Nicolas Sarkozy élu président de l’UMP

Nicolas Sarkozy président de l’UMP
Mauvaise nouvelle, non pas pour le parti qui a besoin d’un bon nettoyage pour le remettre sur les rails, mais pour les détracteurs, les frondeurs et ceux qui ont conduits le parti là ou il est actuellement.
Tout comme pour toute élection il y a des déçus et des mécontents, il faut savoir accepter la défaite et pour les vainqueurs savoir se montrer humble.
Parmi les gens de mauvaise foi, le clan des perdants qui pourtant oublient qu’en 2007, ils ont tous sautés dans le même wagon tiré par la locomotive « Sarkozy » les Le Maire, Juppé, Fillon, Xavier Bertrand, Franck Riester, Hervé Mariton et les autres, tous ceux qui étalent au grand jour leurs griefs à l’encontre de Nicolas Sarkozy laissent apparaitre leur mauvaise foi et se sont maintenus dans leur fonction au lieu de donner leur démission puisque selon eux ils n’étaient pas d’accord. En plus de la mauvaise foi ils y ajoutent une bonne couche d’hypocrisie. Hypocrite également leur message de félicitation après la victoire de Sarkozy, en serrant les dents il faut bien le dire.
Au risque de passer pour des ingrats, certains n’hésitent plus à dire ouvertement du mal de l’ancien chef. Répliquant à une attaque de son ancien leader, son ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand lâche froidement : « Qui est-ce qu’il aime, à part lui ? » C’est un fait, Nicolas Sarkozy ne fait plus peur ?
Selon Jean Petaux, Nicolas Sarkozy doit comprendre qu’il n’est plus le patron incontesté et que s’il tombe dans la dérive d’un pouvoir fort, ça ne passera pas auprès des autres ténors de l’UMP.
Hervé Mariton et Bruno Le Maire ont tous deux axé leur campagne sur cet argument. Selon eux, Nicolas Sarkozy ne peut pas être un bon président de parti en étant focalisé sur 2017. Difficile effectivement de développer un nouveau projet pour la France tout en s’occupant de la refondation du parti.
[Mais au fait qui a dit que Sarkozy sera candidat à la primaire de 2016 ? En tout cas ce n’est pas Sarkozy, car il a beaucoup à faire pour remettre l’UMP sur les rails quitte à se séparer des politiques de mauvaise foi issue et soutient de la Chiraquie qui n’ont de haine que contre Sarkozy pour qui il est un traitre, la guerre Chirac-Balladur en 1995 restent dans les mémoires des Chiraquiens.]
Il ne sera pas concentré sur le parti ??? Hervé Mariton et Bruno Le Maire ont tous deux axé leur campagne sur cet argument. Selon eux, Nicolas Sarkozy ne peut pas être un bon président de parti en étant focalisé sur 2017. Difficile effectivement de développer un nouveau projet pour la France tout en s’occupant de la refondation du parti « On va se retrouver avec un président de l’UMP ancien président de la République et candidat à la primaire, donc avec une gestion de l’opposition assez difficile », s’inquiète le député juppéiste Benoist Apparu. Concentré sur les primaires de 2016, Nicolas Sarkozy risque de peiner à remettre les mains dans le cambouis de la politique de parti. Pour beaucoup, la défaite de 2012 n’est pas encore digérée. « J’entends beaucoup dire qu’il reste une bête politique, qu’il est incontestable, mais je rappelle qu’on a perdu sur fond d’antisarkozysme en 2012 », taclait le député UMP Thierry Lazaro au moment du retour de l’ancien président.
Il pourrait faire perdre la droite ! Et si c’était eux, les frondeurs qui feront perdre la droite en 2017, il y a fort à parier que oui qu’ils, « les frondeurs » qui acceptent mal la défaite, qui seront les artisans de la non participation de l’UMP au second tour de la présidentielle de 2017 et s’en sera fini pour ce parti.

10313814_250951278424608_1136891558238695433_n

Alain Juppé candidat des médias !

Alain Juppé candidat des médias !

