Accueil » Réflexions et politique » Non au Lobbying des voitures électriques avec batterie au lithium

Non au Lobbying des voitures électriques avec batterie au lithium


Non au Lobbying des voitures électriques avec batterie au lithium
Une autre technologie pour la voiture électrique est possible et existe, il suffit de la mettre en oeuvre au lieu de la laisser dans les cartons
Les voitures électrique actuelles n’ont pas d’avenir durable en raison des réserves limitées et de la trés forte demande en Lithium et également en raison des risques sur l’environnement.
le Lithium est un métal mou et un élément chimique. En raison de sa très grande réactivité chimique, le lithium n’existe pas à l’état natif dans le milieu naturel. Il n’y est présent que dans des composés ioniques. On l’extrait de minéraux de type pegmatite, ainsi que d’argiles et de saumures. Le lithium est souvent utilisé comme anode de batterie du fait de son grand potentiel électrochimique. Les batteries lithium sont très utilisées dans le domaine des systèmes embarqués du fait de leur grande densité énergétique aussi bien massique que volumique.
Le lithium est bien moins abondant que les alcalins et alcalino-terreux usuels (Na, K, Mg, Ca) même s’il est largement distribué dans la nature (ce n’est que le 33e élément le plus abondant sur Terre).
On ne le trouve pas sous sa forme métallique à cause de sa grande réactivité, et il n’existe, en concentration permettant une exploitation économique rentable qu’en très peu d’endroits sur Terre. On le trouve principalement comme impureté dans les sels d’autres métaux alcalins, sous forme principalement de :
Chlorures (LiCl), essentiellement dans les saumures de certains vieux lacs salés continentaux et mélangé à d’autres sels de métaux alcalins.
Silicates, dont spodumène, LiAl (Si2O6) ou petalite (Li(AlSi4O10)) dans la pegmatite.
L’hectorite, une sorte d’argile de formule Na0,4Mg2,7Li0,3Si4O10(OH)2, issue de l’altération de certaines roches volcaniques.
jadarite, Li Na Si B3O7(OH) qui est un borate.
Le plus grand gisement au monde est le salar d’Uyuni, dans ledépartement de Potosi, dans le sud-ouest de la Bolivie. Ce gisement représente un tiers des ressources mondiales et intéresse beaucoup le groupe Bolloré19. Le Chili possède le deuxième plus grand gisement avec le salar d’Atacama. L’Argentine possède également un gisement de lithium, avec le salar del Hombre Muerto, à une centaine de kilomètres au nord d’Antofagsta de la Sierra, dans le nord-ouest du pays. Ce gisement est difficile d’accès, il n’y a que des pistes en terre naturelle pour y parvenir.
D’autres gisements sont exploités notamment des Lacs salés au Tibet ainsi que des mines en Australie, en Russie et aux Etas-Unis. Le Chili est devenu le premier exportateur mondial depuis 1997, la compagnie allemande Chemetall en étant l’opérateur principal. En mars 2008, la Bolivie a autorisé l’exploitation du lithium sur le Lac salé fossile d’Uyuni et la création d’une usine d’extraction.
Les eaux géothermiques de Salton Sea (Californie) sont aussi riches en lithium que les lacs salés boliviens et chiliens. Un procédé original et récent a permis d’en extraire du lithium pur. Le premier prototype de démonstration espère produire environ 1 tonne de métal de lithium par mois; Un gisement a été découvert en 2010 dans les environs de la Baie James au Canada.
Les principaux producteurs sont le Chili, avec le Salar d’Atacama (39,3 % de la production mondiale), la Chine (13,3 %) et l’Argentine (9,8 %), selon les statistiques du Meridian International Research.
La production annuelle est estimée en 2012 entre 25 900 tonnes et 28 200 tonnes selon le service de géologie des États-Unis.
La demande ayant explosé, notamment pour la production de batteries en lithium-ion pour le marché de l’informatique et de la téléphonie, le prix du lithium est passé d’environ 310 €/tonne à 2 000 €/tonne entre 2003 et 2008.
Les réserves mondiales de lithium étaient estimées par l’USGS à plus de 11 millions de tonnes. Ces chiffres sont contestés par le cabinet Meridian International Research, qui pense que les réserves actuelles pourraient ne pas suffire pour une utilisation massive dans les batteries lithium-ion.
Environnement, l’exploitation du lithium n’est pas sans conséquences sur la nature et notamment en milieu aquatique
Le lithium métallique réagit avec l’azote, l’oxygène et la vapeur d’eau dans l’air. Par conséquent, la surface de lithium devient un mélange d’hydroxyde de lithium (LiOH), de carbonate de l’ithium (Li2CO3) et de nitrure de lithium (Li3N), l’hydroxyde de lithium étant corrosif du fait de son pH fortement basique. Une attention spéciale devrait être portée aux organismes aquatiques (toxicité de l’ion lithium en milieu aquatique).
L’extraction du lithium a un impacte environnemental important. Le procédé d’extraction consiste à :
⦁ pomper la saumure présente dans le sous-sol des lacs salés ;
⦁ augmenter la concentration de la saumure par évaporation ;
⦁ purifier et traiter la saumure afin d’obtenir le carbonate de lithium (Li2CO3) pur à 99 % ;
⦁ effectuer la calcination du carbonate pour obtenir le métal lithium.
Pour pomper la saumure, on a besoin de carburant : puis l’évaporation nécessite de larges espaces de salins ; enfin, la calcination du carbonate de lithium libère du CO2.
Le lithium est peu recyclé, en raison du faible taux de collecte, des prix bas et volatiles du lithium sur les marchés, et des coûts élevés du recyclage, comparés à ceux de la production primaire. Les données permettant de comparer les coûts de l’extraction et du recyclage n’étaient cependant pas disponibles en 2012. Il s’ensuit l’exploration de nouveaux gisements et l’exploitation de nouvelles mines, ce qui conduit à bafouer les droits collectifs à la terre des peuples indigènes, pourtant prévus par la convention 169 de l’ OIT (Organisation internationale du travail).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s