Accueil » Réflexions et politique » Sarkozy a-t-il intérêt à revenir à l’UMP s’il décide de revenir en politique ?

Sarkozy a-t-il intérêt à revenir à l’UMP s’il décide de revenir en politique ?


Sarkozy a-t-il intérêt à revenir à l’UMP s’il décide de revenir en politique ? Pour moi la réponse est claire, c’est non, sinon il signe son arrêt de mort politique définitivement.

Suite à la démission de Copé, qui compose le triumvirat à la tête de l’UMP et qui sont en réalité ces personnalités ?

Allez réfléchissons un peu… (Il ne faut pas avoir la mémoire courte)

Fillon, Juppé, et Raffarin, tous des anciens Chiraquiens tout comme Copé entre autre et surtout Valérie Pécresse (pure et dure Chiraquienne).

Fillon en 2012, a-t-il soutenu Sarkozy ? La réponse est non.

Juppé en 2012, a-t-il soutenu Sarkozy ? Nous savons tous que non.

Raffarin en 2012, a-t-il soutenu Sarkozy ? Pour lui aussi c’est non

Le Sarkothon  organisé par Copé était-il un signe de ralliement à la cause de Sarkozy  dans l’affaire des comptes de campagnes invalidés par le Conseil Constitutionnel ? L’affaire Bygmalion risque de révéler bien des surprises (laissons la justice faire son travail. Et si Sarkozy avait été floué, voire volé dans le financement de sa campagne pour la présidentielle ? Si au final la justice découvrait une gigantesque escroquerie ??? (Mais pas forcément commandité par Copé, mais par certains de ses collaborateurs)

Une petite biographie de Copé, histoire de se remémorer certains épisodes.

Comment Copé a hérité de la présidence de l’UMP…

Le palais Bourbon n’est de prime abord pas une réussite pour Jean-François Copé. Tout démarre bien en 1995, il est élu député dans la circonscription de Seine-et-Marne mais la dissolution de l’assemblée décidée par Chirac (décidemment) aura eu raison de son siège qu’il perdra en 1997. Quand Nicolas Sarkozy est élu en 2007, son ralliement tardif lui sera reproché et ne sera pas nommé au gouvernement. Il obtient la présidence du groupe UMP à l’assemblée. Un lot de consolation qu’il prend alors comme une humiliation. Le maire de Meaux est membre de deux sociétés secrètes, l’une française, et l’autre internationale. Ainsi, il appartient au club « Le Siècle », créé en 1944 et accueillant régulièrement des représentants des milieux dirigeants de la société française. Il appartient également à la « Commission Trilatérale », créée en 1973, regroupant 300 à 400 personnalités d’Europe occidentale, d’Amérique du Nord, et d’Asie pacifique pour promouvoir et construire une coopération politique et économique entre ces trois zones clés du monde. Pour être président de la République, il doit présider le parti. C’est alors qu’à l’issue de la défaite de Nicolas Sarkozy 2012, il rentre en campagne. Il choisit contre François Fillon une stratégie droitière qui l’emmènera à l’épisode du « pain au chocolat ». Expression malheureuse ayant vocation à dénoncer le « racisme anti blanc », celle-ci va profondément diviser au sein même de son parti. Le concert d’invectives et la guéguerre entre Copéistes et Fillonistes démarre. C’est l’épreuve la plus grave de toute sa carrière. Il est suspecté d’avoir favorisé ses amis, d’avoir maquillé des dépenses normalement allouées à la campagne présidentielle, d’avoir été au courant des « fausses factures » voire pire, d’en être le signataire. Après avoir critiqué « les allégations » du Point et porté plainte pour « diffamation », Jean-François Copé a fait machine arrière mais il était trop tard. Il a dû présenter sa démission de la présidence de l’UMP qu’il avait obtenu dans des conditions déjà douloureuses.

Pourquoi Sarkozy doit tirer un trait définitif sur l’UMP et voler de ses propres ailes avec un autre parti s’il décide de revenir ?

Il n’y a pas que la gauche qui a des insomnies, il n’y a pas que la gauche qui est hantée par le spectre d’un possible retour de Sarkozy au point d’en devenir hystérique. Au sein même de l’UMP, ils sont un certain nombre à trembler rien qu’à l’idée que Sarkozy pourrait revenir ce qui signifierait la fin pour eux. Nicolas Sarkozy peut s’ouvrir une voie royale devant lui s’il le désire et à condition de mener sa barque à bon port.

Papy CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s