Accueil » Les News » Histoire et origine de la Crimée

Histoire et origine de la Crimée


Prétendre que la Russie est la mère patrie de la Crimée, c’est méconnaître l’histoire

Histoire de la Crimée (comment la Crimée est devenue Russe)

Mustafa III Sultan de l’Empire Ottoman de 1757 à 1774. Durant son règne, il échoua dans sa tentative de moderniser l’administration et l’armée, par la faute des Janissaires qui s’opposèrent à lui et l’empêchèrent de mener ses réformes.

Constamment ridiculisé par Voltaire, qui le traitait de « gros ignorant » il connut plusieurs défaites militaires perdant la Crimée au profit de la Russie.

La Crimée a toujours été terre de conflit entre Russe et Ottomans.

Le traité de Kutchuk-Kaïnardji a été conclu le 21 juillet 1774 par la Russie et l’Empire ottoman, mettant ainsi fin à la guerre russo-turque qui avait débuté en 1768. La ville de Kutchuk-Kaïnardji est située en Bulgarie et s’appelle aujourd’hui Kaïnardja Ce traité est défavorable aux Ottomans : il déclare l’indépendance de la Crimée qui passe rapidement sous contrôle russe. Les Russes obtiennent d’autres avantages, dont le partage de la Pologne et la prise de plusieurs places fortes ottomanes.

La France et la Grande-Bretagne s’allient avec l’Empire ottoman contre la Russie. En contrepartie, le sultan turc accepte de pratiquer des réformes politiques et sociales dans son pays. Cette coalition précipitera l’Europe dans la guerre de Crimée à partir du mois de septembre jusqu’en mars 1856.

La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à la Russie qui menace l’intégrité de l’empire Ottoman. Cette décision entraîne le déclenchement de la guerre de Crimée. Les forces franco-britanniques l’emporteront sur la Russie après le terrible siège de Sébastopol de septembre 1854 à septembre 1855. La paix sera signée à Paris le 30 mars 1856.

Les Russes emmenés par l’Amiral Menchikov, s’inclinent face aux armées française et anglaises alors qu’ils tentent une contre-attaque sur la ville d’Inkerman en Crimée. La Russie capitulera un an plus tard après la prise par Mac-Mahon de la tour de Malakoff, le 8 septembre 1855.

Le 24 avril 1877 débute la guerre russo-turque, qui voit l’Empire ottoman affronter l’Empire russe, la Roumanie, la Serbie et le Monténégro. Ce conflit a pour toile de fond les Balkans, que l’armée russe entend délivrer de la domination turque. A la même époque, les troupes du tsar pénètrent en Moldavie, dans le but d’affronter les armées ottomanes. Le conflit s’achève en 1878 avec la victoire russe et le traité de San Stefano.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s