Selon certains médias, Nicolas Sarkozy est fini, il n’intéresse plus personne ?

Selon certains médias, Nicolas Sarkozy est fini, il n’intéresse plus personne ?

Sauf que… clip_image002

Il aurait vendu plus de 200 000 exemplaires de son livre et à chaque dédicace il rassemblait des milliers de personnes qui faisaient la queue. (Juppé est très loin d’avoir rassemblé autant de monde et surtout d’avoir eu un tel succès pour son livre)

Nicolas Sarkozy captive toujours autant les médias, et pour cause, la notoriété de Sarkozy fait vendre bien plus que certains autres prétendants. Il est deux fois plus cité et sollicité dans la presse qu’un certain Alain Juppé.

40% des jeunes soutiennent Nicolas Sarkozy, soit deux fois plus que Juppé qui est pourtant porté à bout de bras par une certaine presse très partisane et des journalistes, qui sont amnésiques comme ce n’est pas possible.

Les journalistes en oublient que l’avantage fiscal créé en 1934 pour leur profession, a été supprimé par Juppé en 1996 et a été rétabli par Jospin. Cet avantage fiscal pose question à l’heure ou les niches fiscale ont mauvaise presse et sont mal-vues par l’opinion publique, et ce n’est pas tout, depuis 1999 les journalistes ou pseudos journalistes sont autorisés à retrancher 7650 euros de leur salaire imposable, au nom des supposés frais professionnels non remboursés par leurs employeurs.

En 1996, au nom d’une vaste réforme sur l’impôt sur le revenu, le gouvernement juppé, tire un trait sur toutes ces niches fiscales « devenues sans rapport avec la réalité des frais professionnels supportés par les journalistes et qui ont donc perdu toute justification ». C’est à cette époque que l’on découvre que les journalistes ont nettement plus de moyens de pression que les ouvriers et c’est à cette époque que Juppé fait des concessions à la profession et c’est Jospin qui rétablira l’avantage fiscal, les journalistes pourront dorénavant retirer 50 000 F soit 7650 euros de leurs revenus. Il n’empêche que les journalistes sont les seuls à bénéficier de cette mesure, mais, comment justifier cette différence de traitement, face à l’impôt ?

En 2008 les journalistes demandaient de rétablir l’abattement de 30% sur leur revenu à Nicolas Sarkozy qui refusa, ce qui lui attira les foudres des journalistes et c’est ce qui est le point de départ de la campagne anti-Sarkozy.

Il faut ajouter à cela la pseudo indépendance de la presse grandement financée par les deniers publics, soit, un montant total de subventions à la presse, rien que pour l’année 2013 pour les 200 titres les plus aidés (288 823 413 euros) source Le Monde… Exemple pour l’Express : 6 349 770 euros de subvention plus des compensations de tarif postal d’un montant de 5 793 513 versées à la Poste

CBV

L’excision une pratique séculaire traditionnelle et barbare

L’excision une pratique séculaire traditionnelle et barbare

clip_image001

Les pratiques d’excision sont considérées comme traditionnelles dans la mesure où elles se sont installées dans un contexte animiste ou pharaonique (c’est-à-dire bien avant l’arrivée des grandes religions monothéistes dans ces contrées). L’excision fait souvent office de rite de passage et de reconnaissance de la petite fille dans sa société.

L’excision ne figure nulle part dans le coran, c’est une pratique ancienne de l’Afrique sub-saharienne, quand à la circoncision pour l’homme, elle remonte à Abraham pour des raisons d’hygiène (les maladies vénériennes faisaient des ravages) de nos jours ça continu avec le Sida, la Syphilis, l’Hépatite, le staphylocoque, etc. … Quoi qu’il en soit ces deux pratiques sont à proscrire.

Cette horreur remonte à la nuit des temps, l’époque des Pharaons.

