Accueil » Les News » Baisse d’impôts en 2014 !!!

Baisse d’impôts en 2014 !!!


Baisse des impôts c’est ce qui est promis par le gouvernement !!!

Il manque un peu-plus de 14 milliard de recettes ! Ou le gouvernement va-t-il prendre cet argent ?

Les hausses d’impôts rapportent deux fois moins que prévu en 2013 et il manque un peu plus de 14 milliards de recette d’impôts, telle est la réalité révélée par Bercy…

En période de faible croissance, les hausses d’impôts ne peuvent suffire pour réduire le déficit. C’est la principale conclusion de la Cour des comptes dans son rapport sur l’exécution budgétaire de 2013 publié ce mercredi matin. Le constat dressé par la cour des comptes est cruel pour l’exécutif : alors qu’il espérait retirer de l’ordre de 30 milliards d’euros des hausses d’impôts votées à l’automne 2012, celles-ci n’ont, dans les faits, rapporté « que » 15,6 milliards l’an dernier. « Le surcroît de recettes n’atteint donc que la moitié du montant escompté ». De quoi réalimenter la polémique sur la politique fiscale de l’exécutif. « Trop d’impôt tue l’impôt », a récemment jugé le Premier ministre, Manuel Valls, reprenant un credo jusque-là porté par la droite pour justifier la baisse d’impôt sur le revenu de 1 milliard pour les ménages modestes. Mais certains membres de la majorité poussent le gouvernement à aller plus loin…

De quoi s’interroger aussi sur la capacité de l’Etat à tenir son objectif de déficit cette année : « La croissance des recettes fiscales nettes en 2014 risque fort d’être moins dynamique que prévu », prévient la Cour des comptes

Quand à la baisse des impôts en 2014 ce n’est qu’une promesse parmi tant d’autres (ne dit-on pas que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutes ou y croient !) Il est vrai que depuis 2012 nous savons à quoi nous en tenir avec le gouvernement qui multiplie les promesses et les contradictions.

La croissance du PIB a été inférieure aux attentes. Mais cela n’explique pas tout. « Le décrochage de la croissance spontanée des recettes fiscales en 2013 par rapport à 2012 est d’autant plus notable que la croissance économique a été comparable au cours des deux exercices »Pour le moins préoccupant, ce phénomène demeure « mal expliqué ». Parmi les pistes évoquées par Bercy, figurent des effets de décalage dans le temps (pour l’impôt sur les revenus et l’impôt sur les sociétés), des effets de structure (« la croissance des revenus a été plus forte dans le bas de la distribution ») mais aussi d’éventuels «changements de comportements des agents économiques ».

Quoi qu’il en soit, l’écart « particulièrement élevé »entre les prévisions de Bercy et l’exécution conduit la Cour à s’interroger sur « la qualité et la sincérité des prévisions de recettes fiscales ». Et la Cour des Comptes d’appeler le ministère des Finances à « un effort de transparence ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s