Accueil » Les News » La France pourrait avoir le plus gros déficit de la zone euro en 2016

La France pourrait avoir le plus gros déficit de la zone euro en 2016


Dans ses prévisions d’automne, Bruxelles prévoit un déficit à 4,4% en 2014, 4,5% en 2015 et 4,7% en 2016, alors que le gouvernement français prévoit 4,3% l’an prochain et un retour à l’objectif de 3% en 2017, année électorale. A politique inchangée, la France aura donc en 2016 le déficit le plus élevé de toute la zone euro.
Ces mauvais chiffres « sont largement dus à une croissance toujours modeste et certaines mesures comme une nouvelle hausse du coût du Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE, dispositif de baisse du coût du travail) et des réductions d’impôt pour les ménages à faible revenu », indique la Commission dans son rapport sur la France.
L’exécutif européen a fondé son analyse sur le plan d’économies de 21 milliards d’euros annoncés par la France pour 2015, mais « certaines de ces mesures, autour de 2 milliards d’euros, n’ont pas été suffisamment détaillées pour être intégrés dans ces nouvelles prévisions économiques ».
L’entourage du ministre des Finances français Michel Sapin a jugé que le calcul de la Commission européenne était « purement théorique, par nature provisoire » et qu’il « ne signifiait rien ». Une source proche du ministre a ainsi rappelé que Bruxelles ne prenait en compte ni les mesures supplémentaires d’ajustement prévues pour la France en 2015, qui auront des répercussions les années suivantes, ni des décisions qui pourraient être prises dans le cadre du budget français pour 2016.
Les autres voyants sont au rouge pour la France. La Commission a nettement revu à la baisse ses prévisions de croissance, à 0,3% cette année (contre 1,0% prévu au printemps) et 0,7% en 2015, avant une accélération à 1,5% en 2016. En mai, Bruxelles prévoyait encore une croissance de 1,5% en 2015.
En cause : une demande intérieure à la peine et des difficultés à l’export. La reprise devrait se matérialiser en 2016, soutenue par la consommation, le moteur traditionnel de l’activité en France.
Mais le climat des affaires risque de rester faible malgré la clarification du gouvernement français quant à sa stratégie économique, souligne l’exécutif européen. En outre, les retombées du CICE et du pacte de responsabilité (qui prévoit 40 milliards d’euros d’aides publiques pour les entreprises en échange de contreparties en matière d’emploi) ne vont pas prendre forme « avant 2016 », prévient Bruxelles.
Toutes ces mauvaises nouvelles conjuguées vont contribuer à alourdir la dette publique, qui doit passer de 95,5% du PIB cette année à 98,1% en 2015 et frôler les 100% (99,8%) en 2016.
Sur le front du chômage, l’horizon n’est guère plus dégagé : il devrait stagner à 10,4% cette année et en 2015, avant un léger reflux en 2016, à 10,2%.
La présentation des prévisions de la Commission, puis l’évaluation des budgets la semaine prochaine, sont vues comme des tests pour Pierre Moscovici, le nouveau commissaire aux Affaires économiques. Avant d’entrer en fonction, l’ex-ministre français des Finances avait été malmené au Parlement européen, où malgré ses assurances répétées, la droite n’avait pas cru à sa capacité à faire respecter les « règles » et à juger avec neutralité la situation de la France.
La situation est contrastée selon les pays, mais la France n’est pas seule dans cette situation difficile : les trois principales économies de la zone euro n’incitent pas à l’optimisme.
Le moteur allemand semble grippé, selon la Commission qui a nettement revu à la baisse ses prévisions de croissance pour ce pays, à 1,3% cette année (contre 1,8% au printemps) et surtout 1,1% en 2015 (contre 2% au printemps).
L’Italie devrait rester en récession cette année pour la troisième année consécutive (-0,4%), alors que la Commission prévoyait encore une croissance de 0,6% au printemps, un niveau qui ne devrait être atteint qu’en 2015, là encore un an plus tard que prévu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s