À coup de Sondages mirobolants, le soutien affiché et non voilé de grands éditorialistes, le maire de Bordeaux, arpente depuis quelques semaines un interminable tapis rouge déployé à son intention. La campagne de dénigrement et de destruction dirigée contre Nicolas Sarkozy bat son plein . Tout doit être fait pour éliminer Sarkozy, le seul problème c’est que la droite va se saborder elle même et c’est précisément ce que Hollande attend afin d’affronter seul Marine Le Pen.
Qui est Juppé ? Un homme condamné judiciairement et qui sans aucune honte ose se présenter comme le rénovateur d’une droite en perdition et qui selon lui et les médias qui font campagne avec lui prétend incarner le renouveau et la jeunesse ??? Ben MDR
Que penser de Juppé ? Souvenons nous, le Front National a baptisél’UMP « UMPS » et ils ont raison, c’est cette voie que Juppé suit, à savoir qu’avec Juppé la droite se gauchise dans la continuité de la Chiraquie. Touché un mois après son entrée en fonction ( premier ministre) par l’affaire de l’appartement de son fils Laurent, Alain Juppé apparaît bientôt de plus en plus impopulaire. Cette impopularité se renforce avec le « plan Juppé », projet de réforme de la Sécurité sociale présenté à l’Assemblée nationale le 15 novembre 1995.

Affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris
En 1999, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il est considéré comme un élément clé d’un système de financement occulte d’emplois au sein du RPR financés par la mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la ville de Paris).
Son procès pour prise illégale d’intérêts s’ouvre le 29 septembre 2003. Alain Juppé y affirme avoir pris connaissance du système d’emplois fictifs en 1993. Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de 10 ans d’inéligibilité. Le tribunal juge notamment qu’Alain Juppé a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » pour favoriser l’action du RPR, que la nature des faits était « contraire à la volonté générale exprimée par la loi » et qu’il avait ainsi « trompé la confiance du peuple souverain ». La présidente du tribunal exige l’inscription de cette condamnation à son casier judiciaire.
L’appel interjeté par Alain Juppé immédiatement après sa condamnation a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu’à l’arrêt de la cour d’appel. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité. La cour d’appel indique : «  Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l’ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés. Il démissionne le lendemain de son dernier mandat, celui de maire de Bordeaux. Alors que les journalistes soulignent ses agissements en tant que secrétaire général du RPR et adjoint aux Finances à la mairie de Paris, une partie d’entre eux estiment qu’Alain Juppé « paye pour Jacques Chirac », qui sera condamné à deux ans de prison avec sursis en 2011
Le 18 mai 2007, après la victoire de ce dernier, il est nommé ministre d’État, ministre de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, au sein du gouvernement François Fillon.

Abrogation de la loi Taubira !

Abrogation de la loi Taubira !
Oui c’est parfaitement possible juridiquement, contrairement à ce que certains disent et colportent.
Quoiqu’il en soit le bon sens finira bien par l’emporter .
Sarkozy-avocat
C’est vrai qu’une certaine presse a un malin plaisir pour déformer les faits et les propos, cependant c’est à nous qu’il convient de ne rien lâcher (nous finirons bien par triompher de la bêtise et de la cupidité entretenue par cette presse nauséabonde, Cependant Nicolas Sarkozy crée une certaine ambiguïté en parlant de deux mariages distincts alors qu’il devrait prôner pour deux situations différentes mais avec les même droits et avantages, à savoir la sauvegarde du mariage traditionnel entre un homme et une femme auquel il est ajouté un droit d’union civile déclaré et pourquoi pas un droit d’association civile pour tous déclaré et sans aucunes conditions d’appartenance et sur ce dernier point pour des raisons économiques (la vie n’est pas facile seul pour beaucoup) C’est en œuvrant dans ce sens que l’on va de l’avant.
Nicolas Sarkozy s’exprime sur la loi Taubira…
Contrairement aux affirmations toxiques et aux tentatives de manipulations d’une certaine presse, il est bon de rappeler certaines réalités et faits qui sont propres à Nicolas Sarkozy.
Lors de sa campagne de 2007, Nicolas Sarkozy s’était déclaré favorable à une union civile pour les couples homosexuels assurant une égalité fiscale, sociale, patrimoniale totale avec les couples mariés (hétéros) cependant les turbulences graves dues aux crises majeures de l’économie de 2008/2009, l’ont amené avec le gouvernement Fillon a traiter d’autres priorités.
Mais, il a confié en 2013 son regret de ne pas avoir créé cette loi. Dès l’origine l’ancien président s’est opposé sans équivoque à la PMA et à l’adoption par les couples homosexuels d’enfants, il n’a cessé d’affirmer que la filiation était menacée par cette loi, ce qu’il a rappelé en maintenant son choix de deux mariages distincts ! (ce point est à revoir) je suppose que Nicolas Sarkozy parle du mariage traditionnel et en parallèle du droit à l’Union civile sans distinction de sexe.
Pour Nicolas Sarkozy, la loi profondément discriminatoire, légitimant des situations inégalitaires dès la naissance est un comble pour un gouvernement de gauche qui explique tout, déconstruit tou, regarde tout à travers le prisme de l’égalité (égalitarisme)