L’excision est actuellement défendue et justifiée au nom de :

La préservation de la virginité (considérée comme un idéal féminin au mariage) ;

L’amélioration du plaisir sexuel masculin (par le rétrécissement du vagin ou de l’orifice vaginal) ;

L’interdiction de l’accès à l’orgasme des femmes (considéré comme malsain par les partisans de l’excision) ;

Raisons hygiéniques ; Raisons esthétiques ;

Patrimoine culturel ou traditionnel (initiation à l’état de femme, peur que le clitoris n’empoisonne l’homme ou l’enfant à la naissance…).

Dans de nombreux cas, on observe que les mères participent activement aux mutilations de leur(s) fille(s) dans le but d’améliorer leurs chances de faire un « bon » mariage.

Le clitoris est souvent considéré comme une imperfection de la création divine, un résidu masculin devant être ôté pour que la femme soit finie. De la même manière la circoncision ou ablation du prépuce est censée enlever à l’homme la partie féminine restante. « Les hommes se sentent menacés par ce qui aurait une apparence phallique chez la femme, c’est pourquoi ils insistent pour que le clitoris soit enlevé ».

Les musulmans ne sont pas les seuls. Des communautés chrétiennes au Ghana ou au Togo, du sud du Nigeria, du Burkina Faso, du Kenya, de l’Afrique de l’est en général et des coptes en Égypte, pratiquent les mutilations sexuelles ainsi que des communautés musulmanes et la communauté juive des Falashas.

Les pays où la grande majorité des femmes sont excisées soit plus de 85 % : Djibouti, Égypte, Éthiopie, Érythrée, Guinée, Mali, Sierra Leone, Somalie, Soudan.

Les pays où seules certaines fractions de la population étant touchées et où 25 à 85 % des femmes sont excisées, proportion variant selon l’ethnie, la catégorie sociale et la génération : Burkina Faso, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée-Bissau, Kenya, Liberia, Mauritanie, Sénégal, Tchad.

Les pays où seules quelques minorités ethniques sont concernées et où la proportion d’excisées est inférieure à 25 % : Bénin, Cameroun, Ghana, Niger, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo, Tanzanie, Togo.

La petite histoire du maillot de bain et la polémique sur le Burkini

L’évolution du maillot de bain (certains n’hésitant pas à s’afficher à poils)

Nous autres occidentaux, nous sommes mal placés pour donner des leçons dans ce domaine, car nous ne sommes pas exempts de tous reproches…

clip_image001

Grâce à de nombreuses pionnières dans l’émancipation de la femme, nous pouvons dévoiler notre corps sans avoir peur de sortir de notre cabine de plage.

Jusqu’en 1850, l’aristocratie qui prônait la blancheur de la peau et la pudeur, se rendait à la plage pour des activités diverses comme se ressourcer, se promener, pêcher… très rarement pour se baigner et encore moins pour bronzer.

En 1850, on adaptait des vêtements de ville inconfortable et peu pratique. A la révolution industrielle, la bourgeoisie accède à son tour aux plages normandes comme l’aristocratie avant elle.

En 1860, les prémices du maillot de bain, il était composé d’au moins 6 pièces. La pudeur exigeait que le minimum du corps soit visible. Un pantalon bouffant jusqu’aux genoux, une chemise large à manche courte, un ceinture, un bonnet et parfois des bas et des chaussures.

L’homme ne déroge pas à la règle. Il doit comme la femme porter un pantalon et une chemise. On parle alors de costume de bain unisexe, même si le pantalon de l’homme est légèrement plus court.

La première femme ayant osé porter un maillot de bain moulant est une championne de natation d’origine Australienne : Annette Kellerman en 1905.

Son maillot de bain dénude les jambes et les bras tandis que le reste du corps est moulé. cette sportive marqua un avancement certain dans l’histoire de l’émancipation de la femme. Il faudra tout de même attendre plusieurs années avant que cette mode arrive sur les plages.

La mise en place des congés payés en 1936, et l’évolution des transports permettent à un grand nombre de français de découvrir les vacances à la plage. Le maillot de bain devient l’accessoire indispensable.

clip_image003 Costume de bain en 1870

clip_image005

La mode masculine en 1910

Louis Réard et le bikini

clip_image007

Louis Réard baptisa son maillot du nom de l’atoll américain Bikini, où venait de se dérouler un essai nucléaire. Ce maillot fût commercialisé avec le slogan » Le bikini, la première bombe anatomique » dans une simple boite d’allumette.

