Accueil » Conquêtes, Religions et vassalisation » Jésus marié avec Marie-Madeleine

Jésus marié avec Marie-Madeleine


Jésus marié avec Marie-Madeleine et père de deux enfants dont une fille nommée Sara ou Sarah?
Le Graal est littéralement l’ancien symbole de la féminité et le Saint Graal représente le féminin sacré et la déesse, qui bien sûr a disparu de nos jours, car l’Église l’a éliminée. Autrefois, le pouvoir des femmes et leur capacité à donner la vie était quelque chose de sacré, mais cela constituait une menace pour la montée de l’Église majoritairement masculine. Par conséquent, le féminin sacré fut diabolisé et considéré comme hérésie.La femme qui fut sacrée, celle qui donnait la vie, fut transformée en ennemi.
L’idée de dépeindre Marie de Magdala sous les traits d’une épouse a été exploitée dans la littérature dès le milieu du XXe siècle. Dans son roman de 1951 La Dernière tentation du Christ, qui montre un Jésus succombant à la tentation d’une vie simple, l’écrivain grec Níkos Kazantzákis fait intervenir le thème de l’union amoureuse entre les deux personnages.
Cette thématique a trouvé une fécondité dans le conspirationnisme contemporain : Marie-Madeleine aurait eu des enfants avec Jésus, mais l’Église catholique aurait étouffé ces faits par la force et la terreur, et fait de Marie-Madeleine une prostituée afin de condamner le désir charnel. C’est sous cet angle que la vie et le rôle de Marie de Magdala ont été exploités dans des livres destinés au grand public comme L’Énigme sacrée ou La Révélation des Templiers, sans valeur scientifique reconnue dans les milieux universitaires.
Ces théories sont reprises par le romancier Dan Brown pour son thriller ésotérique Da Vinci Code. Il y fait de Marie-Madeleine le symbole de la « féminité sacrée », en prétendant qu’elle était elle-même le Graal : « Le Graal est littéralement l’ancien symbole de la féminité et le Saint Graal représente le féminin sacré et la déesse, qui bien sûr a disparu de nos jours, car l’Église l’a éliminée. Autrefois, le pouvoir des femmes et leur capacité à donner la vie était quelque chose de sacré, mais cela constituait une menace pour la montée de l’Église majoritairement masculine. Par conséquent, le féminin sacré fut diabolisé et considéré comme hérésie. Ce n’est pas Dieu mais l’homme qui créa le concept de « péché originel », selon lequel Ève goûta la pomme et fut à l’origine de la chute de la race humaine. La femme qui fut sacrée, celle qui donnait la vie, fut transformée en ennemi.
Forbachchapste_croixmariemadeleine
Voir aussi :
http://www.20minutes.fr/insolite/1480091-20141113-jesus-marie-marie-madeleine-pere-deux-enfants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s