Accueil » Réflexions et politique » Scandale autour de la ministre de la justice Christiane Taubira

Scandale autour de la ministre de la justice Christiane Taubira


Taubira Ministre de la justice, serait-elle une manipulatrice ???

clip_image001

Le 3 juin 2013 j’avais publié un article sur un des fils de Christiane Taubira (petit truand en herbe) ce qui m’avait valu quelques 4000 lecteurs. A la suite de nombreux commentaires me faisant croire que c’était un canular (Hoax) et quelques menaces, la mort dans l’âme j’avais supprimé l’article quelques heures plus tard, mais voilà je découvre que des médias vont encore plus loin et de ce fait je me rends compte que je me suis fait avoir avec les messages de protestation. Aussi j’en rajoute une couche en publiant un article copié sur le Site de « 24 heures actu » en conservant les liens hypertextes

Christiane Taubira a tenté de faire annuler la condamnation de son fils

Douze ans avant de proposer, en tant que garde des Sceaux, des peines de substitution pour les personnes condamnées à moins de cinq ans de prison, Christiane Taubira — qui vient de réaliser la pire audience de l’émission Des paroles et des actes, sur France 2, le 5 septembre —, alors députée de Guyane, avait tenté de faire annuler purement et simplement la condamnation par le tribunal de Bourges (avec dispense de peine) d’un de ses fils pour complicité de vol.

Dans un document en date du 5 février 2001 que Valeurs actuelles a pu consulter, elle demande de faire procéder à une « annulation » (sic) de ladite condamnation. Motif : « À chaque fois qu’il subit un contrôle d’identité, la consultation du fichier provoque sa conduite au commissariat. » Comme en avril 1999, où un épisode analogue avait, dit-elle, conduit des passants à venir témoigner en sa faveur. On ignore si Mme Taubira avait obtenu satisfaction de Marylise Lebranchu, alors ministre de la Justice et actuellement ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique…

Justice : nouveaux scandales autour des fils Touraine et Taubira

Alors que les journalistes ont du mal à passer sous silence l’incarcération pour « extorsion de fonds » et « séquestration », du fils de Marisol Touraine, ministre de la Santé, Valeurs actuelles vient de sortir un document selon lequel Christiane Taubira, ministre de la Justice, avait fait pression en 2001 afin de faire annuler la condamnation de son fils pour complicité de vol. Après les fils de Trierweiler et de Fabius, on commence à comprendre pourquoi les socialistes sont si laxistes.

Flingue sur la tempe et petit mot d’excuse

On apprend cette semaine avec stupeur que le fils de Marisol Touraine vient d’être mis en prison pour des faits qui se sont déroulés en 2011. Âgé de 19 ans, le garçon et un ami étaient entrés armés chez une vieille dame de 60 ans à qui ils avaient fini par voler 990 euros, après que l’un ait tenté d’utiliser sa carte bancaire dans un distributeur pendant que l’autre la tenait prisonnière chez elle.

«Ils voulaient aussi m’attacher les mains. Ils m’ont demandé ma carte bancaire. Je leur ai donné le code mais je me suis trompée, sous le coup de l’émotion. L’un d’entre eux est parti à la Poste pour faire un retrait au distributeur. Pendant ce temps-là, son complice me pointait le canon de son arme sur la tempe… Quand il a fini par revenir, il n’était pas très content parce que ça n’avait pas marché. Je leur ai alors dit que j’avais un peu d’argent chez moi, puis ils sont partis», a expliqué la victime du fils d’un membre de notre gouvernement socialiste.

