien arriver plus rapidement que prévu, si nous continuons à défier les principes fondamentaux de précautions et de bon sens en continuant certaines pratiques sexuelles malsaines tel que la pénétration anale.

Une équipe de virologues français a identifié un nouveau variant du VIH de type 1, virus à l’origine de la majorité des cas de sida, génétiquement très proche du virus d’immunodéficience simien SIVgor découvert récemment chez le gorille.

Le nouveau variant identifié par l’équipe de Jean-Christophe Plantier (Laboratoire associé au Centre national de référence du virus de l’immunodéficience humaine, Centre hospitalier de Rouen) semble être le prototype d’un nouveau groupe du type VIH-1, appelé groupe P par les chercheurs.

Le VIH-1 est relié au virus d’immunodéficience du chimpanzé, même si le SIV du gorille a pu être suspecté d’être à l’origine du groupe N, a expliqué à l’AFP une des chercheuses, Marie Leoz.

Pour ce qui est du nouveau variant, le SIV du gorille « est pour l’instant la source qui est la plus proche », a-t-elle indiqué. « Mais il est assez difficile de dater quand cette transmission aurait pu avoir lieu » (la transmission directe du singe vers l’homme étant peu probable)

Pour l’instant la fin du monde n’est pas programmée, mais ça pourrait arriver », ironise le Pr Gentilini, pour qui « les politiques sont piégés par le principe de précaution ».

« Tout pourrait être terrible, mais ce qui est terrible c’est que le sida continue de tuer 5.000 personnes par jour et qu’un enfant de moins de 5 ans meure du paludisme toutes les 40 secondes en Afrique », souligne le Pr Kazatchkine.

Un groupe d’experts de la tuberculose, dont l’Italien Giovanni Battista Migliori, rappelait dans la revue médicale The Lancet que cette maladie a tué 1,77 million de personnes en 2007.

La fin du monde (Etre humain actuel) pourrait bien arriver plus rapidement que prévu, si nous continuons à défier les principes fondamentaux de précautions et de bon sens en continuant certaines pratiques sexuelles malsaines tel que la pénétration anale, le Sida, selon Luc Montagnier existait certainement au moyen âge et il ne cesse de muter en s’adaptant (les vaccins étant aléatoires et peu fiables tout comme l’usage du préservatif présenté comme seule protection efficace à 100 %, ce qui est évidemment faux.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s