Une société de DSK en grande difficulté financière

Une société de DSK en grande difficulté financière Après le scandale du Sofitel, les soucis s’accumulent pour Dominique Strauss-Khan l’ancien président du Fonds monétaire doit faire face à de nouvelles épreuves. Sa société de gestion d’actifs Assya Asset Management, a demandé, vendredi 24 octobre, à être placée en procédure de sursis de paiement auprès de la justice luxembourgeoise.
Selon le droit de ce pays, cette procédure, distincte du redressement judiciaire et de la faillite, peut s’appliquer quand le crédit de l’établissement concerné est « ébranlé » ou en cas « d’impasse de liquidité ».
En octobre dernier, la justice luxembourgeoise avait déjà condamné en référé le groupe Leyne Strauss-Khan (LSK) qui contrôle Assya Asset Management, à payer deux millions d’euros à l’assureur Bâloise-Vie Luxembourg qui réclamait depuis juillet dernier le remboursement de titres du groupe LSK qui étaient dans son portefeuille.
Ces affaires surviennent alors que l’associé de Dominique Strauss-Khan, s’est suicidé jeudi 23 octobre en se jetant d’une tour de Tel-Aviv. Les raisons de son geste ne sont pas connues. C’est ensemble que les deux hommes avaient créé LSK en octobre 2013, une société spécialisée dans le conseil en investissement et la gestion de fortune.
clip_image001_thumb.jpg
Question ? Etait-il un aussi bon Gestionnaire comme certains voudraient nous le faire croire ?

Publicités

Sarkozy sur les traces du Général de Gaule ???

Sarkozy sur les traces du Général de Gaule ???Non l’UMP n’est pas un parti de Gauche ! N’en déplaise à certains moralistes qui dénoncent un virage à droite
Nicolas Sarkozy…
« L’immigration menace notre façon de vivre ».
« Les Français veulent rester en France, que la France ne ressemble pas à un autre pays. Nous voulons bien accueillir les autres, mais nous ne voulons pas changer notre pays », a-t-il ajouté, dans un discours rappelant ceux prononcés en 2012, et qui lui avaient alors valu de nombreuses critiques, y compris dans sa propre famille politique, quant à la « droitisation » de sa campagne.
« Nous sommes dans un pays qui a ses traditions »
« Nos valeurs doivent être défendues, face à un islamisme fanatisé qui rêve de semer la terreur en Occident», a encore clamé celui qui brigue la présidence de l’UMP. Faisant part de sa volonté de réformer les allocations et les aides aux personnes immigrées, Nicolas Sarkozy a également plaidé en faveur d’une laïcité exacerbée, estimant que « la religion doit rester à la maison », et que les cantines scolaires doivent proposer « le même menu » pour tous les enfants. « Nous sommes dans un pays qui a ses traditions. Il faut les respecter et éviter de choquer », a-t-il conclu.
Quant à ceux qui verraient dans ces propos un nouveau coup de barre à droite, Nicolas Sarkozy leur répond très clairement : « Refuser le débat sur la question de l’immigration, c’est encourager les peurs ».
Le Général de Gaulle disait en son temps :
« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns, ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle.
« Mais qu’ils restent une petite minorité ». Sinon, la France, ne serait plus la France.
« Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture Grecque et Latine et de religion Chrétienne ».
Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon, elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses mœurs
seminaire-gaullisme
Signé, Charles de Gaulle RPF (Rassemblement Populaire Français)