Lors de son procès, le fils de Marisol Touraine a expliqué avoir commis ce braquage car il avait une dette à rembourser. Une déclaration étonnante de la part du fils d’une ministre socialiste soumise à l’ISF… En bonne socialiste, Marisol Touraine a écrit une lettre d’excuse à la vieille dame, afin qu’elle pardonne au jeune homme pour avoir été braquée avec une arme sur la tempe. Espérons que la carte était jolie…

Le bébé socialiste a été incarcéré au début du mois à la prison de la Santé. Il devrait purger une peine de 3 ans ferme. Autrement dit, c’est bien dommage pour lui : si la loi Taubrira était passée plus tôt, il aurait pu rentrer chez lui ! Mais on ne s’inquiète pas pour lui, on imagine qu’il fera un bon ministre pour le second quinquennat de François Hollande, quand Cahuzac sera ministre des Finances et DSK premier ministre… Il semble avoir le profil.

Taubira voulait la Justice pour tous (mais surtout pour elle)

Parallèlement, le journal Valeurs actuelles sortait cette semaine un document bien plus gênant pour le pouvoir socialiste (après tout, Marisol Touraine n’est coupable d’aucun crime, si ce n’est d’avoir délaissé son fiston pour sa carrière, comme tous les professionnels de la politique le font). A moins que le gouvernement ne parvienne à étouffer l’affaire et à faire taire ses militants journalistes…

On y apprend déjà que le fils de l’idole des députés socialistes a également été condamné par la justice française (est-ce pour cela qu’elle hait tant notre beau pays ?) pour complicité de vol.

On y apprend surtout que la Garde des Sceaux elle-même avait tenté d’utiliser ses petits contacts au PS (alors au pouvoir sous Jospin) et son influence de député afin de faire annuler, en toute simplicité, la condamnation (avec dispense de peine) de son fils.

Le document daté du 5 février 2001, est adressé à celle qui était alors la ministre de la justice, Marylise Lebranchu (désormais ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, et oui, le monde est petit dans la mafia socialiste !). Christiane Taubira y demande une « annulation » de la condamnation en expliquant qu’à « chaque fois qu’il subit un contrôle d’identité, la consultation du fichier provoque sa conduite au commissariat. »

Comment appelle-t-on déjà une tentative d’intimidation de la justice par le pouvoir législatif ? Un régime totalitaire ? Elle en rêvait donc déjà en 2001 !

Déjà, un élu de la république qui utilise ses fonctions électives pour servir les intérêts de l’un des membres de sa famille, cela devrait être (et est peut-être ?) condamné par la loi. Surtout, une telle affaire devrait impliquer directement la démission de la ministre…qui plus est de la Garde de sceaux, censée veiller sur l’indépendance de la justice française ! C’est donc cela leur politique morale, les élus qui négocient des suppressions de peines pour leurs enfants ?

Les journalistes de Valeurs actuelles ne peuvent pas dire si la demande honteuse de Taubira avait été acceptée, mais on ne doute pas que dans toutes les rédactions de France, les journalistes feront leur travail pour savoir si la condamnation a bien été arbitrairement annulée par un pouvoir socialiste déjà totalitaire.

Valeurs et socialisme

En plus de l’abus de position et de l’entrave à la justice scandaleux de la part de Christiane Taubira, ces épisodes posent évidemment la question du laxisme des socialistes : s’ils font preuve d’autant de fermeté à la maison qu’avec les délinquants, pas étonnant que leurs enfants deviennent des criminels ! Les socialistes sont encore plus déconnectés des réalités que ce qu’on pouvait penser… comme si une lettre d’excuse pouvait faire oublier le traumatisme de s’être fait poser une arme sur la tempe dans son propre domicile…

C’est comme ça qu’on règle les crimes dans la vision bisounours des socialistes, en écrivant un mot d’excuse ? Bonne idée Marisol : au lieu de mettre les tueurs et violeurs en prison, si on leur demandait d’écrire un petite lettre à leur victime, cela désengorgerait les prisons !

