Accueil » Les News » Des économies sur le dos des Français

Des économies sur le dos des Français


Image

Des économies sur le dos des Français pour réduire le déficit public !

Elles s’entendent par rapport à la croissance tendancielle des dépenses publiques, telle que définie par le gouvernement, ce qui signifie que la dépense continuera d’augmenter. (La messe est dite) Si ce n’est pas de l’austérité, cela y ressemble fortement. (Rendez-vous au 25 mai 2014 … ou il va falloir se faire entendre).

50 milliards d’économies, dont un gel des prestations sociales.

Le gouvernement français réalisera 50 milliards d’euros d’économies entre 2015 et 2017, en préservant les recrutements de fonctionnaires mais en gelant temporairement les prestations sociales, a annoncé mercredi le Premier ministre, Manuel Valls, à l’issue du conseil des ministres, il a précisé que 18 milliards d’euros d’économies seraient réalisés sur l’Etat ??? 11 milliards sur les collectivités territoriales, 10 milliards sur les dépenses de santé et 11 milliards sur les autres dépenses de sécurité sociale. Il n’est pas question, évidemment, de diminuer le montant des prestations sociales. Mais dans le contexte exceptionnel qui est le nôtre, elles ne seront pas revalorisées jusqu’en octobre 2015 !

Ces mesures temporaires épargneront les retraités dont les pensions sont les plus modestes puisque le  « minimum vieillesse » continuera, lui, d’être revalorisé. Le niveau des autres prestations sociales sera également stable jusqu’en octobre 2015 (0,7 milliard d’euros), à l’exception de tous les minima sociaux (RSA, ASS, Allocation Adulte handicapé), qui continueront d’augmenter au rythme de l’inflation. Ces économies visent à réduire le déficit public de la France conformément à ses engagements européens et à financer la baisse additionnelle du coût du travail prévue dans le cadre du « Pacte de responsabilité et de solidarité » les créations de postes dans l’Education nationale, la police, la justice et l’administration pénitentiaire seraient maintenues.

Le gel du point d’indice servant de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires est confirmé mais, a ajouté le Premier ministre, les règles d’avancement dans la fonction publique d’Etat seront préservées.

Les agences de l’Etat seront rationalisées et leurs effectifs seront réduits, a ajouté Manuel Valls.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s