Accueil » Les News » Evolution du SIDA en France et DOM

Evolution du SIDA en France et DOM


Evolution du SIDA en France et DOM

Les chiffres officiels selon l’INVS (Institut de veille sanitaire) Estimation.

Image

Les régions de France Métropole et DOM (Départements Outre-mer) les plus touchés

En Métropole :

L’Ile de France (Région Parisienne 227 cas) suivit par la Provence-A-C-A, puis suivit par le Centre, l’Aquitaine, Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon et la Région Rhône-Alpes.

Dans les DOM (Départements d’Outre-mer) :

En numéro 1, la Guyane (835 cas dépistés officiellement) La Guadeloupe (510) suivit par la Martinique, et Mayotte.

Les responsables :

Les usagers de drogue injectables (1 %) suivis par les homosexuels masculins et bien qu’ils renient l’évidence même et les hétérosexuels qui eux dépassent tous le monde.

En majorités ce sont ceux qui pratiquent la pénétration anale (Sodomie) chez les homosexuels  « 42 % » mais pas que… Chez les hétéros « 57 % » ce sont ceux qui pratiquent la sodomie comme moyen de contraception et pour éviter que les femmes ne se retrouvent enceintes ou par jeux dans certaines communautés et également chez les jeunes musulmans qui sodomisent leurs petites copines pour préserver leur virginité.

Si on ajoute tous ceux qui sont contaminés mais ne le savent pas faute de dépistage, les chiffres risque de grimper en flèche.

Vouloir lutter efficacement contre le VIH et donc le SIDA, cela ne peut se faire qu’avec un maximum de volonté. Cependant allez interdire à un toxicomane de se droguer, c’est peine perdue, il en est de-même pour les adeptes d’une sexualité contre nature (homos et hétéros). Il suffit d’interdire quelque chose pour le bien de l’humanité, pour que par défi, certains décident de braver ces interdits.

Avec l’immunodéficience humaine (VIH) il y a des chanceux séropositifs chez qui la maladie (SIDA et autres IST/MST) ne se développe pas, « pour l’instant seulement » c’est donc un sursit temporaire jusqu’à ce que une attaque virale ou une maladie infectieuse très grave devienne incontrôlable par notre système immunitaire. Cependant il ne faut pas oublier que même en cas non développement de la maladie le risque de contamination d’autrui existe bel et bien. Faire fi et pratiquer le déni du risque encouru fait de ceux qui refusent de l’admettre, des criminels en puissance, soit par ignorance, soit par défi ou pire par bravade, dans ce dernier cas, c’est un comportement coupable et inconscient.

En ce qui concerne les organisations Internationales « ONU et CEDH » il convient que ces organisations changent de politique et arrêtent de partir du principe que la violation ou la destruction des principes fondamentaux voulus par la Déclaration Universelle des droits de l’Homme relève de la responsabilité des Nations sans que pour autant le conseil de surveillance ne bouge le moindre petit doigt en pratiquant la politique des yeux fermés et le « laissez-faire coupable » Ce laissez-faire, range leurs auteurs dans la catégorie des criminels, (crime contre l’humanité).

Au risque que certains se sentent offensés par mes propos, il me semble que ce commentaire respecte l’éthique de l’article 19 DUDH, donc acte… Le seul problème est que les Lobbys sont très puissants et imposent de plus en plus leur volonté, y compris au sein des Nations6unies qui finissent par se soumettre au Lobbying.

Publié par : Christian-Bernard Vidal (Christian-Papy CBV)

Publicités

Une réflexion sur “Evolution du SIDA en France et DOM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s