Mariage gay et question de constitutionnalité

Janvier 2011 Le Conseil constitutionnel dit «non» au mariage homosexuel …
mariage
Me Emmanuel Ludot s’était appuyé sur l’article 66 de la Constitution, relatif à la liberté individuelle, les Sages soulignent que cet article «prohibe la détention arbitraire» et qu’il n’est donc pas applicable au mariage.  Ils estiment également que le «droit de mener une vie familiale normale» n’implique pas que les couples de même sexe puissent se marier, soulignant qu’ils sont libres de vivre en concubinage ou de conclure un pacte civil de solidarité (PACS).
Quant au principe d’égalité devant la loi, le Conseil renvoie la balle aux politiques, comme il l’avait fait en octobre dernier pour l’homoparentalité. «En maintenant le principe selon lequel le mariage est l’union d’un homme et d’une femme
En légalisant en 2013 le mariage gay il y a violation et destruction des principes fondamentaux sur le mariage entre un homme et une femme reconnu universellement (l’article 30 DUDH interdit toute violation, destruction ou interprétation contraire à la Charte des Nations6unies)
Le Conseil Constitutionnel renie sa position de janvier 2011 en légalisant le mariage gay ce qui est grave et encore plus grave en ignorant le principe édicté par l’article 55 de la Constitution qui veut que les accords internationaux régulièrement approuvés ont force de loi .
La jurisprudence (Le traité international est donc supérieur aux lois, même postérieures)
Cour de cassation, 24 mai 1975, Arrêt Jacques Vabre ; (arrêt, la juridiction suprême de l’ordre judiciaire reconnaît la primauté de l’ordre juridique Communautaire).
Conseil d’Etat, Assemblée, 20 octobre 1989, Arrêt Nicolo ; (Par son arrêt d’Assemblée du 20 octobre 1989, le Conseil d’Etat a pleinement reconnu la supériorité du droit international sur le droit national). D’autre part la France n’a déposée aucune déclaration et réserves sur le droit marital reconnu fondamentalement. conformément à l’Article 103 de la Charte des Nations Unies, en cas de conflit entre ses obligations en vertu du Pacte et ses obligations en vertu de la Charte ses obligations prévaudront.
Des législations sur une union civile ou partenaria civil déclaré accordant des droits plus ou moins étendus aux homosexuels existent notamment au Danemark qui a ouvert la voie en 1989 en créant un «partenariat enregistré», la France en instaurant le PACS (1999), l’Allemagne (2001), la Finlande (2002), la Nouvelle-Zélande (2004), le Royaume-Uni (2005), la République tchèque (2006), la Suisse (2007), l’Uruguay et la Colombie. (il convient d’ajouter le Brésil qui a instauré l’union civile)