En tous cas, on comprend mieux pourquoi ils tiennent à tout prix à faire passer cette loi en faveur des délinquants et des criminels sur les peines de substitutions qui permettront aux personnes condamnées à des peines inférieures à 5 ans de ne pas aller en prison. Cela leur permettra de garder leurs enfants plus longtemps à la maison…

Plus sérieusement, ces deux épisodes (entre autres) montrent surtout les problème d’éducation de ces bobos post-soixante-huitards, pour qui l’autorité et la norme sont ringardes. On voit ces enfants qui sont perdus car on refuse de leur donner le moindre cadre. Issus de couples divorcés, sans pouvoir se trouver d’identité, puisque leurs parents leur ont également appris le mépris de leur propre pays, ces gosses des familles modernes déstructurées sont perdus, ils finissent inéluctablement par sombrer.

A force de vouloir jouir sans entrave, comment les socialistes et autres gauchistes peuvent-ils s’étonner que leurs enfants veuillent en faire de même ? Comment éduquer des jeunes sans leur fixer de limite, sans leur donner de punition ?

Finalement, ces affaires sont intimement liées à l’angélisme socialiste dont va découler la loi Taubira sur les peine probatoires. Certes, les socialistes sont les premières victimes de leur idéologie inepte, mais ils pourraient tout de même comprendre que si l’impunité ne fonctionne pas dans leurs foyers privilégiés, elle aura du mal à passer dans les quartiers sensibles…

Plus de morale, plus de famille, plus de norme, plus de respect, bienvenus au pays de la gauche française, la plus sectaire et dangereuse au monde (l’Histoire l’a prouvé et le prouve encore chaque jour) !

Des gens qui ne savent pas tenir leurs enfants peuvent-ils tenir le pays ? La réponse est dans le bilan du gouvernement…

Mise à jour : 16 septembre 2013 : à la suite de l’affaire Taubira, nous avons constaté une curieuse avalanche d’articles qui tentent de semer le doute en mélangeant plus ou moins habilement les révélations de Valeurs Actuelles avec une rumeur bidon lancée en mai 2013 sur le net au sujet d’un prétendu fils de la ministre en prison pour homicide. Notre dossier à lire ici.

Le site internet de France télévision (entre autres…), Francetv info, a-t-il profité d’une rumeur absolument mensongère sur l’emprisonnement d’un fils de Christiane Taubira, afin de tuer dans l’œuf les révélations de Valeurs Actuelles sur une autre affaire de justice mettant en cause un fils de Taubira, mais surtout la ministre elle-même, en profitant de la confusion entre les deux cas bien distincts ? C’est ce que laisse à penser le délai entre le lancement des fausses rumeurs et les article qui les démontent, mais également le contenu des articles, qui mélangent, dans une curieuse forme de propagande, ces deux affaires…

La rumeur bidon et le scandale gênant

D’un côté, on a une rumeur absurde, un « fake » comme on en voit des milliers sur le net et que l’on reconnait assez rapidement : une fausse lettre d’une fausse mère de victime, selon laquelle un fils de Christiane Taubira aurait été emprisonné pour meurtre. Une info évidemment bidon, qui n’a été reprise par aucun site sérieux et qui traîne uniquement sur quelques blogs et sur les réseaux sociaux.

De l’autre, on a un article publié dans un magazine ayant pignon sur rue, avec de vrais journalistes (certes de droite, mais pas plus que les journalistes de Libé et du monde ne sont de gauche…). Selon Valeurs Actuelles, Christiane Taubira aurait profité de sa position de député et de son influence dans l’ancienne majorité socialiste, lorsque le PS était au pouvoir, en 2001, en écrivant une lettre à celle qui était alors garde des Sceaux, Marylise Lebranchu, pour demander à cette dernière de faire annuler purement et simplement une condamnation de son fils pour complicité de vol. Un scandale sauce monarchie ou URSS, où le politique aurait tenté d’influencer le judiciaire.

Des faits très graves s’ils sont avérés, qui vaudraient dans toute démocratie moderne, même 10 ans après les faits, la démission de la ministre en question (surtout lorsqu’il s’agit de la ministre de la justice). Mais nous en avons déjà parlé ici.