Les mauvais sondages sur Nicolas Sarkozy

Les mauvais sondages sur Nicolas Sarkozy ! – 9 points… et ce n’est peut-être pas fini.
http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/ump-sarkozy-serre-les-dents/ar-AA6Rq9s
Les vieux démons seraient-ils toujours présent dans l’esprit de Nicolas Sarkozy?
Le Général de Gaule avait quand à lui, su se retirer et surtout le Général était très respectueux du peuple Français et de la France.
Chute dans les sondages, à qui la faute ? Ce n’est pas en s’enfermant sur son lui-même et sa vision personnelle que la situation va évoluer en sa faveur, c’est malheureusement une erreur qui perdure.
Que faut-il penser ? Nicolas Sarkozy a-t-il réellement changé ? Nicolas Sarkozy a-t-il réellement retenu la leçon sur les erreurs du passé ? J’ai bien peur que non.
Pourquoi diable entretient-il l’ambigüité concernant la loi Taubira et ses articles ? Oui il faut réécrire cette loi, ce qui revient en fait à abroger les articles (certains) qui ne sont pas compatibles en les réécrivant , à commencer par l’abrogation du mariage gay en le remplaçant par autre chose (Union libre et ou union civile déclaré et également le droit d’association civile déclaré et ouvert à tous avec un pacte de solidarité passé devant notaire pour ceux qui le désire, il convient d’ajouter le droit d’adoption pour les couples stériles et pour les autres sous couvert de respect des valeurs morales universelles et dans le bien-être de l’enfant à adopter qui doit être privilégié prioritairement plutôt que le bien être des adoptants , ce qui sera accepté par le plus grand nombre y compris par les intégristes.
Je ne comprends pas qu’en haut lieu (tous partis politique confondus), on ne fasse pas preuve d’un peu plus d’intelligence et de bon sens au lieu de sombrer dans la facilité en violant et en détruisant certains articles de la Déclaration Universelle des droits del’Homme, ce qui normalement est interdit (Article 30 DUDH) Si la France ne respecte pas ses engagements vis-à-vis de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, qu’elle cesse de proclamer qu’elle est la patrie des droits de l’homme
Une chose est certaine, les tergiversations et les ambigüités sont mal perçues par les Français et surtout les sympathisants de droite. Dois-je rappeler que le traité de Lisbonne a été perçu comme une trahison par les Français qui ont été court-circuités par Nicolas Sarkozy, l’ambigüité entretenue sur la loi dite Taubira pose question (Nicolas Sarkozy partirait-il du principe que maintenant que la loi a été mise en place par la gauche, le sale travail est fait on n’y touche pas) alors que même la droite lorsqu’elle était au pouvoir en 2011 avait dit non au mariage gay le Conseil Constitutionnel ayant validé. Je ne comprends pas et je ne comprendrais jamais pourquoi en 2011 dans la foulée la droite n’a pas modifié le Pacte de solidarité en le complétant dans le sens que je propose plus haut.
L’union civile, cela ne faisait-il pas partie de ce que Nicolas Sarkozy aurait voulu ? Dans le monde il y a au moins deux nations qui ont œuvrées dans le bon sens, il s’agit du Brésil ou l’actuelle présidente a instauré l’union civile et à moins de me tromper il y a l’Islande ou les postulants d’une union civile ont les mêmes droits que les couples hétéros.
Désolé Nicolas mais il est nécessaire que les choses soient clarifiées, à défaut je pense que parmi les jeunes pousses de l’UMP il y a bien un, voire deux, jeunes pousses ayant eus des responsabilités gouvernementales qui sont aptes à relever le défit et surtout qui auront la volonté de modifier et d’abroger certains articles de la loi Taubira (mariage gay) sinon dans le cas contraire cela serait perçu comme une nouvelle trahison, surtout après avoir soutenu et participé en nombre aux manifestations de 2013
En plus du désenchantement c’est un certain malaise doublé de désarroi qui s’installe parmi ceux qui soutiennent encore Sarkozy avec l’espérance qu’il a enfin changé, ce qui est dans les faits loin d’être le cas. Pour les autres Juppé, Raffarin, Fillon, mieux vaut pour eux qu’ils laissent la place à de nouvelles personnalités quitte à saborder l’UMP s’il le faut pour repartir sur de bonnes bases
Cordialement, un Gaulliste et pas autre chose…
Christian-Bernard Vidal (Christian-Papy CBV)

