Accueil » Réflexions et politique » Elections Européenne de 2014 en France

Elections Européenne de 2014 en France


Elections Européenne de 2014 en France

Image L’Europe à l’image de son drapeau (froissé)

Pire qu’en 2009, 2014 s’annonce encore plus catastrophique (65 % d’abstention annoncée).

En 2009 le taux d’abstention avait atteint un niveau record de 59,37 %. Au niveau national, les listes de la majorité présidentielle (UMP-NC-LGM) obtenaient 27,88 % des suffrages exprimés, ainsi que la majorité relative des sièges (29 députés sur 72). Les écologistes (16,3 % pour Europe Écologie et 3,6 % pour l’Alliance écologiste indépendante), ainsi qu’une chute prononcée du PS (16%) et du Modem (8,4%) par rapport au scrutin de 2004. Le taux d’abstention atteint un niveau record, à 59,37 %.(Les chiffres donnés le sont en fonction des suffrages exprimés et n’ont rien à voir avec le nombre d’électeurs inscrits) En 2014 le FN est donné en tête devant l’UMP et les élus seront issues des votes d’un tiers des inscrits (pas de quoi pavoiser ! Surtout pas)

Le désamour des Français pour l’Europe, mais pas que les Français, va en s’accentuant, la faute à qui ? Il y a des erreurs de gestion qui se payent argent comptant (la gauche n’est pas la seule coupable) le traité de Lisbonne fait partie des erreurs, actuellement l’Europe est décriée à cause de son incapacité à résoudre et à gérer sainement la crise financière.

La crise de la zone euro, conséquence de la crise économique mondiale, a commencé quelques mois après les précédentes élections (Sarkozy n’est en rien responsable de cette crise dont les banques en sont les responsables). Les économies les plus affectées ont été celles de l’Europe du Sud : Grèce, Chypre, Italie, Espagne et Portugal, mais également l’Irlande. Alors que d’importantes mesures d’austérité ont été mises en place dans ces pays, y compris en France, la confiance dans l’Union européenne a drastiquement baissé, cependant la confiance en l’Union européenne, bien qu’en baisse, est supérieure à la méfiance ce qui n’est peut-être qu’une illusion.

Dans ce contexte on peut s’attendre à une montée en puissance de partis populistes anti-Union européenne bien que leur influence devrait rester modeste comparée aux autres partis. Dans certains pays, notamment la France (Front national), les Pays-Bas (Parti pour la liberté) ou l’Autriche (FPÖ), des partis d’extrême droite pourraient arriver en tête des suffrages. Selon un sondage très récent, l’abstention risque d’atteindre un sommet jamais atteint, ce dont pourrait profiter le FN, seulement 35 % des sondés iront voter ce qui se traduira par un véritable Waterloo de l’Europe, bien pire qu’une défaite, une déroute. Si les édiles politiques ne réagissent pas à ce désamour et continuent à faire comme si, « ceux qui s’abstiennent n’ont rien à dire », nous allons vers la débâcle et la fin de l’Union Européenne.

Publicités

Une réflexion sur “Elections Européenne de 2014 en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s