Des articles pour enfumer ?

Ce qui est vraiment curieux, est la corrélation, dans le temps, entre la sortie de l’article de Valeurs Actuelles et celui de Francetv info (ainsi que de plusieurs autres sites, comme Closer, L’internaute, Le Plus du Nouvel Obs, Hoaxbuster). Alors que la rumeur date, de l’aveu même du « journaliste » de France télévision, de mai 2013, le site internet a attendu le 12 septembre pour l’évoquer… soit le lendemain de l’article de Valeurs actuelles ! De quoi s’interroger sérieusement. Pourquoi attendre 5 mois pour démonter une rumeur dans un article publié, comme par hasard, le lendemain des révélations de Valeurs Actuelles, sinon pour semer la confusion ?

Ainsi, 5 mois après le lancement et la propagation de la rumeur dont plus personne ne parlait, des articles sont parus la même semaine (le lendemain, pour la plupart, à croire qu’ils étaient rédigés à l’avance…) que les révélations de Valeurs Actuelles, avec des titres aussi évocateurs et manipulateurs que , »Taubira fils prison » : décryptage d’une folle rumeur ; Fils de Christiane Taubira : ne vous laissez pas piéger par le hoax ; Christiane Taubira et « son fils en prison » : décryptage de cette fausse rumeur ; CHRISTIANE TAUBIRA PIÉGÉE : LA FOLLE RUMEUR SUR SON FILS EN PRISON POUR MEURTRE…

Sous-entendu (et même explicitement ordonné) : circulez, il n’y à rien à voir !

La méthode d’enfumage est très clairement lisible dans un commentaire publié sur un site dédié au démontage « objectif et sans couleur politique » des rumeurs du web, Hoaxbuster : « non non, c’est toujours la même rumeur, seulement quelques détails ont été changés pour correspondre à l’actualité judiciaire. »

Bien sûr, par soucis de crédibilité, certains de ces articles évoquent le scandale mis en lumière par Valeurs Actuelles et/ou, la condamnation pour complicité de vol du fils Taubira. Mais aucun ne prend la peine de parler de ce qui est vraiment grave dans tout cela, la tentative de manipulation de la justice par la député guyanaise, à l’exception de France TVinfo, qui se doit de faire passer sa propagande avec un minimum de finesse (mais pas trop quand même).

Francetv info : l’article de propagande stalinienne par excellence !

Ainsi, dans un minuscule paragraphe au milieu de 6 autres paragraphes aux sous titres tels que « Qu’est-ce qui prouve que l’histoire est inventée ? ; D’où vient cette légende d’internet ? ; Pourquoi Christiane Taubira est-elle visée ? » (ceux qui ont fait un peu de rhétorique reconnaîtrons la bonne vieille méthode de manipulation qui consiste à poser des questions pour imposer sa vision des faits sans en avoir l’air), l’article cite Valeurs Actuelles en précisant (véridique !) que cette information n’est « jamais mentionnée dans l’autobiographie de la garde des Sceaux ». Nous sommes ravis (mais pas surpris) d’apprendre que sur le service public, les journalistes prennent leurs sources dans les autobiographies officielles des gouvernants…

Et de conclure, encore une fois, en faisant comme si la véritable info de Valeurs Actuelles était la condamnation du fils et non la lettre de Taubira à Marylsie Lebrachu : « Il s’agirait dans tous les cas d’un délit et non d’un meurtre. »

Est-il besoin ici de revenir sur le scandale des journalistes du service public (France 2, France 3, France Inter, France culture, France Info…) et de leur engagement militant incroyable envers la gauche, alors qu’ils sont censés être les plus neutres car payés par les impôts de tous les Français, dont les 20% qui votent FN et qu’ils conchient à longueur de reportages et autres articles militants ??!!