Celui-ci n’était pas accessible par tout le monde, pour Mme Thorez, épouse du secrétaire général du parti communiste, cette mode bourgeoise humiliait la classe ouvrière puisque le prix du bikini correspondait au tiers du salaire d’une dactylographe.

Dans certains pays, ce maillot a été interdit sur les plages (Belgique, Australie, Espagne, Portugal, Italie..).

Le bikini rentrera peu à peu dans les mœurs, il faudra tout de même attendre les années 1970 pour l’adoption complète du bikini par les femmes.

Le bikini devient de plus en plus populaire au sein du public féminin devenant le symbole de l’émancipation féminine.

Après le bikini, le monokini (seins nus) et le microkini (string) ont vu le jour.

Le bikini est devenu comme son inventeur le pensait, un incontournable des plages et piscines, malgré le scandale provoqué à sa sortie, il fait aujourd’hui figure d’élégance. Les miss défilent en bikini au même titre qu’en robes de soirée.

Evolution :

clip_image008

Tout ça pour dire que la polémique actuelle est totalement stupide et que le Burkini a tout simplement un siècle de retard sur la mode occidentale

CBV

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

clip_image001

Ils nous prennent pour des demeurés en nous faisant toutes les promesses que nous voulons entendre de leur bouche.

Mare de ces politicards, qui du jour au lendemain changent d’opinion au même rythme qu’ils changent de chemise, en fonction de l’humeur ou de la tendance du moment, ils sont prompts à vous sortir l’image d’un politique au service du pays et des administrés, mais ce n’est qu’un effet d’annonce stratégique purement politique. Dès le lendemain ils auront oublié ce qu’ils disaient la veille. Comme de toute façon, les promesses n’engagent que ceux qui y croient et nous sommes un certain nombre à nous laisser endormir par ces belles promesses.

Marre de ces politicards qui ne pensent qu’à leur compte en banque en cumulant les mandats et par ricochet, les indemnités qui vont avec.

Mare de ces politicards qui, un jour vous disent qu’ils abrogeront telle ou telle loi et qui le lendemain partent du principe que maintenant que les autres ont fait le sale boulot, nous ne reviendrons pas dessus, exemple : le mariage gay un certain Guillaume Peltier qui le 23 avril 2013 sur Europe 1, « Je prends un engagement et je me battrai jusqu’en 2017 pour ce faire ; c’est que l’UMP s’engage à organiser dès 2017 un référendum visant à abroger cette loi » Guillaume Peltier a d’autre part appelé tous ceux qui manifestent contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe à rejoindre l’UMP » .

http://www.europe1.fr/politique/mariage-gay-peltier-ump-promet-un-referendum-en-2017-1492625

Que dire de Marine Le Pen qui dans la foulée de l’UMP annonce qu’elle abolirait le mariage pour tous si elle arrivait au pouvoir…

« Mariage Gay (invité de l’émission C Politique sur France 5) la Présidente du Front National annonce qu’elle reviendrait sur la loi ouvrant le mariage aux homosexuels « Moi au pouvoir, j’abolirai le mariage pour tous »

http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/19/mariage-gay-marine-le-pen-annonce-abolirait-mariage-pour-tous-si-pouvoir_n_3303138.html

Comment Marine Le Pen a fait la cour aux gays

Depuis 2011, la patronne du FN multiplie les clins d’œil aux électeurs homosexuels de droite. Une stratégie de conquête qui porte aujourd’hui ses fruits.

