Accueil » Les News » Quand le haut commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme fait preuve d’inconscience et de déraison

Quand le haut commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme fait preuve d’inconscience et de déraison


Quand le haut commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme fait preuve d’inconscience et de déraison.

Article premier de la DUDH.

[Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. « Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité »]

Homosexualité et Homo-sentimentalité, sont deux comportements différents qu’il convient de séparer.

Homosexualité, décembre 2013, l’ONU dénonce comme une violation du droit international la décision prise par la cour suprême de l’Inde d’invalider un arrêt rendu en 2009 par une juridiction subalterne de dépénaliser les rapports homosexuels (sexualité contre nature) Dans le cas de l’Inde le haut commissariat des Nations-Unies met en avant le principe suivant : « En criminalisant des actes sexuels consentis et accomplis en privé, on enfreint les droits à la vie privée et à la non discrimination, reconnues par le Pacte International relatif aux droits civils et politiques.

[Outre l’article premier qui stipule que tous les êtres naissent libres, il est écrit, Article 19

1. Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d’expression ; etc. …

3. L’exercice des libertés prévues au paragraphe 2 du précédent article comporte des devoirs spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence être soumis à certaines restrictions qui doivent toutefois être expressément fixées par la loi et qui sont nécessaires :

a) Au respect des droits ou de la réputation d’autrui ;

b) A la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publique.

Egalement, Article 18 1. Toute personne, a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté d’avoir ou d’adopter une religion ou une conviction de son choix, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, etc. …

Que se soit pour les Juifs, les musulmans, les chrétiens, etc. (un des commandements divins : Tu ne feras pas avec l’homme, la même chose qu’avec la femme !) ce qui se traduit par le fait que les rapports sexuels contre nature (entre personnes de même sexe « hommes ») sont bannis.]

En dénonçant la décision de la Cour suprême de l’Inde, l’ONU ne respecte pas au pied de la lettre les résolutions du Pacte civil et la DUDH, La décision de l’ONU ouvre les portes à toutes les interprétations pouvant être abusives, dans les faits le comité fait preuve de partialité envers les plaignants en se soumettant au puissant lobbying du sexe et surtout en faisant un amalgame et un mélange des genres. Il convient de ne pas associer ou de faire d’amalgame entre « homo-sentimentalité, et Homosexualité » L’homo-sentimentalité est par principe sans danger pour la santé et surtout la vie humaine, il n’en va pas de-même en ce qui concerne les pratiques sexuelles contre nature ou alors ceux qui pensent le contraire sont coupables de « Déni du SIDA » et autre fléau de ce genre. Faudra-t-il attendre que toute l’humanité soit réellement en danger, à cause de fantasmes coupables et sous prétexte de la sacro-sainte liberté sexuelle. Le principe de précaution, pourtant universel, n’est-il pas foulé au pied ?

Question pertinente : A quoi servent les organisations qui s’efforcent de lutter contre le fléau du VIH/SIDA et dont l’OMS (organisation mondiale de la santé) si par derrière l’ONU protège une sexualité contre nature, cause de dizaines de millions de morts dans le monde, sous prétexte d’une sacro-sainte liberté sexuelle et, j’en suis désolé mais ne figure pas dans l’article 2 DUDH ou il est question de distinction de sexe.

Le comité oublie également que si les adultes font ce qu’ils veulent en privé, les enfants paient un très lourd tribut à cause des fantasmes des adultes.

Quoi qu’il en soit l’organe des Nations-Unies a fait preuve d’inconscience coupable, en ignorant le droit à la vie en bonne santé.

clip_image002 Enfant sidéen victime des fantasmes des adultes et de la bêtise humaine qui va en grandissant au 21ème siècle au lieu d’admettre qu’il est grand temps de devenir raisonnable et qu’il convient de faire la différence entre ce qu’il convient de ne plus faire et ce qui est raisonnable et sans danger pour le devenir de la race humaine. Il est tout aussi coupable de faire croire qu’avec une capote on est protégé à 100 %, la seule véritable protection pouvant être réellement efficace n’est rien d’autre que le comportement résonné de chacun d’entre-nous.

CBV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s