N’en parlons pas…

Pour ceux qui se poseraient encore des questions, le message publié dans le Nouvel Obs est extrêmement clair : « Elle est noire et nous pouvons déceler un message raciste implicite à ce récit ». Rideau…

Tout aussi inquiétant, à l’heure actuelle, aucun gros site d’information n’a, du coup, osé reprendre l’information concernant les méthodes oligarchiques de la ministre de la justice.

Les journalistes auraient-ils eu des consignes afin de profiter de ce vieux fake pour décrédibiliser les informations de Valeurs Actuelles ? Certains internautes circonspects se demandent même si la rumeur initiale n’aurait pas été lancée par les supporters de Taubira afin de préparer un contre-feu pour le jour où les révélations sur la tentative d’influence sur la justice de Christiane sortiraient. Sans aller jusque là, on peut déjà s’inquiéter de voir comment la rumeur a été exploitée pour étouffer le véritable scandale.

Publicités

6 réflexions sur “Scandale autour de la ministre de la justice Christiane Taubira

  1. Vous écrivez : « le journal Valeurs actuelles sortait cette semaine un document bien plus gênant pour le pouvoir socialiste ». Pourriez-vous m’indiquer un lien où ce document est visible ?
    Merci d’avance
    Thomas

  2. Après lecture, nous comprenons mieux le silence gardé par toutes les hautes institutions: Procureur d’Ajaccio, Juge Commissaire du TC, Procureur Général de Bastia, Mme la Ministre Christiane Taubira ou encore M. le Premier Ministre Manuel Valls ; sans réponse… ou elles nous répondent de faire appel à un avocat !
    Mais qui d’autre pourrait intervenir ?
    Ces notables du droit ne sont-ils pas des justiciables comme tout le monde ?
    Apparemment non !
    Observer ce qui a été dénoncé: Ce jugement, où la SCP Morelli, Maurel, Recchi a obtenu la vente par adjudication des biens situés sur la commune de Zonza avec des actes et titres exécutoires délivrés pour les biens d’une autre commune, celle de San Gavino di Carbini !!
    http://1drv.ms/1mRVdNe
    http://1drv.ms/1zMLGwE
    http://1drv.ms/1zMMcuJ
    http://1drv.ms/1lewjU2
    http://1drv.ms/UYmBy0
    lien facebook> http://bit.ly/1mXQdm3
    Ces délits commis par Avocats associés: violation du secret professionnel, conflit d intérêt, Abus de confiance escroquerie ,Recel d’abus de confiance, Faux en écriture privée, Faux en écriture publique, escroquerie en bande organisée , avec le Mandataire judiciaire du TC d’Ajaccio.

    • Je suis trop bien placé pour savoir que le système judiciaire ou administratif, n’est pas toujours aussi blanc que la neige immaculée et quand en plus certains Bâtonniers (pas très regardants sur la légalité) se font leurs complices en exerçant des pressions sur les avocats votre cause bien que légitime ne pèse pas lourd car les avocats en question vont privilégier leur carrière en ne dénonçant pas les pressions.

      • Notre situation confirme vos dires puisque nous avons déposé des réclamations en 2012 auprès du bâtonnier d’Ajaccio, Marc Maroselli, à l’encontre de ces avocats qui étaient nos conseils de 2006 à 2011 ainsi qu’ à l’encontre de l’avocat qui leur a succédé. Une réclamation également auprès du bâtonnier de Paris en 2014, pour l’avocat du barreau de Paris qui a succédé ses confrères d’Ajaccio.
        Pour le bâtonnier d’Ajaccio, aucune réponse ne nous a été apportée pour les délits de ses confrères dont la violation du secret professionnel sans laquelle cette procédure n’aurait pu avoir lieu, pour le bâtonnier de Paris, Olivier Sur, il n’a constaté aucunes fautes. Ces fautes imputées et dénoncées seront énumérées et publiées également sur facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s