Marine Le Pen la diva des Homosexuels ! Lorsque Marine Le Pen succède à son père en janvier 2011, le ton est à l’apaisement. En plaidant pour l’abrogation du mariage gay qui serait remplacée par une union civile, Marine Le Pen – qui n’a pas défilé lors des Manifs pour tous – ménage à la fois ses électeurs de gauche et les « gay friendly ». De quoi achever de convaincre les homos très à droite qui hésitaient encore à glisser un bulletin de vote FN. À tout cela s’ajoute aussi la peur du musulman supposé homophobe. « L’homosexuel est devenu une figure emblématique de l’imaginaire du FN pour témoigner qu’il défend les valeurs libérales face au totalitarisme islamiste »

http://www.lepoint.fr/politique/comment-marine-le-pen-a-fait-la-cour-aux-gays-15-12-2014-1889935_20.php

Christian- Bernard Vidal (Papy CBV)

François Hollande «Si je perds, j’arrête la politique !»

François Hollande «Si je perds, j’arrête la politique !»

clip_image002

François Hollande a confié son intention de ne pas briguer de nouveau mandat en cas d’échec à la présidentielle de 2017. Comme d’autres l’ont fait avant lui, sans toujours respecter leur engagement…

François Hollande a confié son intention de se retirer de la vie politique active en cas de défaite à la présidentielle de 2017. «Être battu exige une retraite, un retrait, a-t-il expliqué. Ça me paraît impossible de repartir, de se présenter à telle élection législative. Je ne me vois pas briguer un mandat. Giscard, quand il avait terminé son mandat, avait 55 ans. Moi, j’aurai près de 63 ans… Ce qui ne veut pas dire ne plus s’intéresser à la politique ou même parler politique, intervenir dans le débat politique. Mais briguer un nouveau mandat ou redevenir premier secrétaire du PS, ça non…»

Une annonce stratégique, puisqu’elle permet au chef de l’État d’afficher une posture d’humilité et de sortir de la position du président sortant candidat de droit divin. Et de glisser au passage un petit tacle à Nicolas Sarkozy, revenu aux commandes des Républicains après sa sortie de l’Élysée. En promettant de ne pas s’accrocher à un mandat en cas de défaite, François Hollande s’offre l’image d’un politique au service du pays, comptable de ses échecs. Probablement y a-t-il dans cette promesse une part de sincérité, tant il semble complexe pour un homme ayant goûté à la fonction suprême de replonger dans les eaux tumultueuses de la vie de parti et des batailles parlementaires.

Quelques exemples de non respect de la parole donnée. Mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient ou en font cas…

Lionel Jospin, qui avait annoncé son retrait de la vie politique au soir du 21 avril 2002, a pour sa part tenté de revenir avant la présidentielle de 2007. N’excluant pas d’être candidat s’il apparaissait comme «le mieux placé pour rassembler».

François Fillon, qui a promis de quitter la vie politique nationale en cas de défaite à la primaire de la droite, n’a pas abandonné l’idée de briguer à nouveau la 2e circonscription de Paris lors des prochaines législatives.

Beaucoup de reproches à l’encontre de Sarkozy qui n’est toujours pas candidat pour la présidentielle de 2017, mais… Juste une question : Que serait devenu la droite Républicaine sans l’intervention de Nicolas Sarkozy, alors qu’à l’UMP, on se déchirait suite au scandale de l’élection pour la présidence du parti UMP et la guerre fratricide entre Fillon et Copé ? Une situation similaire… En 1920 le parti socialiste de l’époque, suite à des désaccords, a volé en éclat (scission) ce qui a donné naissance au parti Communiste Français et le reste des socialistes s’est fondu dans le parti ouvrier SFIO (section Française de l’internationale ouvrière)

Ce qui est surtout reproché à Sarkozy, ce sont ses origines étrangères et surtout, c’est d’avoir trahi le RPR en 1995 en préférant Balladur à Chirac l’anti De Gaulle.

Alain Juppé, après sa traversée du désert entre 2004 et 2006, il avait annoncé son intention d’arrêter la politique nationale tout en poursuivant son engagement local en tant que maire de Bordeaux, et pourtant malgré c’est déboires avec la justice, il se voit bien dans la peau d’un présidentiable… Il est vrai qu’une certaine presse très partisane, le soutient et le presse dans cette optique.

CBV

« Casse-toi pov’ con » à Emmanuel Macron !

clip_image001

« Casse-toi pov’ con » à Emmanuel Macron !