Sarkozy 123

Non au Lobbying des voitures électriques avec batterie au lithium

Non au Lobbying des voitures électriques avec batterie au lithium
Une autre technologie pour la voiture électrique est possible et existe, il suffit de la mettre en oeuvre au lieu de la laisser dans les cartons
Les voitures électrique actuelles n’ont pas d’avenir durable en raison des réserves limitées et de la trés forte demande en Lithium et également en raison des risques sur l’environnement.
le Lithium est un métal mou et un élément chimique. En raison de sa très grande réactivité chimique, le lithium n’existe pas à l’état natif dans le milieu naturel. Il n’y est présent que dans des composés ioniques. On l’extrait de minéraux de type pegmatite, ainsi que d’argiles et de saumures. Le lithium est souvent utilisé comme anode de batterie du fait de son grand potentiel électrochimique. Les batteries lithium sont très utilisées dans le domaine des systèmes embarqués du fait de leur grande densité énergétique aussi bien massique que volumique.
Le lithium est bien moins abondant que les alcalins et alcalino-terreux usuels (Na, K, Mg, Ca) même s’il est largement distribué dans la nature (ce n’est que le 33e élément le plus abondant sur Terre).
On ne le trouve pas sous sa forme métallique à cause de sa grande réactivité, et il n’existe, en concentration permettant une exploitation économique rentable qu’en très peu d’endroits sur Terre. On le trouve principalement comme impureté dans les sels d’autres métaux alcalins, sous forme principalement de :
Chlorures (LiCl), essentiellement dans les saumures de certains vieux lacs salés continentaux et mélangé à d’autres sels de métaux alcalins.
Silicates, dont spodumène, LiAl (Si2O6) ou petalite (Li(AlSi4O10)) dans la pegmatite.
L’hectorite, une sorte d’argile de formule Na0,4Mg2,7Li0,3Si4O10(OH)2, issue de l’altération de certaines roches volcaniques.
jadarite, Li Na Si B3O7(OH) qui est un borate.
Le plus grand gisement au monde est le salar d’Uyuni, dans ledépartement de Potosi, dans le sud-ouest de la Bolivie. Ce gisement représente un tiers des ressources mondiales et intéresse beaucoup le groupe Bolloré19. Le Chili possède le deuxième plus grand gisement avec le salar d’Atacama. L’Argentine possède également un gisement de lithium, avec le salar del Hombre Muerto, à une centaine de kilomètres au nord d’Antofagsta de la Sierra, dans le nord-ouest du pays. Ce gisement est difficile d’accès, il n’y a que des pistes en terre naturelle pour y parvenir.
D’autres gisements sont exploités notamment des Lacs salés au Tibet ainsi que des mines en Australie, en Russie et aux Etas-Unis. Le Chili est devenu le premier exportateur mondial depuis 1997, la compagnie allemande Chemetall en étant l’opérateur principal. En mars 2008, la Bolivie a autorisé l’exploitation du lithium sur le Lac salé fossile d’Uyuni et la création d’une usine d’extraction.
Les eaux géothermiques de Salton Sea (Californie) sont aussi riches en lithium que les lacs salés boliviens et chiliens. Un procédé original et récent a permis d’en extraire du lithium pur. Le premier prototype de démonstration espère produire environ 1 tonne de métal de lithium par mois; Un gisement a été découvert en 2010 dans les environs de la Baie James au Canada.
Les principaux producteurs sont le Chili, avec le Salar d’Atacama (39,3 % de la production mondiale), la Chine (13,3 %) et l’Argentine (9,8 %), selon les statistiques du Meridian International Research.
La production annuelle est estimée en 2012 entre 25 900 tonnes et 28 200 tonnes selon le service de géologie des États-Unis.
La demande ayant explosé, notamment pour la production de batteries en lithium-ion pour le marché de l’informatique et de la téléphonie, le prix du lithium est passé d’environ 310 €/tonne à 2 000 €/tonne entre 2003 et 2008.
Les réserves mondiales de lithium étaient estimées par l’USGS à plus de 11 millions de tonnes. Ces chiffres sont contestés par le cabinet Meridian International Research, qui pense que les réserves actuelles pourraient ne pas suffire pour une utilisation massive dans les batteries lithium-ion.
Environnement, l’exploitation du lithium n’est pas sans conséquences sur la nature et notamment en milieu aquatique
Le lithium métallique réagit avec l’azote, l’oxygène et la vapeur d’eau dans l’air. Par conséquent, la surface de lithium devient un mélange d’hydroxyde de lithium (LiOH), de carbonate de l’ithium (Li2CO3) et de nitrure de lithium (Li3N), l’hydroxyde de lithium étant corrosif du fait de son pH fortement basique. Une attention spéciale devrait être portée aux organismes aquatiques (toxicité de l’ion lithium en milieu aquatique).
L’extraction du lithium a un impacte environnemental important. Le procédé d’extraction consiste à :
⦁ pomper la saumure présente dans le sous-sol des lacs salés ;
⦁ augmenter la concentration de la saumure par évaporation ;
⦁ purifier et traiter la saumure afin d’obtenir le carbonate de lithium (Li2CO3) pur à 99 % ;
⦁ effectuer la calcination du carbonate pour obtenir le métal lithium.
Pour pomper la saumure, on a besoin de carburant : puis l’évaporation nécessite de larges espaces de salins ; enfin, la calcination du carbonate de lithium libère du CO2.
Le lithium est peu recyclé, en raison du faible taux de collecte, des prix bas et volatiles du lithium sur les marchés, et des coûts élevés du recyclage, comparés à ceux de la production primaire. Les données permettant de comparer les coûts de l’extraction et du recyclage n’étaient cependant pas disponibles en 2012. Il s’ensuit l’exploration de nouveaux gisements et l’exploitation de nouvelles mines, ce qui conduit à bafouer les droits collectifs à la terre des peuples indigènes, pourtant prévus par la convention 169 de l’ OIT (Organisation internationale du travail).