Jésus marié avec Marie-Madeleine

Jésus marié avec Marie-Madeleine et père de deux enfants dont une fille nommée Sara ou Sarah?
Le Graal est littéralement l’ancien symbole de la féminité et le Saint Graal représente le féminin sacré et la déesse, qui bien sûr a disparu de nos jours, car l’Église l’a éliminée. Autrefois, le pouvoir des femmes et leur capacité à donner la vie était quelque chose de sacré, mais cela constituait une menace pour la montée de l’Église majoritairement masculine. Par conséquent, le féminin sacré fut diabolisé et considéré comme hérésie.La femme qui fut sacrée, celle qui donnait la vie, fut transformée en ennemi.
L’idée de dépeindre Marie de Magdala sous les traits d’une épouse a été exploitée dans la littérature dès le milieu du XXe siècle. Dans son roman de 1951 La Dernière tentation du Christ, qui montre un Jésus succombant à la tentation d’une vie simple, l’écrivain grec Níkos Kazantzákis fait intervenir le thème de l’union amoureuse entre les deux personnages.
Cette thématique a trouvé une fécondité dans le conspirationnisme contemporain : Marie-Madeleine aurait eu des enfants avec Jésus, mais l’Église catholique aurait étouffé ces faits par la force et la terreur, et fait de Marie-Madeleine une prostituée afin de condamner le désir charnel. C’est sous cet angle que la vie et le rôle de Marie de Magdala ont été exploités dans des livres destinés au grand public comme L’Énigme sacrée ou La Révélation des Templiers, sans valeur scientifique reconnue dans les milieux universitaires.
Ces théories sont reprises par le romancier Dan Brown pour son thriller ésotérique Da Vinci Code. Il y fait de Marie-Madeleine le symbole de la « féminité sacrée », en prétendant qu’elle était elle-même le Graal : « Le Graal est littéralement l’ancien symbole de la féminité et le Saint Graal représente le féminin sacré et la déesse, qui bien sûr a disparu de nos jours, car l’Église l’a éliminée. Autrefois, le pouvoir des femmes et leur capacité à donner la vie était quelque chose de sacré, mais cela constituait une menace pour la montée de l’Église majoritairement masculine. Par conséquent, le féminin sacré fut diabolisé et considéré comme hérésie. Ce n’est pas Dieu mais l’homme qui créa le concept de « péché originel », selon lequel Ève goûta la pomme et fut à l’origine de la chute de la race humaine. La femme qui fut sacrée, celle qui donnait la vie, fut transformée en ennemi.
Forbachchapste_croixmariemadeleine
Voir aussi :
http://www.20minutes.fr/insolite/1480091-20141113-jesus-marie-marie-madeleine-pere-deux-enfants

Mort politique programmée de François Hollande

Sentant sa mort politique prochaine, le Président fit venir son premier ministre et ses collaborateurs, leur parla sans témoins.
« Gardez-vous, leur dit-il, de l’héritage que nous a laissé Mitterrand »
Je suis très malheureux pour moi !
Travaillez prenez de la peine. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation de l’avenir
Avec un peu de courage vous en viendrez à bout, creusez-vous les méninges, fouillez votre cerveau, ne laissez nulle place au laxisme et au manque de volonté.
N’oubliez pas que notre monde socialiste n’a jamais manqué de charlatans, nul bien acquis sans mal, nul plaisir sans honte, bien mal acquis ne profite jamais.
Certes ma douleur est moins forte que la plainte du peuple, le voile n’est le rempart le plus sur contre le cri de douleur du peuple, un bon gouvernement, mieux que grille ni mur et l’aveuglement n’y pourvoira.
De quelque désespoir qu’une âme du peuple soit atteinte ma douleur est toujours moins forte que celle du peuple.
Christian-Bernard Vidal (Christian.Papy-CBV)

Le règne de François le Hollandais

Le règne de François le Hollandais. (Cette erreur que le peuple aveugle ne vit pas en 2012)
Ce monarque Républicain Français qui règne sans partage sur la France tout en imposant son empreinte sur l’Afrique de l’Ouest. Ne parlons pas de la montée en flèche du chômage et la chute vertigineuse de l’économie.
François, n’en poursuit pas moins sa politique de déchéance. En réalité on ne comprend rien à François le Hollandais, si on le juge selon des critères ordinaires, ce bourgeois qui a reçu une culture de droite est très ambitieux, prêt à tout et ne reculant devant rien pourvu qu’il atteigne son but en éliminant ceux qui se trouvent toujours en travers de sa route et l’empêchent de bondir en avant, se moquant éperdument de la plainte du peuple. Acharnement thérapeutique Français. Personnage obscur de l’histoire mais dont on n’a pas encore le droit de parler dans les livres d’histoire[…] il est le grand communicateur de la pensée unique et universelle. son absence de vision de l’histoire le désir de tout faire pour créer une extrême droite puissante (désire le vote des étrangers) les messages subliminaux, ses mensonges sur les télévisions publiques et privées .
Cette erreur impardonnable que le peuple ne vit pas en 2012 tant il était hypnotisé par les promesses alléchantes,se nomme François Hollande…
Christian-Bernard Vidal (Christian Papy-CBV)