Une nouvelle affaire « casse-toi pov con »? Un jeune homme va être jugé en décembre prochain pour avoir insulté Emmanuel Macron, lors de son déplacement à Laval, le 25 juillet dernier.

Un jeune homme d’une vingtaine d’années va passer devant les juges le 6 décembre prochain pour avoir repris à son compte la célèbre phrase de « Casse toi pov’con »

Lundi dernier, alors que le ministre de l’Economie se rendait à Laval pour assister à une cérémonie de remise du label « French Tech », il a été accueilli par un: « Casse-toi pauvre con », lancé par un badaud.

Excès de zèle de la part des agents des forces de l’ordre???

Si le ministre n’a pas réagi sur le coup, le jeune homme à l’origine de la phrase a été contrôlé par les forces de l’ordre présentes sur place et sera jugé pour outrage, en décembre prochain.

Ce qui fait jurisprudence (condamnation disproportionnée)

Dire « Casse-toi pov’ con » à un président, c’est de la liberté d’expression

C’est ce qu’a décidé la Cour Européenne des Droits de l’Homme, en affirmant que la France avait violé la liberté d’expression en condamnant pour offense à Nicolas Sarkozy l’homme qui avait brandi une telle pancarte en 2008.

La France a violé la liberté d’expression en condamnant pour offense à Nicolas Sarkozy Président de la République, l’homme qui avait brandi en 2008 une affichette « Casse toi pov’con » lors d’une visite présidentielle à Laval, a estimé jeudi la Cour européenne des droits de l’Homme. La cour a jugé « disproportionné » le recours à une sanction pénale, qui risque selon elle d’avoir « un effet dissuasif sur des interventions satiriques qui peuvent contribuer au débat sur des question d’intérêt général ».

CBV

DÉCLARATION POUR LA PAIX ENTRE CROYANTS

DÉCLARATION POUR LA PAIX ENTRE CROYANTS ?

Aimez-vous les uns les autres !!!

Ne soyons pas crédules, on nous prend vraiment pour des demeurés. Le déni de la réalité sur l’expansion de l’islam et les conquêtes meurtrières, est pire qu’une erreur, c’est une faute.  

Si beaucoup ont bien compris que le texte proposé était un procédé pédagogique destiné à mettre en évidence l’insupportable contradiction entre les discours mielleux et les écrits. Vouloir faire croire que les livres sacrés de l’islam seraient porteurs de paix et d’amour, alors que la réalité des textes quand on les parcours, est une évidence même. Il y a deux facettes dans les textes, un coté angélique et bon enfant et le coté diabolique et criminel

En parcourant les textes vous aurez la preuve par le Coran et les Hadiths, que les sourates et versets constitueront autant d’incitations au meurtre pour des adeptes crédules et fanatiques. Dans le Coran il est en effet martelé des dizaines de fois que ceux qui font du Christ le Fils de Dieu commettent une immense abomination, la seule qu’Allah ne peut pardonner.

Nous les Chrétiens nous sommes des blasphémateurs en affirmant que le Christ est fils de Dieu, ainsi que les écritures du Livre Saint (La Bible) ne sont qu’un tissu de mensonges, seul le Coran dit la vérité et les incroyants doivent être combattus au sabre .

C’est bien la preuve que tant que les sourates et versets déversant cela figureront dans le Coran et les Hadiths, ils constitueront autant d’incitations au meurtre pour des adeptes crédules et fanatiques.

Combien de morts, combien d’assassinats ignobles faudra-t-il encore que nous subissions avant de comprendre que nous sommes en guerre, une guerre déclarée contre les incroyants que nous sommes, depuis l’avènement du Prophète et du coran. L’islam est la seule religion qui prône de combattre ainsi que l’assassinat des mécréants qui refusent de se soumettre.

Parmi les commandements du Céleste les plus importants, il est dit « aimez-vous les uns les autres » de même, le Céleste interdit le meurtre d’innocents sous prétexte qu’ils refusent de se soumettre.

clip_image002