Pôle emploi devrait renforcer le contrôle des chômeurs !

Logo_Pôle_Emploi

(La droite en son temps, lorsqu’elle avait le pouvoir, avait été accusée de stigmatiser les chômeurs, les socialistes eux, se permettent de faire ce qu’ils dénonçaient venant de la droite)

Le sujet est délicat pour le gouvernement. Selon Les Echos, samedi 11 octobre, « tant le gouvernement que la direction de Pôle emploi et le patronat sont décidés, au nom de l’équité et de la notion de droits et devoirs, à généraliser le contrôle renforcé (des chômeurs) par des équipes dédiées ».

Le journal publie les résultats d’une expérimentation conduite à Toulon et Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Révélé jeudi, ce bilan d’étape présenté en interne en mars montre que 20% des chômeurs contrôlés dans ces villes ne cherchent pas d’emploi. Seuls 7% d’entre eux seraient des fraudeurs, les autres agiraient plus par découragement, par défaut d’information ou parce qu’ils sont perdus après un licenciement. Les Echos affirment par ailleurs que « ce taux serait même plus élevé dans d’autres régions ». Des chiffres globaux doivent être dévoilés mercredi.

« Une petite bombe »

Europe 1 évoque aussi un futur renforcement des contrôles avec des équipes dédiées « pour vérifier qu’ils recherchent du travail et savent au moins comment s’y prendre ». Néanmoins, le gouvernement marche sur des œufs : « C »est une petite bombe, attention à ne pas nous la faire exploser au visage !  », a confié garde un proche du dossier aux Echos. Les syndicats aussi seraient embarrassés, partagés entre la volonté de plus d’équité et le risque d’une stigmatisation de tous les chômeurs. Selon le quotidien économique, les centrales cherchent « à obtenir des garanties sur la démarche sous-tendant un contrôle renforcé ».

La mise à mort du condamné (Nicolas Sarkozy)

La presse Française ne sait plus quoi faire pour sauver Hollande et sa clique.

La justice Française enquête en toute discrétion ??? Et ben! Bonjour les fuites! Ce qui est sur la justice ordinaire ne peut agir contre Sarkozy sur des faits qui remontent à l’époque ou il était Président de la République. Seule la Haute cour peut agir et uniquement pour des faits de haute trahison. Mon Dieu pauvre France les médias et les journalistes ne savent plus quoi faire pour sauver le soldat Hollande et surtout pour préserver les niches fiscales des journalistes.

Dans mon poulailler lorsqu’une poule vient de pondre son œuf, elle chante et comme par écho les cinq ou six cocottes du poulailler en font autant en chantant à tue-tête avec le coq qui vient leur prêter main forte, (les journalistes et les médias c’est la même chose) dès que l’un d’eux a pondu sa feuille de choux, les autres en font autant en plagiant l’article du collègue. (Dame il faut tout faire pour achever la destruction politique de Sarkozy) n’a-t-il pas osé toucher à certains petits avantages des journalistes et le pire des crimes, n’a-t-il pas osé toucher à la justice en voulant la réformer ? Comme si cette institution était intouchable pensant être un Etat indépendant de la République !

Justice-indépendante

Pas de redressement de l’économie en vue en France

Pas de redressement de l’économie en vue en France

L’Insee ne voit venir aucune reprise

L’Insee a baissé jeudi sa prévision de croissance moyenne en France en 2014 à 0,4%, et prévenu que le Produit intérieur brut ne devrait progresser que de 0,1%, au troisième comme au quatrième trimestre.

En juin, sa prévision était de 0,7%. En l’abaissant, l’Insee s’aligne sur la prévision du gouvernement.

Sans donner de prévision pour 2015, ce qui attendra décembre, l’Institut national de la statistique et des études économiques a toutefois indiqué que la France entamerait l’année sans filet, avec un « acquis », c’est-à-dire une réserve de croissance, de 0,1%.

L’acquis de croissance désigne ce que serait la croissance moyenne l’an prochain en France si l’économie stagnait sur chacun des quatre trimestres de 2015. S’il est presque nul, cela signifie que la conjoncture n’a pas de tremplin.

La croissance l’an prochain est la grande inconnue du budget 2015, qui a été présenté mercredi et qui est basé sur une hypothèse de 1%, jugée « optimiste » par le Haut conseil des finances publiques, organe indépendant de contrôle.

Vladimir Passeron, chef du département de la conjoncture à l’Insee, a jugé lors d’une conférence de presse que la France se trouvait dans un « régime de croissance extrêmement bas », avec un taux de croissance de seulement 0,1% par trimestre en moyenne depuis le printemps 2011.

Dans le détail, l’Institut a dressé le portrait d’une France au ralenti. Les ménages épargnent davantage (le taux d’épargne est prévu à 15,6% en 2014, contre 15,1% en 2013) et consomment à peine plus (+0,1% en 2014). Par ailleurs leurs investissements, c’est-à-dire essentiellement les achats de logements, s’effondrent: -7,4% attendus cette année, une baisse deux fois plus forte qu’en 2013, et un retour aux niveaux de 1998.

Les entreprises elles vont à nouveau réduire les investissements (-0,6%) et leur taux de marge, un indicateur de rentabilité, se dégrade en dépit du soutien du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi: l’Insee le voit à 29,4% en 2014, contre 29,8% en 2013.

Haut-Conseil-des-finances-publiques

Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) estime que le projet de budget pour 2015, présenté mercredi 1er octobre par le gouvernement, recèle « plusieurs fragilités ». Les prévisions du gouvernement concernant la croissance pour 2016-2017 sont fondées sur des « hypothèses trop favorables sur l’environnement international et sur l’investissement », a estimé le Haut Conseil. Dans son projet, le gouvernement table sur une croissance – attendue à seulement 0,4 % cette année –, de 1 % en 2015, de 1,7 % en 2016 et de 1,9 % en 2017. Il a donc abaissé ses prévisions, au départ de 1 % pour 2014 et de 1,7 % pour 2015.